Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Soumettez vos réactions

Peretz ordonne à des officiers supérieurs de Tsahal d’enquêter sur les morts civils de la Bande de Gaza

Amos Harel et Avi Issacharoff, Correspondants d’Haaretz

Peretz a dit aux officiers de soumettre les découvertes de l’enquête dès lundi soir.

Selon des découvertes préliminaires présentées au ministre de la Défense Nationale samedi, Peretz est parti de l’impression qu’un obus israélien tiré par Tsahal est le plus probablement responsable des morts.

Peretz penche vers le refrènement du tir d’artillerie vers la Bande de Gaza à un minimum. En attendant, les bombardements de Tsahal ont été suspendus jusqu’à la conclusion de l’enquête de l’armée.

Les témoins oculaires ont annoncé qu’un tir de barrage d’obus a atterri sur la côte du nord de la Bande de Gaza vendredi à approximativement 17h15 (heure locale), à l’origine possible de la mort de sept membres de la famille Ghalia et blessant près de 40 autres, parmi eux beaucoup d’enfants aussi bien que cinq autres membres de la famille Ghalia.

Ayham Ghalia, 20 ans, a dit à Haaretz que, au commencement, un obus vide a atterri à presque 300 mètres de distance de la famille, causant un bruit fort qui a incité les baigneurs à commencer à fuir la scène. La famille Ghalia, cependant, n’a pas réussi à partir en courant à temps.

« Soudainement, un obus explosif a atterri sur nous et sur nous directement, » a dit Ghalia. « Je me suis levé et je ne pouvais pas le croire. Des parties de corps [volaient] dans chaque direction. La main de ma soeur a été démembrée. Mon père était déjà mort, la figure sur le sable. »

Une caméra de télévision était présente sur place pour filmer Ghalia Huda sept ans se dirigeant dans le sable à la recherche d’un membre de sa famille qui était toujours vivant.

En découvrant le cadavre de son père, elle a crié : « mon père est mort, mon père est mort. » Trois blessés ont été emmenés dans des hôpitaux en Israël pour des soins médicaux.

Des sources militaires ont dit à Haaretz samedi soir à propos des morts civils sur la plage :« Nous n’avons toujours pas une analyse exacte de ce qui est arrivé. L’explication la plus raisonnable que l’on a entendu c’est le tir d’un obus qui a dévié de son chemin, cependant toutes les données touchant à l’emplacement exact de l’atterrissage des obus ne sont pas compatibles avec cette théorie. »

Les chiffres de Tsahal montrent que six obus ont été tirés dans la direction de domaines découverts dans le Nord de la Bande de Gaza près du moment des explosions. Les six obus, cependant, ont atterri à des centaines de mètres du site de la détonation. Les officiels de Tsahal ont demandé que l’Autorité Palestinienne fournisse l’information exacte quant à l’emplacement de l’explosion et le moment où cela est arrivé, cependant l’Autorité Palestinienne n’a toujours pas accepté.

Au contraire, les chances qu’une roquette Qassam a causé des dégâts si vastes apparaissent extrêmement minces. Il est cependant difficile de comprendre pourquoi les Palestiniens essayeraient de lancer un dispositif explosif depuis la côte de la Bande de Gaza, un secteur visité par des centaines des civils ... [les exposant ainsi à des tirs Israéliens de riposte]

(...)



Retourner à l'article Peretz ordonne à des officiers supérieurs de Tsahal d’enquêter sur les morts civils de la Bande de Gaza

Vous allez pouvoir personnellement participer à l’enrichissement éditorial de en nous faisant parvenir vos articles, réactions et commentaires pour nous les soumettre vous pouvez, utiliser votre logiciel de messagerie habituel en cliquant ici

Vos textes seront publiés dans la mesure du possible dans la rubrique « courrier des lecteurs de  ».

Pour la publication, votre anonymat peut être respecté et votre courrier selon votre demande sera « anonyme » ou ne sera signé que de vos initiales ou de votre nom de plume ou d’un pseudonyme . Vous pouvez aussi nous préciser pour publication en plus de votre identité, vos titres, adresses et email.

Nous respectons votre vie privée et vos coordonnées personnelles ne seront en aucun cas diffusées sans votre accord préalable.

desinfos.com ne conserve aucune donnée personnelle sur le site.