Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Soumettez vos réactions

Quel drôle d’État la France a soutenu avec ardeur au Conseil de Sécurité...

Hélène Keller-Lind

L’État hébreu est en faveur de la création d’un État palestinien. Mais, bien sûr, pas n’importe quel État dans n’importe quelles conditions, sa propre sécurité étant, bien entendu, l’une de ses premières préoccupations. Cette sécurité étant par ailleurs garante de stabilité dans cette région particulièrement instable.

La farce de l’unité nationale

Or Israël sait pertinemment ce qu’il en est du « gouvernement d’unité nationale palestinien » actuel, composé de factions s’entre-déchirant, se haïssant, à composante terroriste, reconnue comme telle par la plupart des démocraties, incapables de gérer quoi que ce soit, corrompues, vivant de dons extérieurs...

Le Hamas vient d’ailleurs de condamner cette demande de résolution présentée par Mahmoud Abbas auprès du Conseil de Sécurité pour entériner la création la création d’un État palestinien. Un porte-parole du mouvement terroriste tance « l’Autorité palestinienne conduite par le Fatah », l’accusant notamment d’avoir « renoncé à la résistance armée »

Il est stupéfiant de constater que des pays comme la France semblent ignorer cet état de choses...

Par ailleurs, les deux composantes principales de ce « gouvernement d’unité nationale », formé en juin dernier après plusieurs tentatives avortées, ne sont toujours pas parvenus à un accord concernant les fonctionnaires nommés par le Hamas lorsqu’il gérait seul la Bande de Gaza. Une source de friction constante. Autre source d’opposition : en dépit d’une norme manne financière promise par des donateurs étrangers pour reconstruire ce qui fut détruit dans la Bande de Gaza lors de répliques israéliennes aux centaines de tirs de roquettes de l’été dernier, pratiquement rien n’a été fait.... Dans une enquête le Jerusalem Post démontre que ce qui bloque ces reconstructions sont d’une part la crainte que des matériaux de constructions soient utilisés comme par le passé à des fins terroristes, d’autant que le Hamas se vante de reconstruire des tunnels offensifs, d’où la nécessité de contrôles, mais surtout au manque d’empressement des donateurs à tenir leurs promesses...

Il est stupéfiant de constater que des pays comme la France semblent ignorer cet état de choses...

On ajoutera les tentatives faites par le Hamas pour renverser l’Autorité palestinienne en Judée Samarie, la plus récente, menée depuis la Turquie, avec l’aval de Meshal au Qatar, ayant été découverte par Israël...

Il est stupéfiant de constater que des pays comme la France semblent ignorer cet état de choses...

Volonté palestinienne de détruire Israël, seuls les moyens étant divergents

Pourtant, si le Hamas a le mérite relatif de la franchise, nul ne peut ignorer que Mahmoud Abbas et son entourage ont les mêmes buts, à savoir la destruction de l’État hébreu, même si les moyens envisagés sont différents, à savoir utiliser les instances internationales avec l’appui de pays comme la France, la Chine ou la Russie...Ainsi le Fatah ne fait pas mystère de ses intentions en interne, de mille et unes manières, en rayant Israël de la carte, par exemple, remplaçant l’État hébreu par « la Palestine »

Corruption endémique

Par ailleurs, donner les clefs d’un État à un gouvernement au mieux bicéphale, financés par des donateurs étrangers, où la corruption est endémique,, aux dires mêmes d’un Observatoire palestinien, et d’un organisme européen faisant état de milliards « disparus » lésant la quasi-totalité de la population palestinienne, paraît totalement irresponsable. Et semble encourager cette corruption et ce maintien de la population palestinienne dans un état de pauvreté préjudiciable à tous...

Il est stupéfiant de constater que des pays comme la France semblent ignorer cet état de choses...

Incitation au terrorisme de l’Autorité palestinienne financée par les donateurs

Dons de la communauté internationale servant également à inciter les Palestiniens à se livrer au terrorisme...Ce que fait, par exemple, Issa Karake, un ministre palestinien, ayant pour habitude de glorifier les terroristes..... Abbas se livrant au même exercice... et ayant multiplié par cinq en 2014 le budget alloué aux salaires versés aux terroristes, supérieurs aux salaires de la fonction publique, incitation suprême à la violence...

Il est stupéfiant de constater que des pays comme la France semblent ignorer cet état de choses...

Une France disqualifiée ...

Et pourtant, dans son explication de vote, François Delattre, représentant permanent de la France auprès des Nations unies, déclare, sans ironie, en toute hypocrisie, vouloir « fixer une base crédible pour la paix , « d’urgence à agir »...

Et, comble de l’hypocrisie, alors que la France a été à la manœuvre depuis des mois et a poussé les Palestiniens à faire cette demande au Conseil de Sécurité, le représentant français ajoute :

« C’est donc poussés par l’urgence à agir, par la nécessité profonde d’une adaptation de méthode, par la responsabilité qui incombe à chaque membre du Conseil de sécurité, que nous avons voté en faveur de la résolution présentée par la Jordanie.
Ceci ne signifie pas que ce texte soit idéal. Certaines des formulations retenues suscitent des réserves de notre part, tout comme la méthode qui a été adoptée pour le présenter. Nous aurions préféré et nous continuons de souhaiter une démarche consensuelle pour rassembler tous les membres de ce Conseil autour de la vision claire, et bien connue, d’un Etat palestinien indépendant, souverain et démocrate, vivant dans la paix et la sécurité aux côtés d’Israël, avec Jérusalem pour capitale de ces deux Etats.
Car, si les modalités d’une solution juste pour les réfugiés palestiniens, ou le détail des arrangements de sécurité - et notamment du retrait des forces israéliennes -, relèvent de l’accord à conclure entre les parties, nous pouvons et nous devons pouvoir poser collectivement les grands paramètres de ces négociations. Nous devons également pouvoir fixer un calendrier clair pour leur conclusion – car quelle crédibilité donner à une négociation dont on ne verrait jamais le terme ? Le projet avancé par la France permet tout cela »
.

La France vient de se disqualifier totalement concernant toute recherche d’accord véritable entre Israël et les Palestiniens. Comme l’avaient fait principalement les composantes de gauche de son Parlement et de son Sénat précédemment en demandant la reconnaissance d’un État ayant les caractéristiques décrites plus haut.

Le CRIF déplore l’attitude de la France


Le CRIF, publiait ce communiqué de presse à l’annonce des résultats du vote onusien :
« Le CRIF accueille avec satisfaction le rejet de la résolution palestinienne présentée au Conseil de Sécurité de l’ONU le 29 décembre.
Le CRIF, par la voix de son Président Roger Cukierman, « déplore le revirement de la diplomatie française qui place la France à la pointe des positions hostiles à Israël à l’ONU, et la sépare des grandes puissances occidentales, comme les USA et la Grande Bretagne. »



Retourner à l'article Quel drôle d’État la France a soutenu avec ardeur au Conseil de Sécurité...

Vous allez pouvoir personnellement participer à l’enrichissement éditorial de en nous faisant parvenir vos articles, réactions et commentaires pour nous les soumettre vous pouvez, utiliser votre logiciel de messagerie habituel en cliquant ici

Vos textes seront publiés dans la mesure du possible dans la rubrique « courrier des lecteurs de  ».

Pour la publication, votre anonymat peut être respecté et votre courrier selon votre demande sera « anonyme » ou ne sera signé que de vos initiales ou de votre nom de plume ou d’un pseudonyme . Vous pouvez aussi nous préciser pour publication en plus de votre identité, vos titres, adresses et email.

Nous respectons votre vie privée et vos coordonnées personnelles ne seront en aucun cas diffusées sans votre accord préalable.

desinfos.com ne conserve aucune donnée personnelle sur le site.