Frédéric Potier, chef de la DILCRAH : « Il n’y a pas d’omerta dans l’affaire Halimi »

Times of Israel en Français | OLIVIER CHALAUTRE

samedi 5 août 2017, par Desinfos

Voir en ligne : http://fr.timesofisrael.com/frederi...

Times of Israël  : Vous appartenez au corps préfectoral et avez notamment travaillé dans les cabinets de Claude Bartolone, lorsqu’il présidait l’Assemblée nationale, et de l’ancien Premier ministre Manuel Valls. Vous avez été aussi en fonction au ministère de l’Intérieur. Qu’est-ce qui vous a conduit à accepter cette charge de Délégué ?
Frédéric Potier  : J’ai servi la République et je veux continuer dans cette voie. J’ai beaucoup suivi les dossiers ultra-marins. J’ai donc été sensibilisé à la question de l’esclavage. Et même si j’ai été peu confronté au racisme dans mon existence personnelle car originaire du Béarn, terre de tolérance, défendre les valeurs universalistes est pour moi la plus belle des missions. C’est le sens de mon engagement.



Desinfos

La revue des infos

Mots-clés

Accueil