Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Soumettez vos réactions

La centralité de la cour des Invalides pour les Juifs de France

Par Alain Rajchman | En exclusivité pour Desinfos.com

Des vicissitudes, le Capitaine Dreyfus et Simone Veil vont en connaître. La dégradation du Capitaine Dreyfus s’est accompagnée de la violente crise antisémite que l’on connaît, et lorsque Simone Veil dépénalise l’avortement, elle est conspuée par les mêmes forces de droite violentes et antisémites au nom de « Simone Veil, la juive, l’avorteuse… »

Pourtant, dans les deux cas rien ne leur fera renoncer à la volonté de servir le pays de manière exemplaire et courageuse. Rien de remettra en question leurs convictions et leur confiance dans ce qu’est la France. Le long chemin vers la réhabilitation de Dreyfus en 1906, comme l’immense émotion qui se manifeste à l’occasion de la disparition de Simone Veil, nous montrent aussi combien la France peut être juste, belle et reconnaissante. Mercredi, la cour des Invalides occupera donc une place centrale dans nos cœurs en nous montrant le visage de la France telle que nous aimons !


Illustration : Dégradation d’Alfred Dreyfus,
Dessin d’Henri Meyer paru dans Le Petit Journal du 13 janvier 1895. Le 5 janvier, le capitaine Alfred Dreyfus est dégradé dans la cour de l’Hôtel des Invalides.



Retourner à l'article La centralité de la cour des Invalides pour les Juifs de France

Vous allez pouvoir personnellement participer à l’enrichissement éditorial de en nous faisant parvenir vos articles, réactions et commentaires pour nous les soumettre vous pouvez, utiliser votre logiciel de messagerie habituel en cliquant ici

Vos textes seront publiés dans la mesure du possible dans la rubrique « courrier des lecteurs de  ».

Pour la publication, votre anonymat peut être respecté et votre courrier selon votre demande sera « anonyme » ou ne sera signé que de vos initiales ou de votre nom de plume ou d’un pseudonyme . Vous pouvez aussi nous préciser pour publication en plus de votre identité, vos titres, adresses et email.

Nous respectons votre vie privée et vos coordonnées personnelles ne seront en aucun cas diffusées sans votre accord préalable.

desinfos.com ne conserve aucune donnée personnelle sur le site.