Rafle du Vel d’Hiv : chronique d’un crime programmé

JewPop | BY DANIELE GEORGET

lundi 17 juillet 2017, par Desinfos

Voir en ligne : http://jewpop.com/rafle-vel-dhiv-ch...

En plein été, sur ordre des Allemands, la police française arrête 13 152 Juifs. Une tache sur l’honneur de la France. Une tragédie.
Le 11 juin 1942, le SS Dannecker, responsable de la répression antijuive en France, est chargé, par ses supérieurs, de l’étape française de la « solution finale », l’extermination des Juifs. Tout est prêt : depuis octobre 1940, grâce à la rigueur de l’administration française, un fichier recense 330 000 Juifs dans le pays, parmi lesquels 180 000 de nationalité étrangère ou apatrides que la loi du 4 octobre 1940 autorise à arrêter. On connaît leurs noms, âges, adresses.
Ainsi, 149 734 vivaient à Paris au début de l’Occupation, parmi lesquels 85 664 Français. Depuis le 8 juin 1942, une ordonnance allemande les oblige à porter solidement cousue à leur veste une étoile jaune qu’ils ont pu se procurer au commissariat en trois exemplaires contre un point de carte textile.



Desinfos

La revue des infos

Mots-clés

Accueil