Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Soumettez vos réactions

Deux peuples, trois, quatre, cinq états ?

Shmuel Trigano

Irréaliste parce que la configuration locale montre que cet Etat deviendrait une base iranienne comme celà s’est produit au Sud Liban et à Gaza. Irréaliste parce que le Fatah et Mahmoud Abbas sont un écran de fumée derrière lesquels se tient le Hamas. Il y a là un trait permanent de la politique arabe. Le cas algérien en fut un modèle : derrière le GPRA qui signa les « Accords d’Evian » se tenait le FLN. qui ne les respecta jamais. Créer un tel Etat, comme le souhaite la France avec sa reconnaissance de « l’Etat de Palestine », c’est poser au cœur d’Israël une bombe à retardement qui ne tarderait pas à exploser : la campagne de terrorisme, sous la houlette d’Arafat, au lendemain d’Oslo, les guerres de Gaza après le retrait d’Israël, vérifient ce pronostic. Créer un tel Etat, c’est conduire Israël à une impasse tragique mettant en question sa survie.

Ce qui donne cependant le coup de grâce à ce projet, fondamentalement hostile à la survie d’un Etat d’Israël, c’est un tournant récent et une nouvelle configuration. Les chefs du Hamas ont décidé de créer un Haut Comité pour régir le territoire sous leur pouvoir dictatorial, après avoir fait leur deuil d’une « réconciliation » avec le Fatah et Mahmoud Abbas et en vue d’établir un « Etat » sur ce territoire. Le Hamas assortit cette annonce d’un principe qui devrait bien géner Laurent Fabius : « Si nous créons un émirat (sic) ou un Etat dans la Bande de Gaza ou dans n’importe quelle partie de Palestine, celà ne signifie pas que nous sommes prêts à renoncer à un seul pouce de la Palestine » (Mahmoud Zahar). Faut-il encore une preuve de ce qui se passera une fois que l’Etat de Palestine, cher à la France, sera créé, à Ramallah comme à Gaza ? Mais c’est un autre fait, majeur, qui donne le coup de grâce au mantra de « deux Etats-deux peuples ». En effet, de l’Irak à la Libye et à l’Afrique centrale nous assitons à l’effondrement de l’Etat arabe, du fait de son propre échec et de son inaptitude à faire face à la modernité.

Il y a quelque chose de pathétique à voir les Occidentaux s’acharner à vouloir créer un autre Etat de cet acabit, de surcroît sans ressources naturelles, ni unité populaire, ni passé historique... Le Quai d’Orsay est en embuscade dans l’attente du lachage éventuel d’Israël par les Etats Unis d’Obama au Conseil de Sécurité pour pousser l’indigne résolution de « reconnaissance de l’Etat de Palestine ». L’Europe post-moderniste, qui ruine ses propres Etats-nations, veut imposer à Israël la création d’un Etat au nationalisme rétrograde, irrédentiste, fondamentaliste, terroriste, non démocratique et corrompu ! Alors que leur démission devant l’Iran menace Israël d’une catastrophe nucléaire, l’urgence pour 16 de ses ministres des Affaires étrangères est au contraire d’étiqueter les produits de Judée de Samarie « pour préserver la solution des deux Etats » (sic)...

Avec la création de l’Etat palestinien à Gaza, la France socialiste qui a voté la reconnaissance de l’Etat de Palestine sous les applaudissements de ses députés va être satisfaite. Après tout l’UE a sorti le Hamas de la liste des organisations terroristes ! Elle pourra ainsi compatir en toute conscience à la mémoire de la Shoah et proposer un plan de lutte contre l’antisémitisme. Un modèle de morale !

PS : le milieu journalistique israélien a rajouté, dans une émission de TV qui a fait du bruit, un nouveau concept « Deux Etats, un peuple » pour pontifier sur la cassure entre Tel Aviv et Jerusalem, laïcistes et religieux, ashkénazes et sépharades qu’il n’a fait que provoquer et envenimer durant des années. Cela nous fait désormais combien d’Etats ? La preuve que ce concept vise insidieusement au démantèlement ultime d’Israël comme Etat-nation, sur une base raciale, à tout le moins ethnico-religieuse et « théatralement » politique (celà n’a rien à voir avec la gauche et la droite)...

*A partir d’une tribune dans Actualité Juive du 24 avril 2015



Retourner à l'article Deux peuples, trois, quatre, cinq états ?

Vous allez pouvoir personnellement participer à l’enrichissement éditorial de en nous faisant parvenir vos articles, réactions et commentaires pour nous les soumettre vous pouvez, utiliser votre logiciel de messagerie habituel en cliquant ici

Vos textes seront publiés dans la mesure du possible dans la rubrique « courrier des lecteurs de  ».

Pour la publication, votre anonymat peut être respecté et votre courrier selon votre demande sera « anonyme » ou ne sera signé que de vos initiales ou de votre nom de plume ou d’un pseudonyme . Vous pouvez aussi nous préciser pour publication en plus de votre identité, vos titres, adresses et email.

Nous respectons votre vie privée et vos coordonnées personnelles ne seront en aucun cas diffusées sans votre accord préalable.

desinfos.com ne conserve aucune donnée personnelle sur le site.