Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Soumettez vos réactions

La résolution 1701 : un nouveau chapitre dans les relations entre Israël et le Liban

Rachel Samoul-israelinfo

la libération de ses otages, la suppression de la menace du Hezbollah contre les villes du Nord d'Israël et l'application de la Résolution 1559 exigeant du Liban le rétablissement de sa souveraineté sur tout son territoire, le déploiement de son armée jusqu'à la frontière avec Israël et le désarmement du Hezbollah.

Cette Résolution contient des éléments essentiels destinés, selon Israël, à créer une situation plus stable et plus sûre et à empêcher le Hezbollah d'acquérir la capacité de provoquer à l'avenir le genre de crise régionale dont nous avons été témoins, ces deux derniers mois.

Dans son préambule, la Résolution met clairement la responsabilité de la crise actuelle sur le Hezbollah, qui pour la première fois est mentionnée nommément dans une Résolution du Conseil de Sécurité. Elle insiste sur le fait qu'il faut traiter les causes de cette crise, y compris l'enlèvement des soldats israéliens Eldad Regev et Ehud Goldwasser. Elle appelle à une libération inconditionnelle des otages israéliens, à la cessation des tirs de missiles contre les civils et les villes en Israël et à l'application de la Résolution 1559 du Conseil de Sécurité des Nations Unies, qui exigeait le désarmement de toutes les milices au Liban et le rétablissement de la souveraineté libanaise au Sud-Liban.
Le dernier considérant du préambule insiste sur le fait que la situation au Liban menace la paix et la sécurité mondiale, une terminologie se référant au Chapitre 7 et qui renforce la partie opérationnelle de la Résolution.

La Résolution consacre le droit à l'autodéfense d'Israël et exige l'arrêt de toute attaque armée du Hezbollah. Elle crée une nouvelle FINUL renforcée, dont les effectifs sont portés à 15.000 hommes, et qui pourra entreprendre «toutes les actions nécessaires » afin d'empêcher toute activité hostile dans le territoire où il opérera. Aucun groupe armé libanais ou autre (milices du Hezbollah ou conseillers militaires syriens ou iraniens) ne devra se trouver au Liban. En outre, la FINUL aura pour mission de faire respecter un embargo d'armes destinées à des groupes libanais autres que le Gouvernement, par la surveillance des aéroports, les ports et les passages frontaliers. La Résolution interdit le retour des éléments armés du Hezbollah au Sud-Liban, de la ligne bleue jusqu'à la rivière Litani.
Le retrait d'Israël du Sud-Liban n'est pas exigé de manière inconditionnelle et immédiate, mais s'opérera parallèlement au déploiement de l'armée libanaise et de la FINUL, ceci afin d'empêcher la formation d'un quelconque vide sur le terrain.

La société israélienne a payé un lourd tribu. Elle a, en même temps montré une grande détermination en faisant face à une menace inacceptable. Israël est conscient de ce que la solution, à long terme, ne peut être que politique, et apprécie que la communauté internationale voit de la même manière les contours de cette solution politique.
Israël espère que la communauté internationale prendra toutes les mesures concrètes requises afin que cette Résolution soit appliquée effectivement et dans son entièreté.



Retourner à l'article La résolution 1701 : un nouveau chapitre dans les relations entre Israël et le Liban

Vous allez pouvoir personnellement participer à l’enrichissement éditorial de en nous faisant parvenir vos articles, réactions et commentaires pour nous les soumettre vous pouvez, utiliser votre logiciel de messagerie habituel en cliquant ici

Vos textes seront publiés dans la mesure du possible dans la rubrique « courrier des lecteurs de  ».

Pour la publication, votre anonymat peut être respecté et votre courrier selon votre demande sera « anonyme » ou ne sera signé que de vos initiales ou de votre nom de plume ou d’un pseudonyme . Vous pouvez aussi nous préciser pour publication en plus de votre identité, vos titres, adresses et email.

Nous respectons votre vie privée et vos coordonnées personnelles ne seront en aucun cas diffusées sans votre accord préalable.

desinfos.com ne conserve aucune donnée personnelle sur le site.