Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Soumettez vos réactions

Beaucoup de bruit pour rien

par David Ruzié, professeur émérite des universités, spécialiste de droit international

Or, cet événement a, sans doute, été maladroitement exposé sur une chaîne de télévision française, d’où certains remous dans la communauté juive.

Mais ce n’était pas le plus important, voire le plus choquant et l’essentiel n’a pas été mis en relief.

Comme nous l’avons déjà exposé, ici même, au moment où le principe de ce nouvel emblème a été adopté, fin 2005 (. V. notre point de vue du 10 décembre 2005), il n’y avait pas lieu de regretter la décision prise, peu de temps auparavant, par la majorité des Etats signataires des conventions humanitaires de Genève, malgré l’opposition d’un certain nombre de pays arabes, dont la Syrie, en vue d’adopter un emblème officiel additionnel : le « cristal rouge » (de fait un carré rouge, sur fond blanc, posé sur une pointe).

Cette décision fut d’ailleurs entérinée par une modification des statuts du Mouvement international de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge, en juin 2006 et, en même temps, le Magen David Adom israélien et, parallèlement, le Croissant-Rouge palestinien ont été admis au sein du Mouvement humanitaire international.

Car, désormais, la Société nationale israélienne va pouvoir faire figurer le Magen David dans le « cristal rouge », qui sera ainsi, pratiquement, reconnu comme les deux autres emblèmes, ce qui n’était pas le cas jusqu’à présent.

A l’époque, nous avions rappelé, que dès l’origine des conventions humanitaires, en 1864, l’emblème officiel, protecteur des équipes sanitaires, au cours de combats, fut la « croix rouge » (sur fond blanc).

Cet emblème correspondait, de fait, à l’emblème suisse, mais aux couleurs inversées, afin de rendre hommage à l’initiative prise par des citoyens suisses, dont Henri Dunant, pour promouvoir un mouvement humanitaire, au plan international.

Et, bien que cet emblème officiel n’ait aucune connotation religieuse, l’Empire ottoman refusa de le faire sien et adopta, en 1876, le « croissant rouge », qui fut, officiellement reconnu, en 1929.

A ce moment là, l’Iran manifesta, également, des réticences à adopter un emblème auquel on attribuait, à tort, une signification religieuse (alors qu’en tout état de cause, la « croix rouge » n’avait pas la même forme que la croix chrétienne).

Et c’est ainsi que fut, également, reconnu le « lion-et-soleil rouges », signe auquel les ayatollahs renoncèrent, au début des années 80, lorsqu’ils établirent la République islamique d’Iran.

Mais, entre-temps, les Etats arabes s’opposèrent, dès la création de l’Etat d’Israël, à la reconnaissance du « Magen David Adom », emblème que les Israéliens avaient choisi, ne voulant pas, eux non plus, adopter la « croix rouge ».

Après tout, les juifs pouvaient bien avoir - même si c’était à tort - les mêmes réticences que les musulmans et ce qui était bon pour les musulmans aurait dû l’être aussi pour les juifs, mais pour des raisons politiques, pour ne pas dire antisémites, les Etats arabes réussirent à imposer, en quelque sorte, un boycott du Magen David Adom.

Et il fallut que les Etats-Unis agitent, depuis quelques années, la menace d’un blocage de leurs contributions au Mouvement international pour qu’un emblème additionnel soit adopté, après de longues discussions.

Mais pourquoi un emblème additionnel, dans lequel les Israéliens pourront faire figurer un Magen David (tandis que d’autres pays pourront y faire figurer tel ou tel signe) ?

Nous avions insisté sur le fait qu’il eut été normal soit d’admettre le « Magen David » au même titre que la « croix rouge » et le croissant rouge » (au même titre, qu’autrefois, le « lion-et-soleil »), soit d’adopter purement et simplement le « cristal », dans lequel les Etats auraient été libres d’inclure une croix, un croissant ou tout autre signe....

Et nous avions souligné qu’il s’agissait d’une demi-mesure - ce qui, certes, était mieux que rien - qui venait d’être adoptée.

Mais, pourquoi les musulmans ont-ils une place privilégiée ? Le nombre ne fait pas loi.....

De plus, ce que nous ignorions à l’époque, c’est que l’institution internationale continuera à s’appeler « Mouvement international de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge ».

Autrement dit, le seul changement qui n’est certes pas anodin, c’est que le Magen David est, désormais, reconnu comme emblème protecteur au même titre que la croix rouge et le croissant rouge, ce qui n’était pas le cas, officiellement, auparavant.

Mais, nous maintenons qu’une fois de plus - et cela aurait dû être souligné, Israël a « droit » à un statut particulier.

Ceci nous paraît beaucoup plus grave que d’avoir indiqué qu’Israël ne voulait pas de la croix, qui rappelle Jésus (ce qui est faux) et le croissant, qui évoque l’islamisme (ce qui est tout aussi faux).

Pour être crédible, il faut savoir soulever les vrais problèmes et éviter les vaines querelles.



Retourner à l'article Beaucoup de bruit pour rien

Vous allez pouvoir personnellement participer à l’enrichissement éditorial de en nous faisant parvenir vos articles, réactions et commentaires pour nous les soumettre vous pouvez, utiliser votre logiciel de messagerie habituel en cliquant ici

Vos textes seront publiés dans la mesure du possible dans la rubrique « courrier des lecteurs de  ».

Pour la publication, votre anonymat peut être respecté et votre courrier selon votre demande sera « anonyme » ou ne sera signé que de vos initiales ou de votre nom de plume ou d’un pseudonyme . Vous pouvez aussi nous préciser pour publication en plus de votre identité, vos titres, adresses et email.

Nous respectons votre vie privée et vos coordonnées personnelles ne seront en aucun cas diffusées sans votre accord préalable.

desinfos.com ne conserve aucune donnée personnelle sur le site.