Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Soumettez vos réactions

Assemblée générale des Nations-Unies

service de Presse de l’ambassade de France en Israël

Plusieurs manifestations sont prévues contre la participation d’Ahmedinejad à l’Assemblée générale après ses propos négationnistes et ses appels à la destruction de l’Etat d’Israël.

La ministre des Affaires étrangères, Tzipi Livni, qui devrait participer à la grande manifestation organisée à l’initiative de plusieurs organisations juives devant le siège des Nations-Unies, a déclaré : « Sa venue ici est une honte pour l’ONU et pour le monde. Le monde ne comprend pas qu’Ahmedinejad profite des valeurs universelles pour s’en prendre à nos vies, et cela aura un prix. Le monde doit se ressaisir et se défendre. Il ne peut se permettre d’avoir un Iran nucléaire ».

Le journal ajoute que Mme Livni devrait mettre à profit sa participation à l’Assemblée générale pour promouvoir une campagne visant à empêcher la participation d’organisations terroristes aux élections, dans tous les pays du monde. En partant de l’exemple le Hamas, qui, ayant accédé démocratiquement au pouvoir, impose maintenant son programme par la force, la ministre des Affaires étrangères veut proposer une série de critères que devront respecter les mouvements qui souhaitent participer à des élections. Elle espère parvenir à une décision des Nations-Unies qui proscrira notamment la candidature d’organisations armées ou de groupes dont le programme électoral est raciste.

Hier Tzipi Livni s’est entretenue en tête-à-tête avec le Premier ministre palestinien, Salam Fayyad, une rencontre qualifiée d’ « importante » par des responsables israéliens. Aujourd’hui, elle devrait participer à la réunion des pays donateurs de l’Autorité palestinienne et présenter une série de mesures qu’Israël compte mettre en place pour contribuer à l’édification des institutions palestiniennes. Au cours de cette réunion, l’émissaire du Quartet de la communauté internationale, Tony Blair, devrait exposer pour la première fois son programme pour le renforcement des institutions et de l’économie palestiniennes.

ISRAËL-PALESTINIENS

Le gouvernement approuve la libération de 91 prisonniers palestiniens

Le gouvernement a approuvé la libération de quatre-vingt onze prisonniers palestiniens avant la fête musulmane de l’Aïd el-Fitr, dans un peu plus de deux semaines. Selon le Haaretz, il s’agit de prisonniers membres du Fatah, du FPLP et du FDLP n’ayant pas de « sang sur les mains ».

Cette décision à été approuvée par seize ministres, six s’y sont opposés dont le ministre des Transports, Shaul Mofaz du parti Kadima, le ministre du Tourisme, Yitzhak Aharonovitz du parti Israël Béteinou, et les quatre ministre du parti religieux séfarade Shass. Le Premier ministre Ehud Olmert a rappelé qu’Israël a l’habitude de libérer chaque année des prisonniers à l’occasion de l’Aïd el-Fitr et que ces prisonniers n’étant pas ceux réclamés par le Hamas, cette libération n’aurait aucune incidence sur la libération de Gilad Shalit.

Le journal note que trente des prisonniers, qui devraient être libérés au cours de la semaine prochaine, sont des habitants de la bande de Gaza. En Israël on espère que leur libération va pousser les familles des prisonniers du Hamas à faire pression sur l’organisation afin qu’elle fasse preuve de plus de souplesse afin de parvenir à un échange de prisonniers avec Israël.

Un haut responsable israélien a déclaré hier que la médiation égyptienne auprès du Hamas dans le dossier Shalit se poursuivait malgré le départ de la délégation égyptienne de Gaza. Le négociateur israélien, Ofer Dekel, s’est rendu la semaine dernière une nouvelle fois en Egypte pour des entretiens à ce sujet.

Par ailleurs, plusieurs écrivains israéliens de renom, parmi lesquels Amoz Oz, A.B. Yehoshua et David Grossman, ont signé une pétition appelant le Premier ministre Ehud Olmert à ne pas « laisser passer l’occasion » de parvenir à un accord avec le président de l’Autorité palestinienne, Mahmud Abbas. Les écrivains appellent également à négocier avec le Hamas pour parvenir à un cessez-le-feu.

Israël autorise le déploiement de cinq cents policiers à Naplouse

Le Haaretz rapporte que le ministre de la Défense, Ehud Barak, aurait autorisé le déploiement de près de cinq cents policiers palestiniens à Naplouse afin de faire respecter l’ordre dans la ville. Selon de hauts fonctionnaires du ministère de la Défense, ce déploiement devrait avoir lieu d’ici deux à trois semaines. Ces policiers seront armés mais leur activité ne sera autorisée que durant la journée. Cette décision aurait été prise par M. Barak suite à une requête du Premier ministre palestinien, Salam Fayyad.

Toutefois des responsables palestiniens affirment qu’aujourd’hui déjà la police palestinienne est présente à Naplouse pour lutter contre la délinquance et que ses activités se déroulent de jour comme de nuit, sans autorisation israélienne. Ces derniers temps, les policiers palestiniens auraient même élargi leurs activités aux zones B, les zones rurales où la sécurité est sous responsabilité israélienne. Les policiers palestiniens y luttent contre la délinquance, en coordination avec les forces israéliennes.

Kérem Shalom sous un « déluge » d’obus de mortier

Le Maariv consacre un article à la situation du kibboutz Kerem Shalom, situé dans l’ouest du Negev, à la rencontre des frontières égyptienne, israélienne et de la bande de Gaza. Ce petit kibboutz, d’une quarantaine d’habitants, a été depuis une semaine la cible de tirs incessants d’obus de mortiers en provenance de la bande de Gaza. Une centaine d’obus s’y sont abattus en l’espace d’une semaine, touchant les environs de la salle à manger commune et des habitations, sans faire aucune victime, « un miracle » selon les habitants. A cela il faut ajouter que le système d’alerte « couleur rouge » qui sert à avertir de l’imminence de la chute de roquettes Qassam ne se déclenche pas lors de tirs d’obus de mortier, et que, par conséquent, les explosions surviennent par surprise.

Les habitants du Kibboutz, habitués à la vie tranquille d’une commune rurale, ont dû se faire aux bruits des explosions et à l’angoisse permanente qui les accompagne. Selon un responsable du kibboutz, la cellule qui tirait sur Kerem Shalom vient toutefois d’être éliminée par Tsahal, ce qui devrait mettre fin aux attaques.

Des ministres contre l’enquête sur l’élimination de Shahade

Le Maariv se fait l’écho de la « révolte » au sein du gouvernement israélien suite à la décision de la Cour suprême, qui a ordonné la création d’une commission d’enquête sur l’élimination de Salah Shahade, un haut responsable du Hamas dans la bande de Gaza impliqué dans de nombreux attentats en Israël, tué dans le bombardement de son immeuble par l’aviation israélienne le 24 août 2003. Ce raid avait fait quatorze victimes civiles dont huit enfants. La semaine dernière, le gouvernement a appris que le parquet, en réponse à un recours porté devant la Cour suprême, avait affirmé ne pas être opposé à la création d’une commission d’enquête indépendante sur cette opération.

Selon le Maariv, parmi les ministres qui s’opposent à la création de cette commission on trouve le ministre de la Défense, Ehud Barak, le ministre de la Justice, Daniel Friedman, le ministre des Affaires stratégiques, Avigdor Lieberman, et le ministre des Infrastructures nationales, Binyamin Ben-Eliezer, qui était ministre de la Défense à l’époque de l’opération contre Shahade. Le Premier ministre Ehud Olmert, note le journal, attend lui de connaître la composition et les compétences de la commission d’enquête avant de se prononcer sur la question.

Selon un communiqué publié hier par le cabinet d’Ehud Barak, le ministre de la Défense estime qu’il est « inacceptable que des soldats de Tsahal soient envoyés en mission et mettent leur vie en péril et doivent ensuite prendre un avocat pour se défendre devant la justice ». « Aucune commission semi-juridique n’a le droit d’enquêter sur les opérations de Tsahal, à moins qu’il ne s’agisse d’une opération clairement illégale. Dans ce cas-ci, c’est à l’échelon politique que la justice doit s’adresser », a déclaré Ehud Barak.


IMAGE DE LA FRANCE

Mort de Marcel Marceau

Les trois grands journaux israéliens rendent hommage à Marcel Marceau, disparu samedi à l’âge de 84 ans. Les journaux soulignent l’influence du célèbre mime sur de nombreux acteurs israéliens./.



Retourner à l'article Assemblée générale des Nations-Unies

Vous allez pouvoir personnellement participer à l’enrichissement éditorial de en nous faisant parvenir vos articles, réactions et commentaires pour nous les soumettre vous pouvez, utiliser votre logiciel de messagerie habituel en cliquant ici

Vos textes seront publiés dans la mesure du possible dans la rubrique « courrier des lecteurs de  ».

Pour la publication, votre anonymat peut être respecté et votre courrier selon votre demande sera « anonyme » ou ne sera signé que de vos initiales ou de votre nom de plume ou d’un pseudonyme . Vous pouvez aussi nous préciser pour publication en plus de votre identité, vos titres, adresses et email.

Nous respectons votre vie privée et vos coordonnées personnelles ne seront en aucun cas diffusées sans votre accord préalable.

desinfos.com ne conserve aucune donnée personnelle sur le site.