Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Soumettez vos réactions

L’avertissement de Tony Blair aux paresseux sur le jihad mondial

Wesley Pruden, rédacteur en chef du Washington Times. - Jewish World Review - Adaptation française de Cathy Josse

Tony Blair, qui commence ses longs adieux aux électeurs britanniques qui l’avaient porté aux nues il y a longtemps, a déclaré à un journaliste que les dirigeants occidentaux savent très bien que la lutte est contre un islam qui devient de plus en plus radical et puissant, mais ont peur de le dire.

« Je pense que ceci est clair pour les dirigeants de l’Europe, a-t-il confié au journal de Jérusalem, Ha’aretz. Il y a une grande bataille à gagner chez les Européens et dans l’opinion publique occidentale... Je pense qu’on souhaite de ne pas faire face au fait que nous sommes engagés dans un conflit mondial. Cela soulève pas mal de problèmes et notamment de savoir si les gens accepteront de s’associer aux Etats-Unis. On fait parfois preuve de naïveté en ce qui concerne les organisations comme le Hezbollah et les activités de l’Iran.... Il y a une bataille, et il est important que nous présentions notre point de vue et gagnions cette bataille. »

Il n’a pas peur de comparer l’islam radical doté d’armes nucléaires à Hitler et aux années 1930 : « Je pense que les signaux d’alarme sont très clairs ».

George W. Bush semble lui aussi être arrivé à cette conclusion. Après 5 années passées à éviter de dire ce que nous savons être la vérité, le Président a décidé de durcir le ton. Il y a plusieurs mois que nous n’avons pas entendu d’hommage sirupeux à « la religion de la paix ». Les stéréotypes sont durs et souvent injustes. Des centaines de millions de musulmans ne posent pas plus de menace à la paix et à la sécurité du monde civilisé qu’un temple plein de Mennonites* ou de Mormons. Mais ceci n’est pas le cas pour d’autres millions de musulmans et ce sont les centaines de millions qui doivent mettre fin au stéréotype. Jusqu’à ce jour béni, l’Occident n’a pas d’autre choix que de mettre de côté sa pléthore de bonnes manières et de confronter toutes les formes de lâcheté militante que nous rencontrerons.

M. Blair pense que la dernière guerre au Liban a dissout le baratin creux et le brouillard diplomatique des chancelleries occidentales. Maintenant que les funérailles sont finies, nous pouvons nous occuper de ceux qui vivent toujours. " Pendant que ce conflit durait, il était très difficile pour les gens de penser à autre chose que d’arrêter le conflit. Mais je pense qu’il en est ressorti une notion plus claire de son origine et de la façon dont l’Iran et, jusqu’à un certain point, la Syrie, tirent les ficelles et provoquent ce genre de conflit - c’est pourquoi il y a cette plus grande clarté.

Une partie de cette clarté signifie faire face à la dure réalité de ce que sont ces jihadistes islamistes et de ce qu’ils recherchent. Le premier ministre pense qu’il y a eu « un changement important » dans les réflexions stratégiques non seulement parmi les dirigeants occidentaux mais aussi ceux qui les ont mis dans leurs positions de dirigeants. « Partout les gens voient maintenant ce mouvement mondial extrémiste, ils voient l’Iran qui se met en tête de ce mouvement, et il y a un intérêt stratégique énorme qui inclut l’Amérique, l’Europe, Israël et tout pays arabe et musulman qui veut un futur moderne. »

Mieux vaut tard que jamais pour acquérir des connaissances, et Tony Blair se prépare à quitter la scène avec une connaissance du libéralisme* simpliste qu’il n’avait pas quand il a remplacé John Major il y a une dizaine d’années. « Une partie du problème en ce qui concerne l’opinion publique occidentale est que, d’une part, [l’Occident] veut toujours croire qu’il a tort et, d’autre part, que les islamistes veulent une culture victimaire qu’ils nous infligent et qui leur permet de nous blâmer. Et c’est ainsi que nous trouvons un jeune homme né en Grande-Bretagne d’origine pakistanaise, assis devant sa télévision, qui dit : » Je vais aller tuer des gens innocents parce que des musulmans sont opprimés « , alors même qu’il a été élevé dans un pays qui lui a donné une liberté religieuse totale et des droits démocratiques complets et, de fait, à la fois un très bon métier et un bon niveau de vie. Cet esprit faussé est le produit d’un mouvement mondial fondé sur un islam perverti auquel nous devons faire face, et cette confrontation doit être à l’échelle mondiale. »

Commençons par le commencement : le premier moyen de gagner une guerre, c’est de comprendre que nous sommes en guerre. « C’est une partie du problème. Nous ne comprenons pas vraiment que c’est un mouvement mondial et qu’il faut une stratégie mondiale pour le vaincre ». Cela dit, le successeur probable de M. Blair, Gordon Brown, arrivera sans connaissances, qu’elles aient été acquises tôt ou tard, semble-t-il. Il se peut qu’il soit déjà tard ; lui faire acquérir des connaissances sera sans doute coûteux. Nous devons prier (et pas vers Allah) que suffisamment de ses collègues politiques apprennent leur leçon avant qu’il ne soit trop tard.


  • NDT Patty-cake liberalism. Dans ce texte, libéralisme signifie une philosophie politique humaniste qui privilégie les droits de l’homme et l’égalité des chances dans une perspective plutôt gauchiste de la société.
  • *NDT Les Mennonites sont une dénomination chrétienne anabaptiste protestante qui préconise la non-violence et le pacifisme.


Retourner à l'article L’avertissement de Tony Blair aux paresseux sur le jihad mondial

Vous allez pouvoir personnellement participer à l’enrichissement éditorial de en nous faisant parvenir vos articles, réactions et commentaires pour nous les soumettre vous pouvez, utiliser votre logiciel de messagerie habituel en cliquant ici

Vos textes seront publiés dans la mesure du possible dans la rubrique « courrier des lecteurs de  ».

Pour la publication, votre anonymat peut être respecté et votre courrier selon votre demande sera « anonyme » ou ne sera signé que de vos initiales ou de votre nom de plume ou d’un pseudonyme . Vous pouvez aussi nous préciser pour publication en plus de votre identité, vos titres, adresses et email.

Nous respectons votre vie privée et vos coordonnées personnelles ne seront en aucun cas diffusées sans votre accord préalable.

desinfos.com ne conserve aucune donnée personnelle sur le site.