Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Soumettez vos réactions

Le Hamas revendique la fusillade qui a blessé un civil israélien

Un employé de la compagnie israélienne d’électricité a été gravement blessé par les tirs alors qu’il se trouvait sur une tour en territoire israélien, à environ 300m au nord du passage de Karni, principal point de transit du trafic fret à destination et en provenance de Gaza. Israël l’a fermé à plusieurs reprises par le passé, citant des raisons de sécurité.

La branche militaire du Hamas a revendiqué la responsabilité de l’attaque, une « réponse à la poursuite de l’agression sioniste ». D’autres responsables palestiniens ont tenté de prendre leurs distances.

« Certaines actions nuisent au travail du gouvernement » en vue d’obtenir la levée des sanctions internationales décrétées après l’arrivée au pouvoir du Hamas en mars 2006, a observé le ministre de l’Information Moustafa Barghouti. Ghazi Hamad, un collaborateur du Premier ministre palestinien Ismaïl Haniyeh du Hamas, a de son côté lancé un appel au calme.

« Cette attaque est précisément ce que le nouveau gouvernement palestinien refuse de condamner, rejetant ainsi les conditions imposées par la communauté internationale », a commenté David Baker, membre du cabinet du Premier ministre israélien Ehoud Olmert.

« L’attaque terroriste d’aujourd’hui est le résultat direct de l’appel samedi du Premier ministre Ismaïl Haniyeh à la résistance contre Israël. Ses partisans ont traduit ses paroles en actes », a déclaré de son côté Miri Eisin, porte-parole d’Ehoud Olmert.

Le programme du nouvel exécutif palestinien ne comprend pas la reconnaissance explicite d’Israël ni le renoncement à la violence. Ismaïl Haniyeh a réaffirmé le droit des Palestiniens à résister à l’occupation israélienne « sous toutes ses formes ».

L’attaque est également intervenue alors que le ministre norvégien adjoint des Affaires étrangères Raymond Johansen est devenu lundi le premier représentant occidental à rencontrer le Premier ministre palestinien Ismail Haniyeh, issu du Hamas, depuis l’investiture du nouveau gouvernement.

La Norvège, acteur important dans les pourparlers de paix au Proche-Orient, a reconnu le nouveau cabinet Hamas-Fatah dès son investiture samedi par le Parlement palestinien.


Haniyeh rencontre le vice-ministre norvégien des Affaires Étrangères ...

Le Premier ministre palestinien Ismaïl Haniyeh a rencontré lundi à Gaza le vice-ministre norvégien des Affaires étrangères Raymond Johansen, premier responsable européen à traiter avec le chef du gouvernement d’unité nationale nouvellement formé.

M. Johansen a déclaré à la presse à l’issue de cette rencontre que « la Norvège a décidé de reprendre son aide au peuple palestinien ».

Les principaux donateurs internationaux, dont l’Europe, ont coupé leur aide financière au gouvernement précédent, dirigé par le Hamas, depuis son entrée en fonction en mars dernier, devant son refus de reconnaître Israël, de renoncer à la violence et d’ accepter les accords de paix précédents, trois exigences soutenues par les médiateurs au Proche-Orient, connus collectivement sous le nom de Quartette.

La plateforme du nouveau gouvernement palestinien est conforme aux exigences de la communauté internationale sur la reconnaissance d’Israël et la renonciation à la violence, a dit M. Johansen.

Le vice-ministre a également appelé Israël à restituer les recettes fiscales collectées au nom de l’Autorité nationale palestinienne (ANP) depuis un an d’administration Hamas.

M. Haniyeh, pour sa part, a exprimé sa reconnaissance à la Norvège pour sa position sur le gouvernement d’unité nationale.

A l’issue d’une année de luttes de pouvoir, les deux mouvements rivaux Hamas et Fatah ont formé avec d’autres partis un nouveau gouvernement de coalition samedi dernier, en vertu d’un accord signé le mois dernier dans la ville sainte saoudienne de La Mecque.

De plus, le ministre italien des Affaires étrangères Massimo D’ Alema a appelé lundi M. Haniyeh, exprimant le soutien de l’Italie pour le nouveau gouvernement d’unité nationale, a déclaré M. Haniyeh dans un communiqué.

M. D’Alema a déclaré que son pays était prêt à discuter avec le gouvernement Haniyeh, ajoute le communiqué.

Selon des analystes palestiniens, l’attitude générale de l’ Europe est positive en comparaison de celle des Etats-Unis et d’ Israël.

Le cabinet israélien a décidé lors d’une réunion hebdomadaire dimanche de maintenir le boycott de tous les membres du nouveau gouvernement palestinien, tandis que l’administration américaine a annoncé qu’elle pourrait discuter avec les 12 membres non-Hamas de la coalition de 25 ministres.



Retourner à l'article Le Hamas revendique la fusillade qui a blessé un civil israélien

Vous allez pouvoir personnellement participer à l’enrichissement éditorial de en nous faisant parvenir vos articles, réactions et commentaires pour nous les soumettre vous pouvez, utiliser votre logiciel de messagerie habituel en cliquant ici

Vos textes seront publiés dans la mesure du possible dans la rubrique « courrier des lecteurs de  ».

Pour la publication, votre anonymat peut être respecté et votre courrier selon votre demande sera « anonyme » ou ne sera signé que de vos initiales ou de votre nom de plume ou d’un pseudonyme . Vous pouvez aussi nous préciser pour publication en plus de votre identité, vos titres, adresses et email.

Nous respectons votre vie privée et vos coordonnées personnelles ne seront en aucun cas diffusées sans votre accord préalable.

desinfos.com ne conserve aucune donnée personnelle sur le site.