Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Soumettez vos réactions

Quand ARTE attise les passions et propose un documentaire suggérant la destruction par étape d’Israël

Observatoire pour une Lecture de l’Information sur le Proche-Orient

Eh bien, non ! Bien au contraire : c’est une surenchère incroyable que Arte se propose de faire.
En effet, cette chaîne va présenter le lundi 24 novembre à 21h50 un documentaire de 4h30 (oui 4h30 !) intitulé : « Route 181, fragments d’un voyage en Palestine-Israël », suggérant la destruction par étape d’Israël pour un état binational !

Ce road-movie rassemble des témoignages lors d’un voyage en été 2002 du cinéaste palestinien Michel Khleifi et du cinéaste israélien Eyal Sivan. Or, ces témoignages (pris non au hasard mais bien choisis ...) s’appuient sur la résolution 181, adoptée par les Nations Unies le 29 novembre 1947.
Il n’est bien sûr pas du tout mis en exergue que cette résolution a été acceptée par Israël et refusée par les pays arabes et les palestiniens qui ont envahi l’Etat juif en mai 1948, ce qui a entraïné la 1ère guerre israélo-arabe de 1948, de nombreux morts et souffrances et une nouvelle frontière à l’issue de cette guerre gagnée par Israël.

Bien au contraire, tout au long de ce documentaire, Israël est mis au ban des accusés avec des accusations terribles : épuration éthnique, massacres, expulsion, morts programmés, camp, ... on assiste à une diffamation d’Israël dans les termes les plus odieux entraînant une volonté de délégitimation et de haine envers ce pays. Tout suggère les termes de la Shoah, c’est d’ailleurs ce que dit lui-même Eyal Sivan dans un reportage édifiant sur le journal Télérama (de cette semaine).

De plus, la route 181 suggère qu’Israël doit laisser une partie de son territoire (autour de 25%) aux palestiniens : en effet, la carte relative à ce documentaire est très suggestive. Des villes importantes comme Jérusalem, Nazareth, Akko, Nahariya, Lod, Aschkelon, Beer Sheva et une partie importante d’Israël, de l’ordre de 25% du territoire, sont considérées comme occupés, faisant partie de la Palestine et donc devant changer de souveraineté.
C’est une nouvelle escalade dans la dialectique anti-israélienne et de la stratégie par étapes. Après les « territoires occupés », on passe déjà à l’étape suivante : la volonté de démanteler Israël en revenant à la résolution 181 et donc à des frontières destructrices.
Voilà ce que suggère ce reportage dont le titre, lui-même est évocateur !

Pire encore, l’idée d’imposer un Etat Binational apparaït clairement ce qui signifie concrètement la destruction d’Israël : ARTE, chaine publique franco-allemande, passe donc un reportage souhaitant la destruction d’un Etat démocratique, reconnu par l’ONU !

Nous pensions que Jacques Chirac souhaitait lutter contre l’antisémitisme et son corrolaire actuel, l’antisionisme. Il est particulièrement naïf ou hypocrite de vouloir le faire et, en même temps, laisser ce genre de documentaire passer sur une chaîne publique, diabolisant Israël et souhaitant sa destruction !
Il ne faudra pas s’étonner ensuite de sondages désignant Israël comme le pays le plus menaçant au monde et d’actes ou paroles antisémites se propageant en Europe et en France particulièrement !
Lors du prochain incendie de synagogues ou écoles juives, on saura maintenant qui sont les véritables responsables et qui attise la haine en France !

Frédéric LELLOUCHE
O.L.I.P.O.
Observatoire pour une Lecture de l’Information sur le Proche-Orient



Retourner à l'article Quand ARTE attise les passions et propose un documentaire suggérant la destruction par étape d’Israël

Vous allez pouvoir personnellement participer à l’enrichissement éditorial de en nous faisant parvenir vos articles, réactions et commentaires pour nous les soumettre vous pouvez, utiliser votre logiciel de messagerie habituel en cliquant ici

Vos textes seront publiés dans la mesure du possible dans la rubrique « courrier des lecteurs de  ».

Pour la publication, votre anonymat peut être respecté et votre courrier selon votre demande sera « anonyme » ou ne sera signé que de vos initiales ou de votre nom de plume ou d’un pseudonyme . Vous pouvez aussi nous préciser pour publication en plus de votre identité, vos titres, adresses et email.

Nous respectons votre vie privée et vos coordonnées personnelles ne seront en aucun cas diffusées sans votre accord préalable.

desinfos.com ne conserve aucune donnée personnelle sur le site.