Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Soumettez vos réactions

Chronique de Michaël Bar-Zvi | Alef Kislev 5777 - 1er décembre 2016

Le but de ces actes n’est pas seulement de déboiser les forêts plantées par le Keren Kayemeth Leisraël depuis plus de cent ans, mais de mettre en danger des régions dans lesquelles se trouvent des industries chimiques, comme c’est le cas à Haïfa ou près de Jérusalem.

A plusieurs reprises le chef du Hezbollah a menacé de lancer des missiles sur les cuves d’ammoniaque ou sur les réservoirs de carburants au nord du pays. Certes on n’a pas encore établi de lien de commandement entre les groupes ou les individus qui ont agi, mais il est évident qu’il ne s’agit pas d’actions spontanées. La pollution qui a suivi les incendies n’a pas touché que la population juive mais l’ensemble des habitants d’Israël. Fait remarquable l’aide internationale s’est mise en place avec une grande efficacité, en provenance de nombreux pays, y compris la Turquie et paradoxalement même l’Autorité palestinienne a semblé faire preuve d’empathie en envoyant quelques unités de pompiers sur le terrain.

Les dégâts sont estimés à plusieurs centaines de millions de Shekels, et le reboisement durera plus de vingt ans, pour permettre la restauration du paysage forestier de ces régions. Après l’échec de l’intifada des couteaux, l’intifada des forêts a été, elle aussi, maîtrisée mais elle annonce d’autres tentatives pour créer une situation de chaos en paralysant les réseaux routiers et ferroviaires. En parallèle, et ce n’est pas un hasard, Israël a essuyé une première attaque de terroristes affiliés à Daech, qui a provoqué une réplique immédiate et violente, puis l’attaque d’un convoi d’armes et d’explosifs destinés au Hezbollah.

Le nouveau ministre de la Défense Avigdor Liebermann savait que, tôt ou tard, ces organisations le mettraient à l’épreuve pour tester sa détermination et observer sa réaction, après les dures critiques qu’il avait portées à l’égard de son prédécesseur sur sa gestion de la menace terroriste. Tsahal n’a pas hésité à employer de nouveaux missiles pour neutraliser les assaillants et on peut espérer que le message a été entendu à Beyrouth, à Damas ou à Raqqa.

Il faut s’attendre à d’autres types de terrorisme dans les prochaines semaines, à la veille de l’arrivée de Trump et de son équipe à la Maison Blanche. Abou Mazen s’est discrètement fait réélire à la tête de l’Autorité palestinienne et attend de voir comment la nouvelle diplomatie américaine va agir au Proche-Orient, et quelles seront ses priorités ? Il est probable que la priorité sera donnée à la fin des conflits chauds et non à ceux qui perdurent à petit feu, avec des vagues régulières de violences mais souvent limitées.

Les chances de voir la nouvelle administration se joindre à une initiative pro-palestinienne sont très minces, et Washington restera sans doute dans un premier temps sur la position traditionnelle des Etats-Unis depuis le début des années après l’échec des négociations de Camp David entre Clinton, Arafat et Barak, puis les propositions d’Ehud Olmert à Annapolis. De temps à autre Abou Mazen retente la carte du terrorisme qui, pourtant, ne lui a jamais rapporté le moindre gain politique. Espérons qu’il comprendra rapidement les nouvelles règles du jeu…



Retourner à l'article Chronique de Michaël Bar-Zvi | Alef Kislev 5777 - 1er décembre 2016

Vous allez pouvoir personnellement participer à l’enrichissement éditorial de en nous faisant parvenir vos articles, réactions et commentaires pour nous les soumettre vous pouvez, utiliser votre logiciel de messagerie habituel en cliquant ici

Vos textes seront publiés dans la mesure du possible dans la rubrique « courrier des lecteurs de  ».

Pour la publication, votre anonymat peut être respecté et votre courrier selon votre demande sera « anonyme » ou ne sera signé que de vos initiales ou de votre nom de plume ou d’un pseudonyme . Vous pouvez aussi nous préciser pour publication en plus de votre identité, vos titres, adresses et email.

Nous respectons votre vie privée et vos coordonnées personnelles ne seront en aucun cas diffusées sans votre accord préalable.

desinfos.com ne conserve aucune donnée personnelle sur le site.