Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Soumettez vos réactions

La branche armée du Hamas admet recevoir de l’aide du Hezbollah

A Gaza, la direction du mouvement islamiste palestinien, qui a remporté les élections législatives du 25 janvier, a refusé de commenter cette information diffusée sur le site géré par sa branche armée.

A Beyrouth, pareillement, le Hezbollah n’a fait aucun commentaire mais, à Jérusalem, le ministère israélien des Affaires étrangères a déclaré ne pas être surpris de cette implication dans les territoires occupés d’un mouvement chiite « téléguidé » par l’Iran.

Jusqu’à présent, le Hamas a toujours nié tout lien avec les combattants libanais dont la guérilla contre les Israéliens a contraint ceux-ci à quitter unilatéralement en août 2000 le Sud- Liban après 22 ans d’occupation.

A en croire Kassam, le Hezbollah a financé l’implantation de sa première cellule armée en Cisjordanie occupée et a formé sur une période de trois ans ses combattants, dont une dizaine ont été capturés ou abattus ultérieurement par Israël.

Cette cellule armée du Hamas en Cisjordanie a revendiqué un certain nombre d’attentats qui ont fait au total 18 morts parmi les Israéliens.

Djasser Barghouti, qui a mis sur pied cette cellule et recruté ses membres, a dépêché ceux-ci au Liban pour « être entraînés par le Hezbollah et revenir avec les fonds nécessaires », indique le site de Kassam. Il ne précise pas si d’autres cellules du Hamas ont été aidées par le mouvement chiite libanais.

PRESENCE PAR PROCURATION

Israël soutient depuis des années que le Hezbollah, un de ses ennemis les plus impitoyables, fournit logistique et argent au Hamas, mouvement rival du Fatah apparu au début de la première intifada (1987-93).

Comme les Etats-Unis, Israël considère le Hamas et le Hezbollah comme des mouvements terroristes, bien qu’ils soient représentés parlementairement, alors que l’Union européenne a classé le premier dans cette catégorie, mais pas le mouvement libanais.

Mark Regev, porte-parole du ministère israélien des Affaires étrangères, a déclaré que l’Etat juif suivait avec attention depuis un moment l’état des relations entre les deux groupes.

« Le Hezbollah cherche à établir une présence dans les territoires palestiniens par procuration », a-t-il dit, en assurant que le mouvement chiite libanais était « téléguidé » lui-même par la République islamique iranienne.

Ces révélations interviennent alors que le Hamas, qui observe depuis un an une « trêve » de facto de ses attentats et a remporté la majorité absolue aux législatives palestiniennes, se déclare ouvert au dialogue avec la communauté internationale.

Israël refuse catégoriquement de traiter avec lui tant qu’il ne reconnaîtra pas son existence et ne s’engagera pas dans le processus de paix.

Les Etats-Unis, l’Union européenne et la Russie, ont adopté la même position mais avec des nuances laissant la porte ouverte à une évolution - sémantique ou non - de la position radicale défendue par le Hamas, qui refuse de reconnaître Israël et d’abandonner l’« option de la résistance armée ».



Retourner à l'article La branche armée du Hamas admet recevoir de l’aide du Hezbollah

Vous allez pouvoir personnellement participer à l’enrichissement éditorial de en nous faisant parvenir vos articles, réactions et commentaires pour nous les soumettre vous pouvez, utiliser votre logiciel de messagerie habituel en cliquant ici

Vos textes seront publiés dans la mesure du possible dans la rubrique « courrier des lecteurs de  ».

Pour la publication, votre anonymat peut être respecté et votre courrier selon votre demande sera « anonyme » ou ne sera signé que de vos initiales ou de votre nom de plume ou d’un pseudonyme . Vous pouvez aussi nous préciser pour publication en plus de votre identité, vos titres, adresses et email.

Nous respectons votre vie privée et vos coordonnées personnelles ne seront en aucun cas diffusées sans votre accord préalable.

desinfos.com ne conserve aucune donnée personnelle sur le site.