Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Soumettez vos réactions

Abbas justifie les meurtres et violences palestiniennes, continuant de ce fait à continuer à y inciter

Hélène Keller-Lind

Inciter sans relâche à la haine et la violence anti-israéliennes en mentant et instrumentaliser Al-Aqsa

L’incitation à la haine et la violence de la part d’Abbas et des dirigeants palestiniens, leur revendication de meurtres de civils israéliens, même, ont souvent été évoquées ici. Loin d’avoir disparu et alors qu’ils prétendent vouloir calmer le jeu, cette incitation perdure et ces dirigeants persistent et signent. Comme le relève ici l’Observatoire des Médias Palestiniens, Palestinian Media Watch -PMW-. Abbas, passé maître dans l’art du mensonge, évoque l’incendie criminel de Douma, - les coupables n’ont toujours pas été arrêtés mais cela constitue un prétexte idéal -, joue donc les vitimes innocentes ( Video) contraintes de se défendre, uniquement de se défendre, et de protéger ses lieux saints, qu’Israël menacerait de vouloir diviser – autre mensonge -, tout en tendant la main aux Israéliens...Il omet de préciser que les mains palestiniennes tendues ces derniers temps sont le plus souvent armées de couteaux, de rocs ou d’engins explosifs...

Cela prouvant de manière irrétutable, une fois de plus, que Abbas et son entourage instrumentalisent délibérément la mosquée Al-Aqsa, un des hauts lieux de l’islam, prétendant qu’Israël la mettrait en danger, remettrait en question le statut quo – mensonges patentés -, affirmant que ceux qui versent leur sang pour la défendre gagneront le Paradis et que Allah regardera avec bienveillance ceux qui sont bléssés, accusant au passage les Juifs, forcément “sales”de la “souiller” - déshumanisation des Juifs, rendant leur assassinat plus facile –. Ou comment manipuler des croyants quelque peu crédules et prêts à rèagir au quart de tour avec ce genre de manipulation.

Les “jeunes” palestiniens devenant alors une chair à canon idéale car fonçant vers le “martyre” et ses récompenses divines et paradisiaques – 72 vierges renouvelables, quand même, au pays de l’abstinence forcée et de jeunes hommes souvent au chômage et ne pouvant donc se marier faute de moyens – et jouant de surcroît un rôle d’agents de relations publiques parfaits – ces enterrements de jeunes gens drapés dans le drapeau “national” et le keffieh à la Arafat... -. Cela est plus frappant encore quand une femme enceinte et son jeune enfant sont tués lors de répliques israéliennes inévitables et dont les dirigeants palestiniens connaissent le risque, le souhaitent, le provoquent à des fins d’incitation à la haine et à des fins de propagande intérieure et extérieure.

Abbas poussé par des dirigeants comme Fabius et des mesures pour la frime

Il faut dire que ces dirigeants palestiniens qui ne se soucient guère de leur population mais l’utilisent, sont poussés à cette escalade par des dirigeants extérieurs, dont les dirigeants français qui n’ont de cesse d’aller dans leur sens, à l’instar d’un Laurent Fabius, qui se réjouissait le 30 septembre dernier de la réunion d’un Quartet élargi qu’il avait préconisé, rappelait-il. Il proposait alors trois mesures :
• les mesures de confiance nécessaires pour apaiser les tensions sur le terrain, concernant notamment la préservation du statu quo sur les Lieux saints à Jérusalem et la colonisation ;
• le soutien collectif à apporter à un processus de réconciliation inter-palestinien ;
• la définition de mesures d’incitation et de garanties internationales en soutien à un accord définitif, comme la revitalisation de l’initiative arabe de paix, les liens commerciaux avec l’UE ou encore les garanties de sécurité.

Quant au Président Hollande, un communiqué élyséen du 11 ocobre 2015 évoque une “ escalade des violences dans les territoires palestiniens et à Jérusalem.. extrêmement préoccupante et dangereuse”. On oublie là les violences un peu partout en Israël. Quant à l’évocation des “vicitmes” elle est plus que douteuse.... “Il faut mettre fin à ce cycle” est-il dit prudemment...il faudrait pourtant clarifier : violences palestiniennes et forces de l’ordre ou victimes qui réagissent. Est-ce là vraiment un “cycle” ? Que fait, que doit faire la police en France lorsqu’elle est confrontée à des violences similaires ?

Puis, autre antienne française connue : “Cette nouvelle dégradation de la situation confirme aussi l’urgence de recréer un horizon politique. La France y travaille depuis des mois et ne ménagera aucun effort en ce sens”. Si la France y travaille depuis des mois et d’autres acteurs comme les États-Unis depuis des années, c’est que ce n’est pas si facile...et ce n’est certainement pas en écartant Israël et en brossant les dirigeants palestiniens dans le sens du poil avec des “séminaires” bidon que la France sera un facteur de paix... A ce propos, s’il n’y a pas eu de diktat onusien lors de l’AG de l’ONU en septembre dernier, envisagé un temps par la France c’est sans doute que des pays sensés ont pesé pour que cela ne se fasse pas. Mais la France n’en poursuit pas moins son travail “diplomatique”, on le voit.

Mais, en post-scriptum, on peut se demander aujourd’hui en quoi consistera la coopération renforcée annoncée entre une Najat Vallaud-Belkacem contestée et un homologue palestinien, Sabri Saidam, qui nomme des écoles du nom de terroristes, beau modèle à suivre, s’il en est,, ou connaît si mal la géographie qu’il remplace Israël par “la Palestine” ou qui, selon un rapport du Syndicat des Enseignants israéliens, n’encourage pas la paix mais encourage la violence anti-israélienne, déshumanise les Juifs et nie le droit de l’État hébreu à exister,. Quelle pierre va apporter l’Éducation nationale française à ce bel édifice ?



Retourner à l'article Abbas justifie les meurtres et violences palestiniennes, continuant de ce fait à continuer à y inciter

Vous allez pouvoir personnellement participer à l’enrichissement éditorial de en nous faisant parvenir vos articles, réactions et commentaires pour nous les soumettre vous pouvez, utiliser votre logiciel de messagerie habituel en cliquant ici

Vos textes seront publiés dans la mesure du possible dans la rubrique « courrier des lecteurs de  ».

Pour la publication, votre anonymat peut être respecté et votre courrier selon votre demande sera « anonyme » ou ne sera signé que de vos initiales ou de votre nom de plume ou d’un pseudonyme . Vous pouvez aussi nous préciser pour publication en plus de votre identité, vos titres, adresses et email.

Nous respectons votre vie privée et vos coordonnées personnelles ne seront en aucun cas diffusées sans votre accord préalable.

desinfos.com ne conserve aucune donnée personnelle sur le site.