Dr Richard Prasquier rend hommage à Simone Veil

Keren Hayessod France

mardi 4 juillet 2017, par Desinfos

Voir en ligne : http://www.keren-hayessod.fr/tribun...

Ce n’est qu’à la fin des années 90, en tant que Président du Comité français pour Yad Vashem, fonction qu’occupe aujourd’hui son fils Pierre-François, que j’ai fait connaissance de Simone Veil. Mais, en tant que médecin réanimateur à l’Hôpital Claude Bernard, j’avais été confronté aux pelvi-péritonites post-abortum, aux ruptures utérines, aux septicémies à perfringens, quelques manifestations dans l’immense masse des conséquences dramatiques passées sous silence des innombrables avortements dits « criminels », d’autant plus dangereux que les femmes étaient désemparées, dans une massive culture du déni. Elle avait défendu la loi qui porte son nom avec beaucoup de courage et de dignité devant des oppositions dont certaines ont été au-delà des bornes tolérables. Cette femme qui avait été déportée à Auschwitz et dont une partie de la famille avait été assassinée a été accusée d’être une nazie génocidaire…



Desinfos

La revue des infos

Mots-clés

Accueil