Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Soumettez vos réactions

L’Union Européenne s’apprêterait à lever les sanctions contre le Hamas avant la mise en place problématique d’un gouvernement « d’union nationale » ...

D’après Alexandrine Bouilhet - le Figaro .

« C’est une situation nouvelle : nous sommes en train de sortir du blocage créé par les élections de janvier dernier », s’est félicité le chef de la diplomatie finlandaise, Erkki Toumioja, s’exprimant au nom des Vingt-Cinq...

Le quartet (UE, États-Unis, Russie, ONU) a fixé trois conditions au gouvernement palestinien pour la levée des sanctions : renoncement à la violence ; reconnaissance d’Israël et des accords internationaux passés. Alors que Washington se montre inflexible avec le gouvernement d’union nationale, qui comportera des ministres du Hamas, l’UE manifeste une volonté d’ouverture. « Nous avons eu des assurances du président Abbas que le nouveau gouvernement respecterait les conditions fixées par la communauté internationale », a affirmé la présidence finlandaise.

« Si le gouvernement d’union nationale accepte les conditions fixées par la communauté internationale, ce sera une évolution majeure, et nous pourrons réévaluer notre politique d’aide et de contact », a affirmé Catherine Colonna, ministre française des Affaires européennes. « Attendons la composition du gouvernement et son programme pour décider », a-t-elle ajouté. Le quartet pourrait se réunir à New York la semaine prochaine.

Depuis la victoire électorale du Hamas en janvier dernier, l’Union Européenne , en accord avec les Etats-Unis, a suspendu son aide financière directe et ses contacts avec le gouvernement palestinien. Ce boycott a plongé les Territoires dans une grave crise humanitaire, allégée, en juin par un mécanisme temporaire d’aide internationale, géré par la Commission européenne. Quelque 400 millions d’euros ont été versés aux Palestiniens par ce biais. Hier, l’Union Européenne a décidé de prolonger ce mécanisme pour trois mois. Le Hamas reste inscrit sur la liste européenne des organisations terroristes, ce qui empêche tout financement direct.

« Nous ne sommes plus des parias »

Depuis la fin de la guerre au Liban, le ton a toutefois changé, en Europe. Le Vieux Continent prend ses distances avec les États-Unis. Plusieurs responsables européens, dont Tony Blair, ont récemment rendu visite au président Abbas, l’encourageant à former un gouvernement d’union nationale plus acceptable pour la communauté internationale. Hier, c’était au tour du chef de la diplomatie française Philippe Douste-Blazy de se rendre à Ramallah.

« Nous ne sommes plus des parias ! », se félicitait hier la représentante de l’Autorité palestinienne, à Bruxelles, Leila Shahid ...

« L’Union Européenne ne pouvait pas faire plus tant que le gouvernement d’union nationale n’est pas formé », confiait-elle.

Les Vingt-Cinq s’attendent que les ministres des Finances et des Affaires étrangères palestiniens ne soient plus membres du Hamas.



Retourner à l'article L’Union Européenne s’apprêterait à lever les sanctions contre le Hamas avant la mise en place problématique d’un gouvernement « d’union nationale » ...

Vous allez pouvoir personnellement participer à l’enrichissement éditorial de en nous faisant parvenir vos articles, réactions et commentaires pour nous les soumettre vous pouvez, utiliser votre logiciel de messagerie habituel en cliquant ici

Vos textes seront publiés dans la mesure du possible dans la rubrique « courrier des lecteurs de  ».

Pour la publication, votre anonymat peut être respecté et votre courrier selon votre demande sera « anonyme » ou ne sera signé que de vos initiales ou de votre nom de plume ou d’un pseudonyme . Vous pouvez aussi nous préciser pour publication en plus de votre identité, vos titres, adresses et email.

Nous respectons votre vie privée et vos coordonnées personnelles ne seront en aucun cas diffusées sans votre accord préalable.

desinfos.com ne conserve aucune donnée personnelle sur le site.