Gilles-William Goldnadel : la soumission, c’est maintenant

Le Figaro

mardi 26 avril 2016, par Desinfos

Voir en ligne : http://www.lefigaro.fr/vox/politiqu...

Il n’est de pire soumission que celle que l’on nie. La France est soumise. Nous sommes soumis. Le début de l’insoumission commence par la prise de conscience de la grandeur de la servitude.
Le paradoxe est grand : c’est au moment précis où l’idéologie islamo-gauchisante aura révélé sa nocivité criminelle et qu’on peut la contester moins dangereusement qu’autrefois, qu’elle poursuit néanmoins inexorablement son chemin sans que rien ne l’arrête.



Desinfos

La revue des infos

Mots-clés

Accueil