Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Soumettez vos réactions

« Nous attendons une condamnation audible de la classe politique »

par Edith Lenczner, responsable de la communication au Crif (Propos recueillis par Bérénice Rocfort-Giovanni pour NOUVELOBS.COM

Entendez-vous, à l’instar de SOS Racisme, poursuivre Raymond Barre pour ses propos ?

Le Crif n’engage aucune poursuite. Ce sont les associations de défense des droits de l’Homme qui s’en chargent. Notre travail consiste à dénoncer l’antisémitisme, à alerter, et à transmettre les informations. Dans le cas de l’interview donnée par Raymond Barre à France Culture, c’est nous qui avons retranscrit ses paroles et qui les avons communiquées à la presse, qui a ensuite fait son travail.

Comment expliquez-vous la condamnation tardive de ses déclarations par la classe politique ?

Le silence qui a suivi la diffusion de l’émission nous a étonnés. Il n’y a eu aucune réaction, jusqu’à ce que nous prévenions la presse vendredi matin. Nous l’expliquons peut-être par le fait que France Culture n’est pas une radio populaire.

La première réprobation s’est faite entendre seulement lundi, avec la tribune de Claude Lanzmann dans Libération. Nous espérons maintenant que la condamnation de François Bayrou donnera l’exemple.

Nous attendons une condamnation audible du monde politique. Le président du Crif, Roger Cukierman, a d’ailleurs envoyé des courriers aux candidats à la présidentielle pour leur demander de prendre publiquement position contre les déclarations de l’ancien Premier ministre.

Pensez-vous qu’il y ait un regain d’antisémitisme en France ?

L’antisémitisme semble en effet se banaliser. Pour preuve, il y a eu très peu de couverture médiatique après la diffusion de l’étude du Service de protection de la communauté juive faisant état d’une hausse de 45% des agressions physiques contre les personnes.

Les réactions arriveront peut-être si ces chiffres sont confirmés par le rapport du ministère de l’Intérieur, qui sera publié le 21 mars.

En outre, à l’approche de l’élection présidentielle, les thèmes primordiaux de la campagne sont ceux qui touchent les Français au premier degré, à savoir les impôts, l’environnement, le chômage etc. Les problèmes de société semblent, eux, occultés. Pourtant, les luttes contre l’antisémitisme et le racisme, qui ne forment qu’un seul et même combat, sont des questions cruciales.



Retourner à l'article « Nous attendons une condamnation audible de la classe politique »

Vous allez pouvoir personnellement participer à l’enrichissement éditorial de en nous faisant parvenir vos articles, réactions et commentaires pour nous les soumettre vous pouvez, utiliser votre logiciel de messagerie habituel en cliquant ici

Vos textes seront publiés dans la mesure du possible dans la rubrique « courrier des lecteurs de  ».

Pour la publication, votre anonymat peut être respecté et votre courrier selon votre demande sera « anonyme » ou ne sera signé que de vos initiales ou de votre nom de plume ou d’un pseudonyme . Vous pouvez aussi nous préciser pour publication en plus de votre identité, vos titres, adresses et email.

Nous respectons votre vie privée et vos coordonnées personnelles ne seront en aucun cas diffusées sans votre accord préalable.

desinfos.com ne conserve aucune donnée personnelle sur le site.