Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Soumettez vos réactions

Soutiens Américains à Israël pour la Haye

Par Janine Zacharia et Tovah Lazaroff - Jerusalem Post

« Nous soumettrons une lettre à la cour avant la dernière limite, » a dit le représentant de l’administration au Jerusalem Post.

Cela suit une annonce faite lundi en Israël par le Ministre des Affaires Etrangères australien, Alexandre Downer que son pays soutiendrait de la même façon Israël à la Haye.

L’avis des Etats-Unis , qui a été diffusé partout dans les diverses agences Américaines pour approbation et a été autorisé par de hauts fonctionnaires Américains, devrait refléter les commentaires Américains sur la question. Les Etats-Unis ont dit que la procédure judidicaire « saperait plutôt qu’encouragerait les négociations directes entre les parties pour aplanir les différences. »

Les Etats-Unis n’ont pas soutenu la barrière, mais les officiels Américains ont qualifié à l’ONU, la demande de l’Assemblée Générale d’une audition à la Cour Internationale de Justice de La Haye comme « peu judicieux » et ont dit « c’est une fausse voie et le faux moment pour avancer sur cette question. »

Elliot Abrams, le directeur supérieur pour les affaires d’Afrique du Nord et du Proche-Orient du Conseil de Sécurité nationale de la Maison Blanche, a été chargé mardi d’informer Israël de la décision de Washington sur l’avis.

L’administration Bush, craignant que le forum pourrait, le mois prochain, servir simplement comme un événement pour malmener Israël, demande à d’autres pays de soumettre des lettres semblables à la Cour Internationale de Justice de La Haye . La Cour commence les débats le 23 février.

Le porte-parole du Premier Ministre Ariel Sharon, Ra’anan Gissin, a dit qu’il était heureux de la réponse, mais que l’on s’attendait, étant donné ce que les Etats-Unis avaient déjà dit ,qu’ils essayeraient d’influencer la Haye pour ne pas traiter le dossier. Les Etats-Unis , comme Israël, craignent un précédent dangereux qui pourrait être amener par cette affaire, consistant à politiser la Cour Internationale de Justice de La Haye .

En travaillant à l’appui du dossier mardi, les officiels jordaniens ont passé un deuxième jour, au Caire, à parler avec des officiels égyptiens de la barrière.

Les représentants Américains John Wolf et David Satterfield sont arrivés mardi pour une visite de trois à quatre jours dans le secteur dans l’espoir de faire redémarrer la feuille de route en panne. Ils ont rencontrés mardi le Ministre des Affaires Etrangères Silvan Shalom et d’autres officiels israéliens et ont le plan de rencontrer mercredi des Palestiniens, y compris le Premier ministre de l’Autorité Palestinienne Ahmed Qurei.

Wolf a dit à Shalom que les deux côtés doivent faire plus. « Mon temps ici aura été dépensé dans la discussion avec les deux côtés qui doivent accomplir les obligations qu’ils ont faites et où ils en sont des mesures prévues par la feuille de route, » a-t-il dit.

Un porte-parole de l’Ambassade Américaine a dit que Wolf a demandé à Israël de soulager les restrictions des Palestiniens et poussera Qurei à rencontrer Sharon. Il parlera aussi avec les deux côtés de l’enquête sur la mort de trois Américains tués dans une attaque palestinienne sur un convoi Américain dans la Bande de Gaza en octobre dernier. C’est la première visite de Satterfield depuis l’attaque.



Retourner à l'article Soutiens Américains à Israël pour la Haye

Vous allez pouvoir personnellement participer à l’enrichissement éditorial de en nous faisant parvenir vos articles, réactions et commentaires pour nous les soumettre vous pouvez, utiliser votre logiciel de messagerie habituel en cliquant ici

Vos textes seront publiés dans la mesure du possible dans la rubrique « courrier des lecteurs de  ».

Pour la publication, votre anonymat peut être respecté et votre courrier selon votre demande sera « anonyme » ou ne sera signé que de vos initiales ou de votre nom de plume ou d’un pseudonyme . Vous pouvez aussi nous préciser pour publication en plus de votre identité, vos titres, adresses et email.

Nous respectons votre vie privée et vos coordonnées personnelles ne seront en aucun cas diffusées sans votre accord préalable.

desinfos.com ne conserve aucune donnée personnelle sur le site.