Mettre fin à l’illusion d’une symétrie israélo-palestinienne

par Daniel Pipes - Times of Israel (en français) | Adaptation française : Johan Bourlard

samedi 8 juillet 2017, par Desinfos

Voir en ligne : http://fr.danielpipes.org/17769/met...

La décision du Premier ministre indien Narendra Modi de se rendre en visite à Jérusalem et non à Ramallah a suscité de nombreux commentaires.
L’espoir d’une égalité de traitement remonte à la signature des Accords d’Oslo en septembre 1993, quand le Premier ministre israélien de l’époque Yitzhak Rabin serrait, au nom de son gouvernement, la main de Yasser Arafat, le président très décrié de l’Organisation de Libération de la Palestine (OLP). À l’époque, personne ne trouvait cela bizarre ou incongru mais près d’un quart de siècle plus tard, la situation a changé.
Il est désormais clair que, lors de cet événement éminemment historique sur la pelouse de la Maison Blanche, Rabin s’est laissé dominer par l’orgueil. En tant que chef d’un gouvernement démocratique et souverain, il n’aurait jamais dû consentir à traiter avec Arafat, l’homme de main d’une organisation non officielle, dictatoriale et criminelle, et lui faire ainsi bénéficier d’un statut égal au sien.



Desinfos

La revue des infos

Mots-clés

Accueil