Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Soumettez vos réactions

Le flash info du Jerusalem Post dition franaise

Cette incursion « contredit les aspirations de paix d’Israël », a également déclaré Moallem au quotidien arabe, basé à Londres. Le ministre syrien des Affaires étrangères a aussi fait savoir, dimanche 9 septembre, que son pays allait présenter une plainte au conseil de sécurité de l’ONU. La Syrie « se défendra en cas d’attaques israéliennes », a-t-il souligné, avant d’ajouter que Damas « recherche toujours la paix et non pas la guerre ».

Par ailleurs, un responsable israélien de la défense a, de son côté, assuré que l’incident de jeudi dernier ne conduirait pas à une guerre entre Israël et la Syrie. « Nous avons dépassé la période de tensions. Israël n’a aucun intérêt à entrer en guerre contre la Syrie et Damas sait aussi qu’elle n’a rien à gagner dans un conflit », a-t-il déclaré, dimanche 9 septembre au Jerusalem Post.

Noam Shalit : « N’utilisez pas mon fils pour réhabiliter la dissuasion militaire. »

« Le gouvernement ne devrait pas se servir d’un soldat de 19 ans pour réhabiliter la dissuasion militaire israélienne », a déclaré Noam Schalit, le père de Gilad capturé par le Hamas il y a 14 mois.

Noam Schalit s’est exprimé durant la 7e conférence annuelle organisée par l’Institut du contre-terrorisme à Herzliya.

Noam Schalit et Karnit Goldwasser, la femme du soldat Ehoud Goldwasser capturé par le Hezbollah en juillet 2006, ont exprimé leur émotion et leur frustration devant l’inefficacité du gouvernement à libérer les soldats capturés. Noam Schalit a appelé l’Etat à faire preuve de « constance et de créativité ».

Décision attendue sur l’évacuation de postes de contrôle illégaux

La cour suprême doit se prononcer, lundi 10 septembre, sur une série de pétitions soumises par l’association de gauche La Paix maintenant en vue de forcer le ministère de la Défense à évacuer des postes de contrôle jugés illégaux installés sur les collines de la Judée-Samarie.

En juin dernier, la cour suprême avait donné l’ordre au ministère d’Ehoud Barak d’évacuer les postes de contrôle, avant le 8 juillet. Cette décision avait été repoussée par le ministère de la Défense.

Le nombre de postes à évacuer, sur les 105 jugés illégaux, n’est pas clairement connu. Cependant, plusieurs rapports se concentrent sur un groupe de 26, dont 24 ont été construits après la prise de pouvoir d’Ariel Sharon en 2001.

En réponse, le Conseil des communautés juives de Judée, de Samarie et de la bande de Gaza a publié un avertissement sur son site Internet. Selon lui, la cour suprême pourrait ordonner dès lundi 10 septembre, l’évacuation du poste de contrôle de Migron, au sud de Har Hébron.

Construit en 2002, il est le plus grand poste installé par le gouvernement Sharon et compte 43 familles juives, dont la plupart vivent dans des caravanes.

Depuis 2005, le gouvernement s’est engagé dans une série de négociations avec les habitants des implantations à propos des postes de contrôle.

Statut d’urgence autour de la bande de Gaza

Le comité de la défense et des affaires étrangères de la Knesset a voté, dimanche 9 septembre, une loi visant à étendre le statut d’urgence accordé aux communautés vivant dans la périphérie de la bande de Gaza, soumises aux attaques de roquettes.

Ce statut permettra aux nouvelles localités, concernées par ce statut, de recevoir des fonds supplémentaires et le soutien de Tsahal lors des attaques.

Mise en garde sur les infections de poissons

Le ministère de la Santé a publié un avertissement, dimanche 9 septembre, sur des infections (Vibrio Vulnificus) véhiculées par des poissons pêchés dans les marais. Cette mise en garde intervient alors que les préparations culinaires en vue de Roch Hashana battent leur plein. Le menu pour les fêtes inclut de nombreux plats avec poisson.

Ces infections, parfois graves, peuvent conduire au décès. Les personnes souffrant de faiblesses immunitaires et de maladies chroniques doivent être particulièrement vigilantes.

Le ministère de la Santé recommande d’acheter uniquement du poisson à des marchants accrédités et de s’assurer qu’ils sont conservés à la température de - 4 °C.

Les avocats de Moshé Katsav s’opposent à l’accusation

Les avocats de Moshé Katsav ont fait savoir dans une déclaration transmise à la cour suprême qu’ils n’ont pas signé l’accord passé avec l’accusation car il inclut le motif d’atteinte à la morale, a rapporté, dimanche 9 septembre, la radio de l’armée.

Les avocats ont déclaré qu’ils étaient « étonnés et abasourdis par la véhémence des juges de la cour suprême à l’encontre du ministre de la Justice ».

Suspension de soldats ayant refusé de participer à l’évacuation d’Hébron

Le général Gadi Shamni a décidé, dimanche 9 septembre, de suspendre sept soldats qui avaient refusé de participer à l’évacuation des familles juives habitant le marché d’Hébron, le 6 août dernier.

La décision a été prise après l’audition des soldats qui ont achevé leur
peine de prison. Les résultats de ces entretiens ont ensuite été transmis au commandement général.

Les auditions des autres soldats, qui avaient aussi refusé d’accomplir leur mission, vont se dérouler plus tard dans la semaine.

Netanyahou : « Les réservistes auraient dû être appelés plus tôt. »

"La décision d’entrer en guerre était trop précipitée et les réservistes
auraient dû être appelés plus tôt", a déclaré le leader de l’opposition Binyamin Netanyahou devant la commission Winograd, chargée d’enquêter sur la seconde guerre du Liban.

Le président du Likoud a également affirmé avoir parlé au Premier ministre, Ehoud Olmert, au début du conflit et a été surpris d’entendre que les réservistes n’avaient pas encore été mobilisés.

Le chef du Likoud aurait également demandé à Ehoud Olmert et au ministre de la Défense de l’époque, Amir Peretz, quelle était la prochaine étape de Tsahal. Selon lui, il n’a obtenu aucune réponse.

Incident à Hébron : des étudiants frappés par le Fatah

Au moins 22 étudiants et journalistes ont été blessés lorsque les forces de sécurité du Fatah ont pénétré à l’intérieur de l’université d’Hébron, en Cisjordanie, dimanche 9 septembre.

Les forces de sécurité venaient mettre fin à une conférence de presse organisée par un groupe d’étudiants affiliés au Hamas.

La conférence avait été organisée pour protester contre la décision de l’université de suspendre les prêts accordés aux étudiants.

L’incident d’Hébron est révélateur des tensions croissantes entre le Fatah et le mouvement islamique. C’est la seconde fois, en moins de deux mois, que les forces de sécurité du Fatah investissent une université de Cisjordanie.

INTERNATIONAL

Pakistan : retour de l’ancien Premier ministre Nawaz Sharif après 8 ans d’exil

Huit ans après avoir été déposé par l’actuel président Pervez Musharraf à la faveur d’un coup d’Etat, Nawaz Sharif est arrivé à Islamabad ce lundi 10 septembre. L’ancien Premier ministre pakistanais souhaite se présenter aux législatives pour tenter de renverser l’actuel gouvernement.

Son avion a été investi par les commandos des forces de sécurité pakistanaises dès son atterrissage. Un journaliste de l’Associated Press à bord a constaté que Sharif refusait de remettre son passeport aux responsables de l’immigration qui se trouvaient également à bord.

Avant son départ de Londres dimanche soir, Nawaz Sharif avait averti que le gouvernement pakistanais tenterait de l’arrêter ou de l’expulser dès son arrivée à Islamabad. A la dernière minute, Sharif a demandé à son frère, Shahbaz Sharif, de rester en Grande-Bretagne pour diriger son parti dans l’hypothèse où quelque chose lui arriverait au Pakistan.

© Jerusalem Post édition française



Retourner à l'article Le flash info du Jerusalem Post dition franaise

Vous allez pouvoir personnellement participer à l’enrichissement éditorial de en nous faisant parvenir vos articles, réactions et commentaires pour nous les soumettre vous pouvez, utiliser votre logiciel de messagerie habituel en cliquant ici

Vos textes seront publiés dans la mesure du possible dans la rubrique « courrier des lecteurs de  ».

Pour la publication, votre anonymat peut être respecté et votre courrier selon votre demande sera « anonyme » ou ne sera signé que de vos initiales ou de votre nom de plume ou d’un pseudonyme . Vous pouvez aussi nous préciser pour publication en plus de votre identité, vos titres, adresses et email.

Nous respectons votre vie privée et vos coordonnées personnelles ne seront en aucun cas diffusées sans votre accord préalable.

desinfos.com ne conserve aucune donnée personnelle sur le site.