Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Soumettez vos réactions

« Nous devons contrôler tout Jérusalem Est »

Jerusalem Post édition française

« La question de Jérusalem est très claire, » a déclaré Husseini, lundi 8 octobre au Jerusalem Post. « Jérusalem Est pour les Palestiniens et Jérusalem Ouest pour les Israéliens. »

L’idée d’une division de la ville avec les quartiers juifs sous contrôle israélien et les quartiers arabes sous contrôle palestinien était au cœur du plan de paix présenté par le président américain Bill Clinton et rejeté par Yasser Arafat à Camp David en 2000.

Husseini a affirmé ne posséder « aucune information » sur un accord présumé entre Olmert et le président de l’AP Mahmoud Abbas qui ferait passer sous contrôle jordanien des parties de la vieille ville - y compris le Mont du Temple - dans le cadre d’un accord de paix. Selon le quotidien londonien Al-Quds Al-Arabi, Abbas et Olmert auraient accepté de transférer à la Jordanie l’autorité des lieux saints musulmans de Jérusalem, dans le cadre d’un accord supervisé par la Jordanie, Israël, l’Egypte, l’Autorité palestinienne et les Nations unies.

Le ministre israélien de la Sécurité intérieure invite Yasmina Dati en Israël

En visite à Paris les 8 et 9 octobre, le ministre de la Sécurité intérieure Avi Dichter (Kadima), s’est rendu au salon de la sécurité intérieure des Etats. Il y a rencontré la ministre française de l’Intérieur Michèle Aliot Marie. Ils ont signé un contrat entre la France et Israël concernant la guerre menée contre le terrorisme et la lutte contre le crime organisé.

Cet accord devra être ratifié par la visite du président Shimon Peres en France en mars 2008.

Le ministre français des Affaires étrangères Bernard Kouchner et Avi Dichter se sont rencontrés pour parler de la prochaine conférence sur la paix qui aura lieu au moins de novembre à Annapolis (Etats-Unis). Ils ont tous deux trouvé l’initiative de cette conférence de « positive ».

A l’issue de leur rencontre portant essentiellement sur la sécurité dans les prisons, lors de laquelle il a été décidé que la France devrait former des agents israéliens, Avi Dichter a invité la ministre de la Justice Rachida Dati à se rendre prochainement en Israël. Elle a accepté la proposition.

Ehoud Olmert s’engage à oeuvrer pour un accord avec les Palestiniens

Le Premier ministre Ehoud Olmert a déclaré lundi 8 octobre devant la Knesset qu’il comptait consacrer l’année à venir à tenter de parvenir à un accord avec les Palestiniens, disant croire à la volonté du gouvernement du président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas d’avancer vers la paix.

Dans un discours fréquemment interrompu par les sifflets des parlementaires de l’opposition, il a souligné que « le gouvernement palestinien actuel n’est pas un gouvernement terroriste ». « Le président Abbas et le Premier ministre Salam Fayyad reconnaissent les accords signés avec Israël et je crois qu’ils veulent avancer avec nous sur une route qui apportera un changement dans la réalité des relations entre nous et eux », a-t-il dit.

Ehoud Olmert a expliqué avoir noué de bonnes relations de travail avec Mahmoud Abbas lors de leurs récentes rencontres. « Une atmosphère de confiance » s’est instaurée, a observé le chef du gouvernement. « Je sens qu’il y a des choses sur lesquelles on peut discuter et c’est dans notre intérêt de discuter », a-t-il ajouté. « Je veux dire ici, de la façon la plus résolue possible, que je ne compte pas chercher d’excuses pour bloquer un processus diplomatique ».

Il a ajouté que l’Etat hébreu devrait faire des concessions « coûteuses » et que les Palestiniens devraient renoncer « à une partie de leur rêves pour construire avec nous un avenir réaliste, à défaut d’être idéal, parfait ».

« L’échec d’Annapolis pourrait provoquer une troisième Intifada »

Selon l’envoyé spécial de l’UE au Proche-Orient, Marc Otte, un échec de la conférence de paix prévue en novembre prochain à Annapolis pourrait provoquer une vague de violence pire que la seconde Intifada qui a suivi l’échec des pourparlers de Camp David en 2000.

« Le coût de l’échec est encore plus élevé qu’en 2000 », a déclaré Otte, lundi 8 octobre.

Pour le diplomate européen, les éléments de déstabilisation au Proche-Orient sont beaucoup plus nombreux aujourd’hui qu’en 2000.

La commission Winograd ne se prononcera pas pour la destitution d’Olmert

Selon le site Ynet et la deuxième chaîne, le rapport définitif de la commission Winograd sur la seconde guerre du Liban ne devrait pas contenir de recommandations sur les personnalités impliquées.

Les hommes politiques et les militaires personnellement concernés ont en effet insisté sur le besoin d’être averti préalablement pour assurer leur défense, ce qui décalerait la parution du rapport définitif de plusieurs mois.

Privatisation de la banque Leumi : la police entend Ehoud Olmert

La police est arrivée mardi 9 octobre à la résidence officielle du Premier ministre Ehoud Olmert pour l’entendre dans le cadre de l’enquête sur la privatisation de la banque Leumi.

Les autorités veulent déterminer si, alors qu’il était ministre des Finances en 2005, Ehoud Olmert a tenté d’influencer la cession des parts de l’Etat hébreu dans la banque Leumi pour favoriser deux anciens associés.

Bishara aurait rencontré Nasrallah

Selon le journal libanais As-Safi, l’ancien député israélien Azmi Bishara aurait récemment rencontré le dirigeant du Hezbollah Hassan Nasrallah. Les deux hommes auraient notamment discuté des questions régionales et abordé le dossier palestinien.

Bishara a quitté Israël en juin après avoir été interrogé par la police, qui le soupçonne d’avoir espionné pour le Hezbollah. L’ancien député, qui a démissionné cet été, s’est dit être la victime d’un complot politique.

En août dernier, il a salué les actions du Hezbollah et a condamné les attaques israéliennes contre les civils durant la seconde guerre du Liban.

Un Israélien sur quatre est en faveur d’une libération anticipée d’Ygal Amir

Selon un récent sondage, plus d’un Israélien sur quatre pense qu’Ygal Amir, l’assassin de l’ancien Premier ministre Itzhak Rabin, devrait être libéré de prison d’ici huit ans.

Le sondage, réalisé par TNS Teleseker et publié par Maariv lundi 7 octobre, montre que 26 % du public général et 42 % des religieux se disent prêts à libérer Amir en 2015, après une peine de prison de 20 ans. 59 % du public général et 32 % des religieux sont par contre d’avis qu’Amir doit purger sa peine de prison à perpétuité.

Par ailleurs, 32 % des sondés pensent qu’Amir doit être autorisé à assister à la cérémonie de circoncision de son fils, qui doit naître dans deux semaines.

Un Israélien élu à la tête de l’Association médicale mondiale

Le président de l’Association médicale d’Israël, le docteur Yoram Blachar a été élu lundi 7 octobre à la tête de l’Association médicale mondiale (AMM).

L’AMM regroupe les associations médicales de 84 pays, et représente neuf millions de médecins dans le monde. Elle a été fondée en 1947.

Le Dr. Blachar a occupé la présidence du Conseil de l’Association jusqu’en mai, date à laquelle il a été remplacé par l’Américain Edward Hill.

Haloutz nommé à la tête de BMW en Israël

L’ancien chef d’état-major de Tsahal, le général Dan Haloutz, a été nommé lundi 8 octobre directeur général de la société Camor, importateur de BMW en Israël.

Cette nomination a été annoncée par le président du groupe, Dan Brener.

Spansion acquiert l’Israélien Saifun pour 368 millions de dollars

Le groupe américain Spansion a annoncé lundi 8 octobre avoir acquis la société israélienne Saifun pour la somme de 368 millions de dollars.

« En combinant les deux sociétés, nous allons accélérer le développement de notre prochain génération de produit », a souligné la direction de Spansion pour commenter cette annonce.

Le groupe Saifun, coté à New York depuis fin 2005, fabrique des puces pour téléphones mobiles.

Coupe de l’UEFA : Hapoel Tel-Aviv dans le groupe G face à Anderlecht et Tottenham

Après le tirage au sort des groupes de la Coupe de l’UEFA, effectué mardi à Nyon Groupe G, le club israélien en lice, Hapoel Tel-Aviv affrontera donc les équipes d’Anderlecht (Belgique), de Tottenham (Angleterre), de Getafe (Espagne), et d’Aalborg (Danemark).

La phase de poule se disputera du 25 octobre au 20 décembre.

Les trois premiers de chaque groupe joueront les 16èmes de finale où ils seront rejoints par les équipes ayant terminé aux 3es places des groupes de l’UEFA Champions League. La finale sera disputée le 14 mai à Manchester.

Un footballeur allemand d’origine iranienne refuse de jouer en Israël

Ashkan Dejagah, Allemand d’origine iranienne qui joue dans l’équipe de Wolfsburg a déclaré lundi 7 octobre au quotidien Bild qu’il refusait de jouer contre Israël le 12 octobre à Tel-Aviv pour « des raisons politiques ». Mon refus a « des raisons politiques. Tout le monde sait que je suis allemand d’origine iranienne », a déclaré Dejagah.

Les Allemands doivent rencontre l’équipe nationale israélienne dans le cadre d’un match qualificatif pour l’Euro 2009 Espoirs.

La Fédération allemande de football a déploré la décision du joueur. « Si nous commençons à faire en fonction des choses politiques, le sport sera le grand perdant », a affirmé son président, Théo Zwanziger.

INTERNATIONAL

Sarkozy réaffirme « la détermination de la France » à empêcher l’Iran de se doter d’armes nucléaires

« Personne ne doit douter du sérieux et de la détermination de la France sur le dossier » iranien, prévient le président français Nicolas Sarkozy, qui réaffirme toutefois vouloir éviter d’en arriver à « une alternative catastrophique : la bombe iranienne ou le bombardement de l’Iran. »Entre la résignation et la guerre, deux mots qui n’appartiennent pas à mon vocabulaire, il y a une attitude responsable : des sanctions croissantes pour ramener l’Iran à la raison, mais aussi une ouverture au dialogue si l’Iran fait le choix de respecter ses obligations", déclare le chef de l’Etat français dans un entretien au quotidien La Gazette russe, mardi 9 octobre.

Il ne s’agit « pas seulement » pour l’Iran « de faire toute la lumière sur le passé » mais « aussi de suspendre les activités en cours et d’appliquer les résolutions 1737 et 1747 du Conseil de sécurité » des Nations unies, insiste-t-il.

« Personne ne doit douter du sérieux et de la détermination de la France sur ce dossier », prévient Sarkozy. « Il s’agit de la défense de notre sécurité collective contre les dangers de la prolifération. Je ne transigerai pas sur un sujet d’une telle gravité. »

Liban : arrestation d’une trentaine d’islamistes soupçonnés de préparer des attentats

Les forces de sécurité libanaises ont interpellé il y a deux mois une trentaine d’islamistes soupçonnés de projeter des attentats contre le quartier général des forces de police et des ambassadeurs de pays arabes et européens au Liban, a-t-on appris lundi 7 octobre de sources judiciaires et sécuritaires.

Les interrogatoires ont montré qu’ils voulaient faire sauter le quartier général des Forces de sécurité intérieure à Beyrouth avec un véhicule militaire rempli d’explosifs, selon ces sources. La police a depuis renforcé la sécurité autour du bâtiment.

Le groupe comptait également aider quelque 200 membres du Fatah al-Islam et d’autres islamistes à s’évader de la prison de Roumieh à l’est de Beyrouth, précisait-on de même source.



Retourner à l'article « Nous devons contrôler tout Jérusalem Est »

Vous allez pouvoir personnellement participer à l’enrichissement éditorial de en nous faisant parvenir vos articles, réactions et commentaires pour nous les soumettre vous pouvez, utiliser votre logiciel de messagerie habituel en cliquant ici

Vos textes seront publiés dans la mesure du possible dans la rubrique « courrier des lecteurs de  ».

Pour la publication, votre anonymat peut être respecté et votre courrier selon votre demande sera « anonyme » ou ne sera signé que de vos initiales ou de votre nom de plume ou d’un pseudonyme . Vous pouvez aussi nous préciser pour publication en plus de votre identité, vos titres, adresses et email.

Nous respectons votre vie privée et vos coordonnées personnelles ne seront en aucun cas diffusées sans votre accord préalable.

desinfos.com ne conserve aucune donnée personnelle sur le site.