Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Soumettez vos réactions

Le marchandage ignoble de Nasrallah

Jean-Paul de Belmont © Primo-Europe

Mais le plus intéressant est ce qu’il a déclaré concernant la possession de restes de soldats israéliens tués pendant la guerre de l’été 2006 : « L’armée israélienne a laissé derrière elle les restes de corps d’un grand nombre de soldats... Nous avons des têtes, des membres et nous avons un cadavre presque complet. Qu’a dit l’armée israélienne à la famille de ce soldat ? »

Il est probable que les medias français relateront ce discours sans jamais citer ces extraits. Ce sont pourtant ceux qui permettent de mieux situer le personnage et de l’extirper de la vision abstraite que nos concitoyens ont de ce conflit. Ces derniers se sont forgés, grâce aux symétrologues détenteurs de la parole médiatique, une vision faussement équilibrée des affrontements entre Juifs et Arabes au Proche-Orient. Ils sont bercés d’expressions fumeuses comme « cycle de la violence », « paix juste et durable », « frontières sûres et reconnues » qui leur donnent l’impression que les valeurs défendues sont aussi respectables d’un côté que de l’autre.

Nul doute que leur approche serait infléchie si des propos tels que ceux de Nasrallah aujourd’hui leur étaient rapportés. L’Occident et Israël partagent le même respect pour les corps des défunts. On dit même qu’une civilisation se reconnaît à la façon dont elle assure la dignité de ses sépultures. L’utilisation mercantile de restes humains est, au contraire, le signe d’une déstructuration civilisationnelle. L’évocation du « cadavre presque complet » comme d’un article commercial alléchant est à la limite du soutenable. Malheureusement, personne en France ni en Europe n’aura accès, via les médias classiques, à ces passages du discours du chef du « parti de Dieu ».

Et ne soyons pas dupes de son « Qu’a dit l’armée israélienne à la famille de ce soldat ? ». Ariane Mnouchkine avait mis en scène, il y a quelques années, un Tartuffe orientalisé et avait créé un décor qui situait l’action dans un pays chiite. Nasrallah, sans conteste, est ce Tartuffe-là. Faisant mine de partager les valeurs judéo-chrétiennes en affichant une compassion inattendue envers une famille israélienne privée d’un des leurs, il ne fait que les utiliser avec perfidie, à les retourner à son avantage, alors qu’elles lui sont totalement étrangères. Tout au plus en a-t-il vaguement entendu parler.

On peut parier qu’une citation précise des propos de Nasrallah à la radio et à la télé, avec passage en boucle, aurait fini par convaincre la population de qui est vraiment Nasrallah, qui combat vraiment Israël, quel est l’enjeu des conflits de cette région du monde.

Si ce n’est une guerre de civilisations, ça y ressemble fort.

Est-ce cela qu’on cherche à taire ?



Retourner à l'article Le marchandage ignoble de Nasrallah

Vous allez pouvoir personnellement participer à l’enrichissement éditorial de en nous faisant parvenir vos articles, réactions et commentaires pour nous les soumettre vous pouvez, utiliser votre logiciel de messagerie habituel en cliquant ici

Vos textes seront publiés dans la mesure du possible dans la rubrique « courrier des lecteurs de  ».

Pour la publication, votre anonymat peut être respecté et votre courrier selon votre demande sera « anonyme » ou ne sera signé que de vos initiales ou de votre nom de plume ou d’un pseudonyme . Vous pouvez aussi nous préciser pour publication en plus de votre identité, vos titres, adresses et email.

Nous respectons votre vie privée et vos coordonnées personnelles ne seront en aucun cas diffusées sans votre accord préalable.

desinfos.com ne conserve aucune donnée personnelle sur le site.