Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Soumettez vos réactions

Chronique de Michaël Bar-Zvi | Kaf Bet be Iyar 5774 - 22 mai 2014

Le président en Israël n’est pas une fonction politique, son rôle est symbolique et représentatif, même s’il possède malgré tout, quelques prérogatives, comme le droit d’amnistier des condamnés sur recommandation du ministre de la Justice ou s’il entérine les nominations des juges de la Cour suprême. Pourtant l’enjeu de cette élection est devenu politique.

En effet, la coalition n’est pas arrivée à proposer un candidat de consensus, accepté par tous les partenaires. Pire on estime que si le Premier Ministre soutenait officiellement un candidat, cette annonce aurait un effet contreproductif et risquerait de lui nuire auprès des différents partenaires du gouvernement.

Netanyahou n’est pas en mesure d’assurer le vote des députés de son propre parti, dans ce vote à bulletin secret, à tel point que plusieurs candidats potentiels lui ont demandé de ne pas se prononcer ouvertement, afin de préserver leurs chances.

Face à cet imbroglio, Netanyahou a demandé à Peres de prolonger son mandat de quelques mois pour modifier la loi électorale, et peut-être même supprimer cette fonction en instaurant un régime présidentiel. Peres a refusé catégoriquement. Le nonagénaire a déclaré avoir d’autres projets à réaliser dans les années à venir… Dont acte !

L’ancien président de la Knesset, Reuven Rivlin, membre du Likoud, a postulé et mène une campagne intensive depuis des semaines contre l’avis de Netanyahou ; Silvain Shalom, dont la candidature a été entachée ces dernières semaines par une enquête non aboutie sur une affaire de harcèlement sexuel, hésite à se présenter sans le soutien de Netanyahou.

Le candidat du parti travailliste Ben-Eliezer a 78 ans, et doit subir une greffe du rein dans les semaines à venir, Meir Shitrit membre du parti de Tzippi Livni appartient à un groupe parlementaire de 6 membres et n’a aucune chance apparente.

Les candidats extérieurs à la Knesset comme le Prix Nobel de Chimie Dan Schechtman et la Juge Dalia Dorner ont réuni à grand mal les signatures et sont trop inexpérimentés en politique pour pouvoir escompter une victoire dans un vote où seuls des députés s’expriment à bulletin secret.

Après les condamnations de l’ancien président Katzav, de l’ancien Premier Ministre Olmert, et la mise en examen de l’ancien Grand rabbin d’Israël Metzger, Israël a besoin d’une figure capable de rassembler auquel les israéliens peuvent s’identifier. Si vous avez une idée, donnez-la nous avant lundi soir.



Retourner à l'article Chronique de Michaël Bar-Zvi | Kaf Bet be Iyar 5774 - 22 mai 2014

Vous allez pouvoir personnellement participer à l’enrichissement éditorial de en nous faisant parvenir vos articles, réactions et commentaires pour nous les soumettre vous pouvez, utiliser votre logiciel de messagerie habituel en cliquant ici

Vos textes seront publiés dans la mesure du possible dans la rubrique « courrier des lecteurs de  ».

Pour la publication, votre anonymat peut être respecté et votre courrier selon votre demande sera « anonyme » ou ne sera signé que de vos initiales ou de votre nom de plume ou d’un pseudonyme . Vous pouvez aussi nous préciser pour publication en plus de votre identité, vos titres, adresses et email.

Nous respectons votre vie privée et vos coordonnées personnelles ne seront en aucun cas diffusées sans votre accord préalable.

desinfos.com ne conserve aucune donnée personnelle sur le site.