Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Soumettez vos réactions

Le parquet ouvre une enquête judiciaire à Strasbourg pour jets de pierres contre la synagogue

Yolande Baldeweck - Le Figaro

Dans la nuit de samedi, la porte d’entrée de la synagogue de l’Esplanade, le quartier universitaire de Strasbourg qui jouxte le port du Rhin, a été endommagée à coups de pierre. Deux individus ont été aperçus. « La porte a volé en éclats. Lorsque le concierge est descendu, les vandales avaient pris la fuite », indique le président de la communauté israélite, Francis Lévy.

Le lendemain, dans la nuit de dimanche à lundi, vers 5 heures du matin, c’est le minibus de neuf places assurant le transport scolaire d’un jardin d’enfants et d’une halte-garderie juives, qui a été incendié avenue des Vosges, non loin de la Grande Synagogue de Strasbourg. Il y a une quinzaine de jours déjà, une vitre avait été fracturée et quelqu’un avait tenté de voler la camionnette.

Sur le véhicule, il n’y avait ni sigle si signe permettant d’identifier son propriétaire. « Néanmoins, cela fait des années qu’il est utilisé pour le transport de jeunes d’écoles juives », note le délégué régional du Crif. « S’il y a des voitures qui brûlent à Strasbourg, il est peu fréquent que cela se passe en plein centre-ville. Cet incendie a eu lieu dans un quartier de forte concentration de population juive, du fait de la proximité des lieux de culte », ajoute Pierre Lévy.

Pour l’heure, les deux actes n’ont pas été revendiqués. Selon la police, il n’y aurait aucun lien entre les deux. « Il n’y a pas eu de revendication antisémite, ni tags ni coups de téléphone », assure-t-on du côté de la préfecture du Bas-Rhin, sans pour autant en tirer la moindre conclusion.

Un dispositif a été mis en place pour renforcer la protection des lieux de culte. Par ailleurs, le parquet a ouvert une enquête judiciaire à la suite de la plainte déposée pour le caillassage de la synagogue. Une seconde plainte devait être déposée pour l’incendie du minibus.

Pour les responsables de la communauté juive, ces faits viennent rappeler les dégradations commises à Strasbourg en octobre 2000 et durant le week-end de Pâques 2002. Le délégué régional du Crif évoque notamment les profanations au cimetière juif de Cronenbourg dont « les auteurs ont été sanctionnés de manière exemplaire par la justice ».

« Ce qui est troublant, c’est qu’à chaque fois, des incidents se produisent à la suite de prises de paroles du PMF » (Parti des musulmans de France), observe Pierre Lévy, en s’insurgeant contre « les propos tenus, le week-end dernier, contre les juifs de France » lors des manifestations contre le projet de loi sur les signes ostensibles à l’école. « Quelle que soit la position sur le voile, de tels propos sont inadmissibles... »



Retourner à l'article Le parquet ouvre une enquête judiciaire à Strasbourg pour jets de pierres contre la synagogue

Vous allez pouvoir personnellement participer à l’enrichissement éditorial de en nous faisant parvenir vos articles, réactions et commentaires pour nous les soumettre vous pouvez, utiliser votre logiciel de messagerie habituel en cliquant ici

Vos textes seront publiés dans la mesure du possible dans la rubrique « courrier des lecteurs de  ».

Pour la publication, votre anonymat peut être respecté et votre courrier selon votre demande sera « anonyme » ou ne sera signé que de vos initiales ou de votre nom de plume ou d’un pseudonyme . Vous pouvez aussi nous préciser pour publication en plus de votre identité, vos titres, adresses et email.

Nous respectons votre vie privée et vos coordonnées personnelles ne seront en aucun cas diffusées sans votre accord préalable.

desinfos.com ne conserve aucune donnée personnelle sur le site.