Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Soumettez vos réactions

Ehud Olmert reçoit l’appui de Gordon Brown sur des sanctions contre l’Iran

« Nous travaillerons avec l’ONU pour y parvenir », a ajouté le Premier ministre, précisant qu’il soutiendrait également « des sanctions plus sévères de l’Union européenne ».

« Les sanctions économiques sont efficaces, mais elles sont insuffisantes », a pour sa part estimé le Premier ministre israélien. « Donc, nous devons faire plus (...) jusqu’à ce que l’Iran mette fin à son programme nucléaire ».

M. Brown a également estimé que les sanctions étaient efficaces, ajoutant que les mesures prises par les pays opposés aux ambitions nucléaires de Téhéran « envoyaient le message le plus fort à l’Iran ».

Il s’agissait de la première rencontre entre M. Olmert et le chef du gouvernement britannique depuis que ce dernier a succédé à Tony Blair le 27 juin.

M. Brown a jusqu’ici toujours dit vouloir privilégier la solution diplomatique, mais il a aussi refusé d’exclure une option militaire pour répondre au défi lancé par Téhéran.

Considéré comme la seule puissance nucléaire au Proche-Orient, Israël estime que l’Iran représente sa « principale menace stratégique », puisque le président iranien Mahmoud Ahmadinejad a appelé à « rayer » l’Etat hébreu de la carte.

L’entretien Brown-Olmert a eu lieu au moment où le diplomate en chef de l’Union européenne Javier Solana rencontrait à Rome le nouveau négociateur du dossier nucléaire iranien Saïd Jalili, réputé plus intransigeant que son prédécesseur Ali Larajani.

Saïd Jalili a déclaré qu’il poursuivrait « avec force » les négociations sur ce programme. « La question nucléaire est une question sur laquelle existe un consensus national », a-t-il déclaré à Rome à la presse officielle iranienne.

L’Iran dément développer un programme nucléaire à des fins militaires.

Lundi, M. Olmert avait déjà reçu le soutien du président français Nicolas Sarkozy. Les deux hommes avaient jugé qu’un Iran doté de l’arme atomique n’était pas « acceptable ».

M. Olmert avait parlé de « vues identiques » sur de nombreux sujets. « Je crois que nous pouvons réussir avec elles », avait-il dit, dans une allusion à un durcissement des sanctions internationales.

Les Nations unies doivent se prononcer d’ici à la fin de l’année sur d’éventuelles sanctions supplémentaires.

M. Olmert a également fait le point avec M. Brown sur la possible relance du processus de paix israélo-palestinien dans l’optique de la conférence internationale prévue en novembre aux Etats-Unis.

M. Olmert a estimé « quelque peu présomptueux » de croire que la question palestinienne puisse être résolue au cours de cette conférence. La rencontre a plutôt pour objectif de mettre en place les fondations de futures discussions sur des points clefs du processus de paix qui posent problème, a-t-il rappelé.

Le Premier ministre israélien devait également rencontrer mardi son homologue turc Recep Tayyip Erdogan, lui aussi à Londres pour des entretiens en fin de matinée avec M. Brown. Selon Downing Street, cette rencontre était déjà à l’ordre du jour avant la crise actuelle entre la Turquie et les rebelles kurdes dans le nord de l’Irak.



Retourner à l'article Ehud Olmert reçoit l’appui de Gordon Brown sur des sanctions contre l’Iran

Vous allez pouvoir personnellement participer à l’enrichissement éditorial de en nous faisant parvenir vos articles, réactions et commentaires pour nous les soumettre vous pouvez, utiliser votre logiciel de messagerie habituel en cliquant ici

Vos textes seront publiés dans la mesure du possible dans la rubrique « courrier des lecteurs de  ».

Pour la publication, votre anonymat peut être respecté et votre courrier selon votre demande sera « anonyme » ou ne sera signé que de vos initiales ou de votre nom de plume ou d’un pseudonyme . Vous pouvez aussi nous préciser pour publication en plus de votre identité, vos titres, adresses et email.

Nous respectons votre vie privée et vos coordonnées personnelles ne seront en aucun cas diffusées sans votre accord préalable.

desinfos.com ne conserve aucune donnée personnelle sur le site.