C’est la faute à Balfour

Jerusalem Post Edition Française | By MICHELE MAZEL

dimanche 7 mai 2017, par Desinfos

Voir en ligne : http://www.jpost.com/Edition-Franca...

L’Etat d’Israël a célébré dans l’allégresse la fête de l’Indépendance dans une année qui marque non seulement le 50e anniversaire de la réunification de Jérusalem, mais encore le centenaire de la déclaration Balfour. L’Autorité palestinienne, qui n’a, elle, rien à célébrer – certains diront à la suite de son refus opiniâtre de négocier honnêtement avec Israël –, menace de poursuivre en justice la Grande-Bretagne, du fait justement de la déclaration Balfour. En déclarant que « le gouvernement de Sa Majesté envisage favorablement l’établissement en Palestine d’un Foyer national pour le peuple juif », le vénérable lord aurait privé les Palestiniens de la possibilité d’avoir leur Etat comme l’ont eu les autres peuples arabes du Moyen-Orient après la chute de l’Empire ottoman. Des pays nouveaux ne sont-ils pas apparus, des pays souverains délivrés de toute allégeance étrangère ? Alors, pourquoi pas les Palestiniens ?



Desinfos

La revue des infos

Mots-clés

Accueil