Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Soumettez vos réactions

Un attentat « stratégique » déjoué

revue de la presse israélienne du service de Presse de l’ambassade de France en Israël

Les deux hommes, Ahmed Abu-Rial et Moustafa Salum, qui séjournaient en Israël illégalement et travaillaient comme cuisiniers dans ce restaurant, auraient été recrutés par une cellule faisant partie des Brigades des martyrs d’Al-Aqsa, la branche militaire du Fatah. Cette cellule aurait été financée et pilotée par le Hezbollah. Deux autres personnes qui la dirigeaient seraient toujours recherchées par Israël. Abu-Rial et Salum étaient censés recevoir un poison sans odeur ni saveur qui ne fait effet que quatre heures après avoir été avalé, ce qui leur aurait permis d’empoisonner un grand nombre de personnes.

Le journal note que les forces israéliennes de sécurité voient dans ce scénario d’empoisonnement « un attentat stratégique ». Ce genre d’attentat n’a jamais été commis, mais en 2002 on avait arrêté à Jérusalem le cuisinier d’un café qui s’apprêtait à introduire du poison dans la nourriture.

Trois soldats israéliens tués dans la bande de Gaza

Trois soldats israéliens ont été tués ce matin dans l’ouest de la bande de Gaza, à proximité de la frontière avec Israël. Selon le site Internet du Haaretz, une patrouille de Tsahal a repéré ce matin un groupe d’hommes armés qui s’approchait de la frontière israélienne face au kibboutz Béeri ; les soldats ont pénétré à l’intérieur de la bande de Gaza afin de les intercepter. Il semble qu’ils soient alors tombés dans une embuscade tendue par plusieurs hommes du Hamas qui, protégés par le brouillard, ont ouvert le feu tuant trois soldats et en blessant trois.

Plus tôt dans la matinée, quatre membres du Hamas ont été tués lors d’échanges de tirs à proximité du terminal pétrolier de Nahal Oz ; un soldat israélien a été blessé. En outre, dix roquettes Qassam ont été tirées ce matin vers l’ouest du Néguev. Le Hamas a revendiqué ces tirs qui n’ont pas fait de dégât. De même, une balle tirée à partir de la bande de Gaza a touché hier une maison du kibboutz Ein Hashelosha, causant de légers dégâts.

Le Yediot Aharonot ajoute que Abdallah Abul Rassin, un haut responsable de la branche armée du Jihad islamique a été tué hier dans la nuit par l’aviation israélienne alors qu’il circulait à moto dans le camp de réfugiés de Jebalya. Trois passants ont été blessés.

Par ailleurs, suite à une demande des autorités égyptiennes, et après que des coupures d’électricité ont eu lieu hier dans la bande de Gaza, le ministre de la Défense, Ehud Barak, avait décidé avant-hier de renouveler à partir d’aujourd’hui la livraison de mazout destiné à la centrale électrique de Gaza, interrompue depuis l’attentat de mercredi dernier au terminal pétrolier de Nahal Oz. Le site YNET rapporte toutefois que suite à l’accrochage de ce matin et à la mort des trois soldats, Israël a fait savoir qu’il ne rouvrirait pas pour l’heure le terminal et ne reprendrait pas les livraisons de carburant.

Israël ne retirerait des routes que des barrages sans importance

Selon un document remis par le Bureau de coordination des affaires humanitaires de l’ONU (OCHA) à l’émissaire du Quartette de la communauté internationale, Tony Blair, la plupart des obstacles qu’Israël s’est engagé à retirer des routes de Cisjordanie seraient des obtacles provisoires et n’auraient pas de véritable incidence sur la liberté de circulation des Palestiniens, rapporte le Haaretz.

De ce document il ressort notamment qu’à ce jour, Tsahal a retiré 44 des 61 obstacles que le ministre de la Défense, Ehud Barak, s’est engagé à lever lors de son dernier entretien avec la secrétaire d’Etat américaine, Condoleezza Rice. Toutefois, affirme, l’OCHA, seuls cinq des ces obstacles sont considérés comme « significatifs », les trente-neuf autres, comme des barrages posés en pleins champs ou près de colonies, n’ayant que peu d’incidence sur la vie quotidienne des Palestiniens.

De même, vingt-sept de ces obstacles seraient des barrages provisoires mis en place en février dernier dans le nord de la Cisjordanie suite à des menaces d’attentat. L’Etat se serait déjà engagé à les retirer le 11 mars dernier devant la Cour suprême israélienne.

Régional

Menaces d’attentat contre des touristes israéliens dans le Sinaï

A l’occasion des vacances de Pessah, le Bureau de lutte antiterroriste a réitéré ses avertissements appelant les Israéliens à ne pas se rendre dans la péninsule du Sinaï. Les autorités israéliennes, écrit le Yediot Aharonot, craignent en effet que des attentats soient commis sur des sites touristiques ou que des Israéliens soient enlevés pour être ensuite transférés vers la bande de Gaza. Selon le général Nitzan Nuriel, qui dirige le bureau de lutte antiterroriste, « à l’heure actuelle se trouvent dans le Sinaï des ‘bombes à retardement’ qui attendent les Israéliens ». Le général Nuriel est même allé à dire que si l’accord de paix entre Israël et l’Egypte le permettait, il recommanderait de fermer le poste-frontière de Taba afin d’empêcher les Israéliens de se rendre dans le Sinaï.

Les autorités égyptiennes ont fait savoir hier qu’elles étaient à la recherche d’une cellule terroriste, liée à al-Qaïda, qui circule actuellement dans la Sinaï. Des barrages ont été mis en place à travers la péninsule.

Toujours selon le Yediot Aharonot, l’Egypte aurait demandé à Israël que les forces positionnées le long de la frontière avec la bande de Gaza soient placées en état d’alerte, parallèlement au déploiement des forces égyptiennes spéciales le long de la frontière entre l’Egypte et la bande de Gaza. Aussi bien en Israël qu’en Egypte, écrit le journal, on estime en effet que le Hamas dans la bande de Gaza se trouve dans l’impasse et dans une détresse politique telle qu’il pourrait chercher à provoquer des événements violents le long de la frontière avec les deux pays.

Suite à ces menaces, Israël aurait accepté de fermer les yeux sur la forte concentration de forces égyptiennes dans le Sinaï, bien que celle-ci soit contraire aux accords de paix entre les deux pays. De son côté, l’Egypte a réitéré sa menace d’ouvrir le feu sur les Palestiniens qui tenteraient de forcer la frontière.

Nouvelles mesures de lutte contre les missiles

Le Maariv rapporte qu’Israël et les Etats-Unis négocient la connexion d’Israël au système américain d’alerte antimissile. Ce sujet devrait notamment être évoqué par les responsables israéliens lors de leurs entretiens avec Steve Hadley, le conseiller américain pour la sécurité nationale, actuellement en visite en Israël.
Le dispositif américain, écrit le journal, est capable de repérer le lancement de missiles sol-sol dans le monde entier et accorderait à Israël un temps d’alerte supplémentaire en cas de tir de missiles balistiques vers le pays.

Par ailleurs, le ministère de la Défense a effectué hier un nouvel essai réussi du système antimissile israélien Arrow. Le radar du système est parvenu à détecter et à suivre, en dehors de l’atmosphère, un missile imitant le comportement d’un missile Shahab-3 iranien. Un essai supplémentaire devrait avoir lieu cet été./.



Retourner à l'article Un attentat « stratégique » déjoué

Vous allez pouvoir personnellement participer à l’enrichissement éditorial de en nous faisant parvenir vos articles, réactions et commentaires pour nous les soumettre vous pouvez, utiliser votre logiciel de messagerie habituel en cliquant ici

Vos textes seront publiés dans la mesure du possible dans la rubrique « courrier des lecteurs de  ».

Pour la publication, votre anonymat peut être respecté et votre courrier selon votre demande sera « anonyme » ou ne sera signé que de vos initiales ou de votre nom de plume ou d’un pseudonyme . Vous pouvez aussi nous préciser pour publication en plus de votre identité, vos titres, adresses et email.

Nous respectons votre vie privée et vos coordonnées personnelles ne seront en aucun cas diffusées sans votre accord préalable.

desinfos.com ne conserve aucune donnée personnelle sur le site.