Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Soumettez vos réactions

Un paquebot américain annule son escale en Tunisie où l’ANC auditionne deux ministres, soupçonnés de « normalisation » avec Israël

Hélène Keller-Lind

Un antisionisme virulent et contre-productif couplé à un aveuglément total face à des tragédies bien réelles

Ce qui étonne dans les récentes manifestations d’antisionisme constatées en Tunisie, accompagnées parfois d’actes antisémites comme la mise à sac de la synagogue de Sfax, est à la fois leur virulence et leur contre-productivité. Car, mis à part la satisfaction qu’ont certains à manifester leur haine de l’État hébreu et de ses citoyens, cela ne fait pas avancer d’un iota ce qu’ils appellent « la cause palestinienne » tout en mettant à mal les efforts du ministre du Tourisme actuel et de ses homologues œuvrant avec elle pour tenter de relancer un secteur important d’une économie chancelante.

Une haine qui les rend aveugles aux malheurs bien réels, ceux-là, de citoyens arabes de pays comme la Syrie, l’Irak ou la Libye pourtant voisine, où les attentats et leur cortège de morts et de blessés se succède sans répit....

Accumuler les prises de position anti-sionistes en se tirant une balle dans le pied

Pour affirmer son adhésion à « la cause palestinienne » et, partant, sa haine stérile de l’État hébreu, la Tunisie accumule les prises de position anti-sionistes, comme, récemment, le refus de laisser entrer une poignée de touristes israéliens faisant une croisière sur un bateau norvégien. Résultat : la compagnie annonçait qu’elle y supprimait toute escale. A contrario, pour sauver les meubles ou plutôt ne pas perdre une source de revenus annuels importante, le ministre du Tourisme, Amel Karboul, et le ministre délégué chargé de la Sûreté, Ridha Sfar, avaient discrètement accordé des visas d’entrée à des pèlerins israéliens désirant faire le pèlerinage de La Ghriba à Djerba. Une soixantaine, semble-t-il. Lorsque cela s’ébruita des députés de l’Assemblée Nationale Constituante exigèrent qu’ils soient convoqués devant elle et obtinrent le nombre de voix suffisantes pour qu’une motion de censure soit examinée. Date prévue : le 9 mai. Dans un premier temps le vote n’a pu avoir lieu étant donné que seuls 32 élus sur 217 étaient présents lors de la séance prévue à cet effet. Séance repoussée donc. On imagine les luttes et tractations internes...

D’autant que le 8 mai on apprenait qu’un croisiériste américain, transportant 2.000 touristes, annulait purement et simplement son escale tunisienne. Soit un manque à gagner de quelque 500.000 € rapporte le site businessnews.com= Il est vrai que le saccage de la synagogue de Sfax début mai, acte antisémite cette fois, le troisième en moins de trois ans ne donne pas vraiment envie de prendre des vacances en Tunisie que l’on soit israélien ou pas, juif ou pas...

Mercantilisme : Laisser entrer des Israéliens et leurs devises pour quelques heures et ne remet pas en cause le « patriotisme » des ministres

Puis, l’ANC s’étant enfin réunie, le ministre délégué à la Sûreté a donné ses explications, soulignant « qu’il ne fallait pas mettre en doute le patriotisme[ des ministres concernés ] en les accusant de vouloir une certaine normalisation avec l’Etat d’Israël ». D’ailleurs, a-t-il expliqué, ces visiteurs sont « en transit en Tunisie et ne passent que quelques heures sur le sol tunisien... ».

A propos du premier incident concernant la croisière norvégienne le ministre expliquait « que le responsable au port de la Goulette a empêché certains touristes d’entrée en Tunisie contrairement aux us et coutumes et aux ordres. Une campagne médiatique mondiale a débuté pour dénoncer la discrimination contre les personnes de confession juive ». Explication allant dans le sens d’une supposée main mise juive sur le monde, cliché antisémite connu...

Ridha Sfar précisait également que « certaines démarches ont été instituées pour protéger l’intégrité physique des touristes israéliens en Tunisie. "On n’utilise pas de documents israéliens et on n’a pas été confrontés à des passeports israéliens. Ces personnes viennent dans le cadre de croisières avec des laisser passer pour passer quelques heures en Tunisie et repartir. L’Etat tunisien n’a pas mis de tampon ni avalisé de document officiel israélien"= . En clair : s’ils étaient identifiés en tant qu’israéliens ces touristes seraient en danger ...on les rend donc apatrides par un petit tour de passe passe...

L’ANC s’étant retirée pour « la prière du vendredi » on connaîtra donc plus tard les explications d’Amel Karboul qui, pour garder son poste avait prétendu avoir subi un harcèlement inadmissible en tant qu’arabe et musulmane à l’aéroport Ben Gourion...



Retourner à l'article Un paquebot américain annule son escale en Tunisie où l’ANC auditionne deux ministres, soupçonnés de « normalisation » avec Israël

Vous allez pouvoir personnellement participer à l’enrichissement éditorial de en nous faisant parvenir vos articles, réactions et commentaires pour nous les soumettre vous pouvez, utiliser votre logiciel de messagerie habituel en cliquant ici

Vos textes seront publiés dans la mesure du possible dans la rubrique « courrier des lecteurs de  ».

Pour la publication, votre anonymat peut être respecté et votre courrier selon votre demande sera « anonyme » ou ne sera signé que de vos initiales ou de votre nom de plume ou d’un pseudonyme . Vous pouvez aussi nous préciser pour publication en plus de votre identité, vos titres, adresses et email.

Nous respectons votre vie privée et vos coordonnées personnelles ne seront en aucun cas diffusées sans votre accord préalable.

desinfos.com ne conserve aucune donnée personnelle sur le site.