Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Soumettez vos réactions

L’opération anti-terroriste à Tulkarem le 24 août 2005

Adaptation en Français d’après un communiqué de sources de sécurité israéliennes

Pendant l’opération d’arrestation, les terroristes ont ouvert le feu sur la force depuis deux directions, en plus de lancer d’une charge explosive depuis une des maisons.`

Tsahal et les services de sécurité pendant la nuit voulaient arrêter des terroristes armés du Jihad Islamique et du Hezbollah recherchés, se cachant et opérant du camp de Tulkarem et projetant de commettre des attaques terroristes futures à l’intérieur d’Israël.

Trois terroristes ont été identifiés jusqu’ici :

Adel Mohammed Kassem El Jawi, 28 ans, résidant dans le village d’Atil, au nord-est de Tulkarem, un important terroriste recherché du Jihad Islamique, un membre de l’infrastructure du terrorisme du Jihad Islamique dans Tulkarem, responsable de l’attentat-suicide au « Stage Club » à Tel-Aviv, pour l’attaque de terrorisme dans Netanya le 12 juillet 2005, pour une attaque à l’arme à feu dans Bakah El-Sharkiyah et une voiture piégée dans la communauté de Shavei Shomron. Adel Mohammed Kassem El Jawa été directement impliqué dans l’accomplissement de l’attaque de terrorisme au « Stage Club » à Tel-Aviv. Récemment, Adel avait projeté, avec d’autres terroristes recherchés, de commettre des nouvelles attaques de terrorisme.

Majdi Mohammed Ae-Karim Hassin, 18 ans, résidant au camp de Tulkarem, un membre recherché des Tanzim en activité, membre d’une cellule militaire responsable de dispositifs explosifs d’exploitation et ayant créé et participé à l’accomplissement d’attaques contre des soldats de Tsahal .

Anes Ma’arof Assef Abu Zina, 17 ans, résident du camp de Tulkarem, a travaillé comme aide aux terroristes recherchés, il opère, patronné par l’organisation terroriste du Hezbollah. Récemment, les terroristes recherchés ont été impliqués dans l’élaboration de nouvelles cellules militaires aussi bien que la préparation d’attaques de terrorisme avec le patronage direct de l’organisation terroriste du Hezbollah.

Il doit être noté que la ville de Tulkarem et le camp qui lui est proche sont devenus une forteresse pour beaucoup d’agents recherchés, ils se sont assimilés dans la population civile et exploitent cela librement de l’intérieur, tandis que l’Autorité Palestinienne ferme les yeux sur leurs activités

Durant les quelques mois passés, Tulkarem est devenu le centre de l’organisation de terrorisme du Jihad Islamique en Samarie, où se situe le quartier général des terroristes de Jihad Islamique seniors en Samarie. Ces terroristes seniors gèrent les activités du jihad Islamique de la ville et du camp. Ils ont réussi à recruter des cellules complémentaires à l’intérieur de la Rive occidentale, particulièrement à Djénine et Ramallah.

Parmi leur activité, les terroristes avaient établi des laboratoires d’explosifs pour la fabrication de voitures piégées, des explosifs, des ceintures explosives et des dispositifs explosifs pour les préposés au terrorisme.

La levée des restrictions de la population locale dans le secteur, comme une partie des efforts de Tsahal pour préserver la vie quotidienne de la population, est exploitée par les terroristes pour un mouvement plus libre dans le secteur. Les agents emploient des résidents locaux comme aides dans leurs opérations.

Il doit être souligné depuis les quelques mois passés, les organisations de terrorisme refusant d’adhérer à la période de calme, particulièrement l’organisation terroriste du Jihad Islamique, ont augmenté leur activité militaire contre des cibles israéliennes dans le secteur de Tulkarem et à l’intérieur d’Israël.

L’organisation de terrorisme du Jihad Islamique est responsable des attaques de terrorisme suivantes pendant la période récente de calme :
• l’attaque terroriste au « Stage Club, », à Tel-Aviv, qui a été effectué le 25 février 2005, où 5 civils israéliens ont été tués et 55 blessés.
• une attaque à l’arme à feu effectué sur un véhicule israélien près du village de Sharkiyah El-Bakah, le 20 juin 2005 dans lequel un civil israélien a été tué et un autre a été blessé.
• l’attaque terroriste près de la galerie marchande de la ville de Netanya le 12 juillet 2005, dans lequel 5 civils israéliens ont été tués et 88 ont été blessés
• une voiture piégée qui a éclatée à l’intérieur de la communauté israélienne de Shavei Shomron le 12 juillet 2005 qui n’a causé aucun blessé israélien.
• une attaque de terrorisme effectuée à Jérusalem en Mai 2005, qui a visé à une assemblée des gens priant dans la ville. L’attaque de terrorisme a été effectuée en coopération avec des agents de Ramallah et avec l’aide de l’infrastructure de Tulkarem.

Les agents profitent de l’appui et du financement généreux du quartier général du Jihad Islamique en Syrie et du quartier général du Hezbollah au Liban. Ces deux organisations de terrorisme ne sont pas engagées à la situation de calme et projettent continuellement des attaques terroristes à l’intérieur d’Israël et continuent à essayer de commettre des attaques contre des civils israéliens et les forces de Tsahal, dans le but de perturber la situation actuelle de calme.



Retourner à l'article L’opération anti-terroriste à Tulkarem le 24 août 2005

Vous allez pouvoir personnellement participer à l’enrichissement éditorial de en nous faisant parvenir vos articles, réactions et commentaires pour nous les soumettre vous pouvez, utiliser votre logiciel de messagerie habituel en cliquant ici

Vos textes seront publiés dans la mesure du possible dans la rubrique « courrier des lecteurs de  ».

Pour la publication, votre anonymat peut être respecté et votre courrier selon votre demande sera « anonyme » ou ne sera signé que de vos initiales ou de votre nom de plume ou d’un pseudonyme . Vous pouvez aussi nous préciser pour publication en plus de votre identité, vos titres, adresses et email.

Nous respectons votre vie privée et vos coordonnées personnelles ne seront en aucun cas diffusées sans votre accord préalable.

desinfos.com ne conserve aucune donnée personnelle sur le site.