Mahmoud Abbas, Fatah et OLP poussent les Palestiniens au meurtre

Hélène Keller-Lind

vendredi 9 octobre 2015, par Desinfos

Les violences palestiniennes auxquelles est confrontée la population israélienne actuellement n’ont pas de caractère spontané. Les déclarations incendaires de dirigeants palestiniens, que ce soit Mahmoud Abbas, des responsables de Fatah, OLP, Hamas ou Jihad Islamique, les ont suscitées. Sur un fond de deshumanisation permanente des Israéliens et des Juifs, de glorification de ceux qui les attaquent, de rétribution immédiate sous forme de “salaires” versés aux terroristes condamnés, de rétribution divine pour les terroristes tués, le Paradis d’Allah leur étant promis. Enfin de pseudos menaces contre la mosquée al-Aqsa ont été brandies dernièrement par ces “responsables” contestés, un déclencheur imparable...


Depuis juin dernier il y a eu recrudescence d’attaques terroristes palestiniennes et du nombre de victimes israéliennes, assassinées et blessées. Ces derniers jours il y a eu des dizaines d’agressions en Judée Samarie, à Jérusalem mais aussi à Tel Aviv, Afula, Kyriat Arba ou au tombeau de Rachel . Les agresseurs sont de jeunes hommes ou des femmes. Les armes des catapultes, des armes à feu, des couteaux, des tournevis, ceux-ci plantés dans le dos ou le cou des victimes, qui sont des civils ou des soldats.

En règle générale les services de sécurité israéliens enregistrent plus d’une centaine de tentatives d’attaques terroristes par mois, notamment en Judée Samarie, à Jérusalem ou depuis la Bande de Gaza tentatives ne faisant pas les gros titres dàs lors qu’elles sont déjouées et ne font pas de victimes. Mais elles donnent le ton d’une hostilité palestinienne endémique délibéréemt entretenue par les dirigeants palestiniens quels qu’ils soient. Ce qui est fait de tous les moyens possibles à leur disposition : manuels scolaires, programmes télévisés de toute nature, glorification des terroristes éliminés ou emprisonnés - après avoit été jugés en bonne et due forme-, “salaires” versés aux “prisonniers” de toutes les factions, supérieurs à ceux des fonctionnaires, attribution de leur nom à des écoles, des stades, des tournois sportifs ou autres, chants, poèmes, mots croisés, réseaux sociaux, etc. Israéliens et Juifs sont vilipendés, moqués, déshumanisés, accusés de tous les maux, traités de “nazis” alors que la Shoa est parfois niée, parfois “justifiée”, de voleurs de terres, d’usurpateurs. etc. Israël est rayé de la carte et remplacé par le terme “Palestine”. Même Jésus est récupéré et devient “palestinien”, comme dans le récent discours d’Abbas à l’ONU . Enfin périodiquement Israël est accusé de vouloir détruire la mosquée d’al-Aqsa, troisième lieu saint de l’islam, injure suprême pour des Palestiniens majoritairement musulmans – il reste peu de chrétiens dans les Territoires palestiniens - et trés croyants. Le Paradis est d’ailleurs promis aux “shahids”- martyrs -.
Le Palestinien moyen est soumis à un lavage de cerveau permanent destiné à générer une hostilité anti-israélienne et antisémite générale. Ce qui fonctionne pour la majorité d’entre eux.

Florilège. Joie devant les assassinats d’un jeune couple devant leurs enfants

« Des utilisateurs palestiniens des réseaux sociaux Facebook et Twitter ont posté des photos de la scène de l’opération de la colonie d’Itamar (c’est à dire l’attaque terroriste au cours de laquelle ont été assassinés Naama et Eitam Henkin le 1er octobre devant leurs quatre enfants de 9, 7, 4 ans et 4 mois) au sud de Naplouse. La plus importante étant la photo de la femme colon tuée et de son mari. Photos accompagnées de manifestations de joie à propos de l’opération qu’ils décrivent comme « héroïque ». Les citoyens [palestiniens] ont exprimé leur joie concernant cet événement », lit-on dans Al-Hayat Al-Jadida, journal officiel palestinien, le 2 octobre 2015. Rapporté par Palestinian Media Watch – PMW –.

Des assassinats “légaux” et conformes au “devoir national”


"La présence des colons est illégale, et donc toutes les mesures prises à leur encontre est légitime et légale », selon Jamal Muhaisen, membre du Comité central du Fatah. [Al-Hayat Al-Jadida, 7 octobre, 2015]
Une position souvent exprimée par les responsables de l’Autorité palestinienne et du Fatah. Elle explique le large soutien exprimé par des responsables palestiniens pour les récents meurtres de civils israéliens.
Un autre responsable palestinien, membre du Comité exécutif de l’OLP, Mahmoud Ismail, a déclaré que le meurtre de Naama et Eitam Henkin dans leur voiture devant leurs quatre enfants était non seulement légal, mais conforme au « devoir national » palestinien. Vidéo

PA TV, télévision officielle palestinienne, 6 oct , 2015.

Le soulèvement populaire doit s’intensifier

Alors que Israël continue de subir des attaques terroristes au quotidien dans tout le pays, y compris quatre attaques à coups de couteau hier et trois aujourd’hui, l’Autorité palestinienne et le Fatah continuent à exprimer leur soutien pour ce qu’ils sont prompts à appeler un « soulèvement populaire ». Tout en racontant au monde qu’elle ne veut pas d’une Intifada et qu’elle est contre la terreur, l’Autorité palestinienne dit à son peuple de continuer ses attaques contre les Israéliens, les qualifiant de « soulèvement populaire » :
Jamal Muhaisen : « Il est important que le soulèvement populaire s’intensifie. » Al-Hayat Al-Jadida, 7 octobre,.

Le nom d’un terroriste qui a assassiné deux Israéliens en les poignardant donné à un bébé

Le 3 octobre deux Israéliens, Nehemiah Lavi et Aaron Bennett, étaient poignardés à mort à Jérusalem par Muhannad Halabi qui blessa aussi la femme de ce dernier et leur bébé de deux ans. Quelques heures plus tard le nom du terroriste était donné à un bébé palestinien né dans un hôpital de la Bande de Gaza. Ce qui a été rapporté le 6 octobre 2015 à la fois par Al-Hayat Al-Jadida et l’agence de presse officielle palestinienne Wafa. La jeune mère et la mère du Shahid - “martyr” -, ce “héros parmi les héros, abattu par les forces d’occupation”, ayant pleuré de joie lors d’une conversation téléphonique.

Les motivations claires d’un terroriste exprimées sur sa page Facebook

Muhannad Halabi avait annoncé les assassinats qu’il allait commettre sur sa page Facebook la veille :
« Selon ce que je vois, la troisième Intifada a commencé. Ce qui se passe à la mosquée Al-Aqsa est ce qui se passe dans nos lieux saints et la voie de notre Prophète [Mahomet] et ce qui se passe pour les femmes d’Al-Aqsa et nos mères et nos sœurs. Je ne crois pas que les gens vont succomber à l’humiliation. Les gens vont se lever (littéralement »faire une Intifada« ), il sera, en effet, fait une Intifada ».

Instrumentalisation de la mosquée al-Aqsa

Réflexions montrant clairement qu’il y a été poussé par l’incitation à la haine et la violence de l’Autorité palestinienne, montre PMW. En effet, le 16 septembre 2015, Mahmoud Abbas qualifiait les Juifs se rendant sur le Mont du Temple de “saleté” : « [la mosquée] Al-Aqsa est nôtre ... et ils n’ont pas le droit de la souiller avec leurs pieds sales. Nous ne le leur permettrons pas et nous ferons tout ce qui est en notre pouvoir pour protéger Jérusalem. », Il ajoutait : « Nous bénissons chaque goutte de sang qui a été répandu pour Jérusalem, qui est un sang propre et pur, ce sang versé pour Allah, si Allah le veut. Chaque martyr (Shahid) atteindra le Paradis et tous ceux qui seront blessés seront récompensés par Allah. » Vidéo

[PA TV, télévision officielle palestinienne, le 16 septembre 2015 et le site officiel du président de l’Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas, le 16 sept, 2015] http://www.palwatch.org/main.aspx?fi=157&doc_id=15714.

Instrumentaliser l’attachement des Palestiniens musulmans à la mosquée al-Aqsa, troisième lieu saint de l’islam, pourtant jamais menacé par Israël est une constante de l’incitation à la haine de l’Autorité palestinienne. Le 14 septembre dernier l’ancien Premier ministre et membre du Comité Éxécutif de l’OLP, Ahmed Qurei, niait l’histoire juive et accusait Israël de vouloir détruire la mosquée pour construire son Temple. Un thème récurrent de la télévision officielle palestinienne.

Le Gouverneur de Ramallah se fait poète pour évoquer l’odeur du sang des “martyrs”

Le Gouverneur de la région de Ramallah et El-Bireh, la Palestinienne Laila Ghannam, glorifiait également deux terroristes assassins en inscrivant sur sa photo postée sur Facebook :
"Matin de Palestine
Un matin, parfumé par le sang des Martyrs (shahids)
Le matin de Jérusalem blessée
Passez une matinée de fierté et d’honneur "
Les deux terroristes sont Muhannad Halabi – voir plus haut- et Fadi Alloun qui blessait un adolescent israélien de 15 ans dans la Vieille Ville de Jérusalem le 3 octobre 2015.

Des terroristes salariés de l’Autorité palestinienne

En mai 2015 PMW publiait un rapport montrant que l’Autorité palestinienne, contrairement à ses dénégations, continue à verser des “salaires” aux terroristes jugés et emprisonnés, détournant de ce fait les sommes versées par les donateurs principalement occidentaux , une autre forme d’inciatin à la violence anti-israélienne....


Desinfos

La revue des infos

Mots-clés

Accueil