Syrie : Alliés d’hier et adversaires d’aujourd’hui

Times of Israel en français | David Bensoussan

lundi 5 février 2018, par Desinfos

Voir en ligne : http://frblogs.timesofisrael.com/sy...

Le 20 janvier, 72 avions de combat turcs ont été dépêchés pour attaquer la région d’Afrin que les Kurdes contrôlent. Ils ont décollé de la base d’Inkirlink qui abrite les forces de l’OTAN qui soutient les milices kurdes dans sa lutte contre l’État islamique.
Peu avant l’attaque aérienne et terrestre turque, les forces russes stationnées à l’Est d’Afrin se sont retirées. Pourtant, les Russes soutiennent les forces gouvernementales syriennes contre lesquelles la Turquie oppose des forces révolutionnaires syriennes.
Cet arrangement turco-russe s’est fait donnant donnant : les forces turques ont pu attaquer le canton d’Afrin et les forces gouvernementales syriennes du président Assad ont pu avancer dans l’Est d’Idlib, causant le départ de 200 000 habitants. Peu importe pour les Turcs s’ils laissent tomber les forces révolutionnaires syriennes qu’ils ont soutenues jusque-là dans la région d’Idlib, pour autant qu’ils puissent empêcher les Kurdes d’Afrin d’affirmer leur autonomie.



Desinfos

La revue des infos

Mots-clés

Accueil