France Israël - Martine Aubry : « notre programme de coopération avec la ville d’Haďfa ne comprend pas de volet économique »

Par Dan Assayah | IsraelValley

vendredi 27 mars 2009, par Desinfos

IsraelValley a reçu un courrier de Martine Aubry nous demandant de modifier une news parue en janvier 2009. La raison est simple : notre article annonçait la venue d’une délégation d’israéliens invitée par la ville de Lille. Cet article d’IsraelValley reprenait en fait un extrait d’interview paru dans “La Voix du Nord” le 10 Janvier 2009. Des organisations anti-Israël avaient repris notre article comme source premičre sans savoir que notre source était tout a fait publique et lisible sur le site internet de la “Voix du Nord”.


Objectif prioritaire pour ces mouvements : crĂ©er un buzz et tenter d’écarter les coopĂ©rations de HaĂŻfa avec Lille.

Notre équipe de journalistes à Haïfa tente donc de clarifier ce dossier sensible. Le Président de la CCFI a déjà répondu a Martine Aubry.

A Savoir : IsraelValley est le site officiel de la CCFI. La rĂ©daction est libre. Cet article n’engage donc pas la Chambre de Commerce France-IsraĂ«l.

ISRAELVALLEY PLUS
Cette mĂŞme semaine le site Europalestine a mis le document ci-dessous en ligne et qui semble authentique :

LETTRE DE MARTINE AUBRY PARUE DANS LE SITE EUROPALESTINE : “Monsieur, J’ai bien reçu votre rĂ©cent courrier Ă©lectronique me demandant de renoncer Ă  faire participer une dĂ©lĂ©gation de la Ville d’HaĂŻfa Ă  l’inauguration du parc Eurotechnologies.

J’ai pris connaissance de vos remarques avec la plus grande attention.

Sachez cependant qu’aucune invitation n’a été envoyée en ce sens à la Ville d’Haïfa et qu’aucune délégation d’Haïfa ne sera présente au moment de cette inauguration.

Sachez que notre programme de coopération avec la ville d’Haïfa ne comprend pas de volet économique.

Je tiens à vous rappeler que nos relations avec Haïfa, ainsi qu’avec Naplouse, qui s’inscrivent dans le strict cadre de la coopération décentralisée, visent au rapprochement des populations et des acteurs de nos territoires.

Je vous rappelle également que ce rapprochement vise à contribuer à l’établissement d’une paix juste et durable impliquant notamment la reconnaissance mutuelle et la coexistence de deux Etats souverains –un Etat israélien et un Etat palestinien, viables et reconnus, disposant des mêmes droits et d’une même sécurité.

Dans l’espoir que ces prĂ©cisions auront contribuĂ© Ă  dissiper tout malentendu, je vous prie de croire, Monsieur, Ă  l’assurance de mes sentiments les meilleurs”.


Desinfos

Les textes

Mots-clés

Accueil