Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Soumettez vos réactions

Conférence de presse du Secrétaire d’État John Kerry à Amman le19 juillet 2013

adaptation Hélène Keller-Lind (exclusivité)

Au nom du Président Obama, je suis heureux d’annoncer que nous avons conclu un accord qui établit une base pour la reprise des négociations directes sur le statut final entre les Palestiniens et les Israéliens. Il s’agit d’une étape importante et d’une avancée qui est la bienvenue.

L’accord n’a pas encore été formalisé, nous n’allons donc absolument pas parler d’aucun élément maintenant. Toute spéculation ou tous les compte-rendus que vous pouvez lire dans les médias ou ailleurs ou ici dans la presse ne sont que des suppositions. Elles ne sont pas fondées sur des faits parce que ceux qui connaissent les faits n’en parlent pas. Les parties ont convenu que je serai le seul à faire d’autres commentaires à ce sujet.

Si tout se passe comme prévu, Saeb Erekat et Tzipi Livni, le ministre Livni, et Isaac Molho vont me rejoindre à Washington pour entamer des pourparlers initiaux aux environs de la semaine prochaine, et une autre annonce sera alors faite par nous tous.

Je tiens à remercier tout particulièrement Sa Majesté le Roi Abdullah, le Royaume hachémite de Jordanie et le ministre des Affaires étrangères Nasser Judeh, qui a vraiment été extrêmement utile tout au long de ce processus. Je tiens à remercier chacun d’entre eux pour leur hospitalité extraordinaire pour notre équipe qui a campé ici pendant plusieurs jours, ils nous ont aidé avec tout ce qui relève de la logistique et ont été des hôtes et collaborateurs magnifiques contribuant à ces efforts.

Je tiens également à remercier la Ligue Arabe et le comité, le comité mixte - le comité de suivi de l’initiative de paix - qui sont venus ici au cours de la semaine et qui ont fait une différence importante en faisant état de leur soutien.

Et puis, il y a beaucoup, beaucoup d’autres personnes qui ont contribué, de nombreux autres dirigeants dans le monde entier, qui sont tous venus ici et ont poussé, conseillé et encouragé l’idée que ces négociations pourraient avoir lieu. Ils sont trop nombreux pour les énumérer, mais ils savent qui ils sont et nous sommes très, très reconnaissants. Il faudra qu’ils poursuivent leurs efforts pour que nous puissions avoir une chance de faire en sorte que ces pourparlers soient couronnés du succès qu’ils devraient avoir.

Je pense que nous savons tous que des conversations franches, privées, sont le meilleur moyen de préserver le temps et l’espace pour pouvoir progresser et comprendre lorsque l’on est confronté à des problèmes complexes, difficiles tels que la paix au Moyen Orient. La meilleure façon de donner à ces négociations une chance est de garder leur caractère privé. Tout le monde sait que ce n’est pas facile. Si c’était le cas, tour cela serait arrivé il y a longtemps. Et personne ne croit que des divergences datant de longue date entre les parties peuvent être résolues du jour au lendemain ou tout simplement effacées.

Nous savons que les défis existant exigeront de faire des choix très difficiles dans les jours à venir. Aujourd’hui, cependant, je suis plein d’espoir. Je suis plein d’espoir en raison du leadership courageux manifesté par le président Abbas et le Premier ministre Netanyahou. Tous les deux ont choisi ici de faire des choix difficiles, et tous les deux ont contribué à pousser dans cette direction. Nous ne serions pas ici ce soir s’ils n’avaient fait ces choix.

Je suis très optimiste en raison des mesures positives que les Israéliens eux-mêmes et les Palestiniens prennent sur le terrain et de la promesse que ces mesures représentent quant aux possibilités pour l’avenir. La voie vers la résolution de ce conflit de longue date dans ce coin critique du monde, n’a rien à voir avec le destin. C’est une question de choix, des choix que peuvent faire les gens. Et cela ne dépend pas du hasard. Cela dépend du peuple israélien et du peuple palestinien et de personne d’autre.

Donc, sachant que la route sera difficile et que les défis auxquels sont confrontées les parties sont redoutables, nous allons demander à tout le monde d’agir en faisant preuve de la meilleur foi possible et d’avancer. Les représentants de ces deux peuples fiers ont décidé aujourd’hui que cela vaut la peine de s’engager sur le chemin difficile qui les attend et que les énormes défis auxquels nous sommes confrontés valent la peine d’être relevés. Ils ont donc courageusement reconnu que pour que les Israéliens et les Palestiniens vivent côte à côte dans la paix et la sécurité, ils doivent commencer par s’asseoir ensemble à la même table de négociations pour engager des pourparlers directs.

Je remercie ces dirigeants. Je remercie tous ceux qui ont travaillé si dur, mon équipe en particulier, qui y a participé. Et je suis impatient de voir mes amis de la région à Washington la semaine prochaine ou très peu de temps après. Merci beaucoup ».



Retourner à l'article Conférence de presse du Secrétaire d’État John Kerry à Amman le19 juillet 2013

Vous allez pouvoir personnellement participer à l’enrichissement éditorial de en nous faisant parvenir vos articles, réactions et commentaires pour nous les soumettre vous pouvez, utiliser votre logiciel de messagerie habituel en cliquant ici

Vos textes seront publiés dans la mesure du possible dans la rubrique « courrier des lecteurs de  ».

Pour la publication, votre anonymat peut être respecté et votre courrier selon votre demande sera « anonyme » ou ne sera signé que de vos initiales ou de votre nom de plume ou d’un pseudonyme . Vous pouvez aussi nous préciser pour publication en plus de votre identité, vos titres, adresses et email.

Nous respectons votre vie privée et vos coordonnées personnelles ne seront en aucun cas diffusées sans votre accord préalable.

desinfos.com ne conserve aucune donnée personnelle sur le site.