Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Soumettez vos réactions

Les conseillers d’Olmert ne parleront pas des détails des plans de désengagement avec les États-Unis.

Par Aluf Benn, Correspondant de Haaretz - adaptation en Français de Desinfos

« Il doit être très soigneusement examiné et très, très élaboré avec sensibilité avant que nous ne sachions précisément comment le définir, » a-t-il dit au « New-York Times » . « Ce quoi je peux dire à ce point c’est le désir de base de placer des frontières pour Israël, se séparer des Palestiniens et créer un territoire contigu qui permettra aux Palestiniens d’accomplir leurs rêves nationaux et établira leur propre état indépendant à côté de l’état d’Israël. »

Il a dit que le plan de convergence « doit être coordonné avec beaucoup de sensibilité avec nos différents associés, en particulier le gouvernement des Etats-Unis et le président et bien sûr, les Nations unies, les Européens et les Russes. »

Quand il a été interrogé sur les Palestiniens, Olmert a dit, « je ne crois pas qu’à tout moment dans l’avenir nous changerons des choses sans parler aux Palestiniens, sans se coordonner avec les Palestiniens, sans contenir les Palestiniens. »

Olmert a dit qu’il remercie Dieu chaque jour pour l’Amérique, le Président George W. Bush et le Secrétaire d’Etat Condoleezza Rice, qui il a mentionné comme « des personnes les plus décentes avec lesquelles je peux parler, que je peux prendre comme conseil et de qui je peux obtenir l’avis et l’appui. »

Il a continué pour déclarer qu’il « a aimé et respecté M. Abbas, en tant qu’homme opposé au terrorisme et à la violence, », mais a dit que le Président de l’Autorité Palestinienne doit démanteler le Hamas en tant que groupe terroriste armé, comme c’était convenu dans l’initiative de paix de la feuille de route. « Il doit se lever à l’occasion et relever le défi de prendre une action vigoureuse contre les organisations terroristes. »

Olmert a continué en indiquant que les Palestiniens sont les associés naturels des Israéliens, mais ils sont les victimes « d’une direction corrompue irresponsable, insouciante et d’un manque total de traditions démocratiques qui les emmenaient toujours plus loin du courant dominant et dans les lignes de touche les tragédies et la douleur. »

Olmert a dit qu’Israël achètera des médicaments et de l’équipement médical nécessaire pour les hôpitaux palestiniens de la Bande de Gaza employant certaines des sommes d’argent des taxes fiscales et des recettes de douane qui ont été retenues pour l’Autorité Palestinienne.

« Nous payerons si nécessaire de nos propres poches, » a-t-il dit et nous obtiendrons ce qui est nécessaire directement pour les hôpitaux « aussitôt que possible, » contournant le gouvernement Hamas, Olmert a dit. « Nous ne permettrions pas à un bébé de souffrir une nuit à cause d’un manque de dialyse. Nous nous en préoccupons. Nous voulons sauver leurs vies. »

Il a continué pour dire que les Palestiniens « sont les victimes de leur propre conduite extrémiste, fondamentaliste, religieuse, inflexible et ferme, et nous ferons tout en notre pouvoir pour aider ces personnes innocentes. »

Le Premier Ministre adoucit la frénésie du plan de convergence en vue du voyage aux Etats-Unis

Pendant qu’Olmert se prépare à son premier voyage officiel à Washington la semaine prochaine, il semble revenir sur une mesure qu’il a oralement préconisée à propos du plan de convergence.

Olmert a dit aux ministres Kadima mercredi qu’il projette de présenter son plan à l’administration de Bush, mais que seulement après « trois à dix mois, » quand il sera possible d’annoncer qu’il n’y a aucun partenaire et ni mouvements palestiniens pour des négociations et alors aller vers les étapes unilatérales. Le plan implique le retrait des grands morceaux de la Rive Occidentale, mais pas de blocs d’implantation principaux.

« Tout dépend de la situation sur le terrain, » a dit Olmert.

Il a dit aux ministres Kadima que l’objectif primaire de son voyage prochain est de créer un rapport avec le Président George américain W. Bush, qu’Olmert rencontrera à la Maison-Blanche mardi.

Olmert a dit que la question principale sur la table sera la menace nucléaire iranienne. Le Premier ministre projette de décrire la sévérité avec laquelle Israël voit la menace et expliquer que le pays ne mène pas la lutte internationale contre l’Iran, mais s’attend à ce que les Etats-Unis et d’autres pays fassent tout ce qu’ils peuvent pour interrompre la menace.

En attendant, Galei Tsahal jeudi a cité le bureau du Premier ministre annonçant que la visite visera aussi à montrer l’intérêt d’Israël pour le dialogue avec les Palestiniens.

La décision d’Olmert d’adoucir sa position envers le plan de convergence peut être rapprochée de l’opposition dans le monde entier aux mouvements unilatéraux israéliens dans les territoires. Avant sa réunion avec les ministres, le Premier ministre a reçu un message des trois représentants qu’il avait envoyés à Washington pour préparer sa visite - Dov Weissglas, Yoram Turbowicz et Shalom Turjeman - et le message aurait pu concerner la position américaine sur la convergence.

Les Etats-Unis veulent qu’Olmert adopte un profil bas sur l’unilatéralisme et consacre les quelques mois prochains aux efforts de négociation, bien qu’ils n’aient pas reculé de leur appui indiqué au plan, en principe.



Retourner à l'article Les conseillers d’Olmert ne parleront pas des détails des plans de désengagement avec les États-Unis.

Vous allez pouvoir personnellement participer à l’enrichissement éditorial de en nous faisant parvenir vos articles, réactions et commentaires pour nous les soumettre vous pouvez, utiliser votre logiciel de messagerie habituel en cliquant ici

Vos textes seront publiés dans la mesure du possible dans la rubrique « courrier des lecteurs de  ».

Pour la publication, votre anonymat peut être respecté et votre courrier selon votre demande sera « anonyme » ou ne sera signé que de vos initiales ou de votre nom de plume ou d’un pseudonyme . Vous pouvez aussi nous préciser pour publication en plus de votre identité, vos titres, adresses et email.

Nous respectons votre vie privée et vos coordonnées personnelles ne seront en aucun cas diffusées sans votre accord préalable.

desinfos.com ne conserve aucune donnée personnelle sur le site.