Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Soumettez vos réactions

Consulte ma page Facebook et dis-moi qui je suis : le Fatah glorifie le terrorisme, incite à la haine et supprime Israël

Hélène Keller-Lind

Comment endoctriner la jeunesse : utiliser Facebook

Les célébrations de l’anniversaire du Hamas comme du Fatah auront été marquées avec un éclat particulier cette année, en Judée Samarie comme à Gaza . Avec méga rassemblements et marée de drapeaux respectivement verts et jaunes. Ceci pour les populations en général.

Concernant la manière dont a été présenté l’anniversaire du Fatah à la jeunesse palestinienne mais pas seulement, elle est décrite dans une étude importante réalisée par l’Observatoire des Médias Palestiniens, Palestinian Media Watch – PMW -. Qui a consulté les Pages Facebook du Fatah, dont il faut rappeler que le Président n’est autre que Mahmoud Abbas, Président également de l’Autorité palestinienne, bien que son mandat n’ait pas été renouvelé faute d’élections. On notera en passant que selon lui l’Autorité palestinienne n’existe plus car elle aurait été remplacée par un « État de Palestine » en bonne et due forme – contresens de plus sur une résolution onusienne - .

Avec son milliard d’utilisateurs Facebook, le réseau social par excellence, a une influence énorme, notamment sur les tranches d’âge allant de 13 à 35 ans, mais pas seulement. Ce qui y est posté jpue le rôle de méga publicité instantanée. Or, le message martelé par le Fatah sur sa ou ses Pages est édifiant puisqu’il glorifie encore et encore le terrorisme, dès lors que sont loués des attentats ayant tué des civils, enfants y compris. Les modèles à suivre sont Saddam Hussein, le dictateur irakien sanguinaire déchu, jugé par ses pairs, condamné et exécuté, et une jeune Palestinienne du nom de Dalal Mughrabi qui commit un attentat particulièrement meurtrier contre un autobus israélien pris en otage dans un premier temps. Parmi les trente-huit Israéliens assassinés il y avait treize enfants.

A son propos on remarquera que la représentation officielle de cette terroriste est quelque peu différente de sa photo réelle. Soigneusement travaillée cette représentation montre une jeune femme pulpeuse aux sourcils soigneusement épilés et à la bouche gonflée. Elle devient un véritable sex- symbol dans une culture particulièrement verrouillée sur ce plan. De quoi en faire fantasmer plus d’un, à l’instar, d’ailleurs de l’auteur du poème posté à une autre occasion sur une Page Facebook du Fatah et relevé par PMW. Amoureux, inspiré par elle, l’auteur du poème a pris les armes pour elle et s’est retrouvé en prison...

Bien évidemment tout cela s’accompagne d’une glorification du fusil..

Par ailleurs, comme cela a été vu et revu, sauf par la plupart des diplomates sans doute, sur tout ce qui est posté Israël a été supprimé, rayé de la carte, pour reprendre une expression chère au dictateur iranien, Ahmadinejad, pour être remplacé par « la Palestine »...

Étude de PMW

http://palwatch.org/
Page Facebook du Fatah :
Glorifier le terrorisme, inciter à la haine et effacer Israël

Les héros du Fatah :
Saddam Hussein, Dalal Mughrabi et le fusil

par Itamar Marcus et Nan Jacques Zilberdik

Le 1er janvier est la date à laquelle le Fatah célèbre l’anniversaire de sa première attaque terroriste, qu’il appelle « le Jour du Lancement ». Palestinian Media Watch a examiné la façon dont le Fatah a utilisé sa page Facebook pour marquer son 48ème anniversaire.

La page glorifie la violence et la terreur comme étant des actes d’héroïsme et peint un monde sans Israël. La page Facebook est remplie de photos de fusils automatiques et de slogans vénérant les armes. Dans certaines photos de jeunes enfants sont armés de fusils.

D’autres photos montrent des cartes de « Palestine » qui comprennent les zones de l’Autorité palestinienne ainsi que tout Israël. La page du Fatah glorifie Saddam Hussein et commémore la mémoire de la terroriste Dalal Mughrabi, qui dirigea l’attaque terroriste la plus meurtrière de l’histoire d’Israël : le détournement d’un bus qui a fit trente-sept morts civils.

Le Président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas est également président du Fatah.

Dans le cadre de ces célébrations le Fatah a publié deux photos montrant de jeunes enfants tenant des fusils automatiques qui sont presque aussi grands qu’eux. Une photo porte les mots :
« Le 48ème anniversaire du lancement de la révolution palestinienne »
« Ma mère m’a donné naissance pour que je combatte et le Fatah m’a donné le fusil ».

Une autre photo montre une fillette qui défile avec un fusil et l’ administrateur de la page Facebook du Fatah a choisi de la sous-titrer ainsi :
"C’est le Fatah, étincelle de la révolution palestinienne, la révolution qui a transformé des réfugiés en combattants et des combattants en une armée pour construire l’État. Cette photo montre des colonnes de réfugiés que Yasser Arafat transformés en combattants grâce à son keffieh et à sa révolution ».

Pendant plusieurs jours, la photo de couverture du profil de la page Facebook du Fatah a montré un homme masqué tenant un fusil automatique, et trois drapeaux palestiniens flottant au-dessus du Mont du Temple. Titre de la photo : « 48 [ans] depuis le lancement du Fatah ».

Le nom de la page est « le Mouvement de Libération Nationale Palestinienne - Fatah / La page centrale. » Selon la description le profil est administré par la Commission du Recrutement et de l’Organisation du Fatah, avec un lien vers le site de la Commission : www.fatehorg.ps

[https://www.facebook.com/fatehal3sfh, 3 décembre 2012]

Saddam Hussein et Dalal Mughrabi donnés en modèles

L’administrateur de la page a posté deux photos de Saddam Hussein. Sur l’une d’elles il rit et il y a le texte suivant sous la photo : « Il sourit pour empêcher l’ennemi de savourer le plaisir de sa victoire. Puisse Allah avoir pitié de toi, Saddam Hussein ».

Dans la deuxième photo Saddam Hussein est montré en uniforme, tenant un fusil, avec le texte suivant qui le glorifie :
« Aujourd’hui, 30 décembre 2012, est le sixième anniversaire de la mort du faucon des Arabes et du lion du Tigre et de l’Euphrate : Tandis que nous marchions, nous savions que la potence était en fait l’échelle de la foi pour le glorieux Maréchal et Martyr (Shahid), le Président Saddam Hussein.

La terroriste Dalal Mughrabi, qui a dirigé l’attaque terroriste de la Route Côtière en 1978 au cours de laquelle des terroristes ont détourné un bus et tué trente-sept civils, est glorifiée également. Sa photo porte ces mots : « En ce jour, en 1959, le Martyr (Shahida) Dalal Mughrabi est née, héroïne de la mission du « Martyr Kamal Adwan », épouse de Jaffa et la douce force du Fatah qui nous motive ».

Sur la photo ces mots sont inscrits : « Toutes les chansons t’appellent, Dalal ... le chemin de la patrie ».

https://www.facebook.com/, 30 décembre 2012*

Cartes niant l’existence d’Israël

De nombreuses photos ajoutées par l’administrateur de la Page présentent une carte de la « Palestine » qui efface et remplace la totalité d’Israël :

Sur cette photo, le drapeau palestinien flotte sur l’ensemble du territoire de l’État d’Israël symbolisant sa souveraineté politique. La lettre « h » dans le mot « Fatah » est enroulée autour de la carte de la « Palestine » qui inclut Israël.

Dans l’image suivante, on voit à droite une carte peinte aux couleurs du drapeau palestinien. La carte comprend non seulement des villes palestiniennes, mais aussi des villes israéliennes comme Safed, Acco, Tibériade, Haïfa, Beit Shean, Nazareth, Jaffa, Ramleh, Beer Sheva et Jérusalem. Dans le coin supérieur gauche, il y a une photo de la terroriste Dalal Mughrabi. L’image suivante montre Arafat avec Abou Jihad, l’un des fondateurs du Fatah, qui a été responsable de nombreux attentats terroristes, dont l’attentat de la Route Côtière mené par Dalal Mughrabi.

Le logo du Fatah, qui comprend une grenade et des fusils croisés sur la carte de « la Palestine » qui efface Israël, apparaît au centre de l’image avec le texte suivant :
« Engagé à tenir la promesse du Lancement. »

https://www.facebook.com/ 31 décembre 2012*

Le mot « Fatah » dessine une arme figurant également sur la carte

https://www.facebook.com/ 20 décembre 2012*

Arafat brandit une arme près d’une carte de « Palestine » qui compose le chiffre 48
Le texte au-dessus de l’image est le suivant :

« 1/1/1965 : nous sommes une nation qui aime la liberté et notre volonté est forte.Les idiots, les ennemis et les résolutions internationales ne nous feront pas renoncer à notre détermination.

https://www.facebook.com/ 22 décembre 2012*

Le logo du Fatah et au-dessous :

« Al-Asifa – La Tempête, nom d’une unité militaire – continuera à être le flambeau de la lutte armée ».

http://www.facebook.com/, 19 décembre 2012

L’image suivante montre Yasser Arafat, Abou Jihad et d’autres responsables du Fatah avec une carte de « la Palestine » en arrière-plan.

Le texte de l’image s’ouvre sur un verset du Coran louant la mort au combat :
« Au nom d’Allah le Tout-miséricordieux, des croyants, des hommes qui sont fidèles à leur engagement envers Allah. Certains d’entre eux ont payé leur serment de leur vie (en mourant au combat), et certains d’entre eux attendent encore, et ils n’ont pas changé le moins du monde » [Coran, sourate 33:23, traduction Pickthall]
Le Fatah est la révolution éternelle et Al-Asifa – La Tempête, unité militaire - est le flambeau de la lutte armée du Fatah ... ... un voyage de sacrifice et de don ».

https://www.facebook.com/ 28 décembre 2012*

Sur le tableau suivant figurent un fusil et une clef en regard de la même carte qui comprend la totalité d’Israël. La clef symbolise les revendications des Palestiniens pour la propriété de la terre de l’État d’Israël et la revendication d’un « droit au retour » pour les habitants des camps de réfugiés.

Texte accompagnant une image avec un stylo dégoulinant de sang
« Le Fatah, les forces d’Al-Asifa, les lettres piégées (automne 1972) : quarante lettres piégées ont été envoyées à des diplomates israéliens et américains et l’une d’elles a tué Ami Shchori, attaché d’Israël pour l’agriculture à Londres.
Ces opérations les plus réussies ont donné une leçon en activité militaire au Mossad ».

https://www.facebook.com/ , 29 décembre 2012*

Des balles de fusil écrivent les mots « Fatah 48 »

A côté de l’image apparaissent les mots :

« Nous saluons le quarante-huitième anniversaire 48 du Lancement [du Fatah] »

https://www.facebook.com/fatehal3sfh, 19 décembre 2012*

Une autre image glorifie la violence :
« 48ème anniversaire du Lancement de la rébellion du Fatah ».

https://www.facebook.com/ 21 décembre 2012*

Dans l’image suivante, le Fatah glorifie les tirs de roquettes contre Israël. La légende dit :
« Aqsa 107 [mm], portée 30 km. ... Fatah ... nous avons été longtemps absents... l’État et la victoire ... le lancement [du Fatah] ».

https://www.facebook.com/ , 29 décembre 2012*

L’image suivante donne à nouveau le verset du Coran glorifiant la mort au combat :
« Le Fatah - la première balle et la première pierre ... Salue le Lancement du mouvement rebelle du Fatah
[Coran :] « Parmi les croyants, des hommes qui sont fidèles à leur engagement envers Allah. Certains d’entre eux ont payé leur serment de leur vie ( mort au combat) et certains d’entre eux attendent encore et n’ont pas changé le moins du monde - Sourate Al-Azhab, 23 ’[Coran, sourate 33:23, traduction Pickthall]
Les Martyrs des dirigeants des Brigades des Martyrs lors de l’Intifada d’Al-Aqsa [ Jérusalem ] ».

https://www.facebook.com/ 20 décembre 2012*

A côté de l’image, l’administrateur de cette page mentionne un certain nombre de faits concernant le Fatah qui présentent des attentats terroristes meurtriers comme étant glorieux et héroïques. En voici quelques-uns :

« Le saviez-vous ?
Les Brigades d’Al-Aqsa ont été les premières à attaquer avec succès le ministère israélien de la Défense. Cela a été accompli par Ali Al-Julani qui recherchait le martyre ».

Note : il s’agit d’une fusillade qui a eu lieu en 2001 à une intersection près du quartier général israélien de la Défense à Tel-Aviv. Elle a fait dix morts, dont huit étaient des soldats.

« Le saviez-vous ?
La première mesure de rétorsion pour l’assassinat du Cheikh Ahmed Yassine a été accomplie par Fadi Al-Amudi des Brigades des Martyrs d’Al-Aqsa qui recherchait le martyre « .

Note : Il s’agit d’un attentat-suicide au point de passage d’Erez en 2004 qui a tué un soldat israélien et en a blessé trois.

« Le saviez-vous ?
La première ceinture explosive dans une opération de recherche du martyre de l’histoire de la révolution palestinienne a été accomplie par le premier à rechercher le martyre lors du combat de Karamé, le martyr Abd Al-Mutalleb Al-Dmeik, connu sous le nom de « Phosphore », l’un des plus remarquables militants du Fatah. ».

« Le saviez-vous ?
La première opération pour rechercher le martyre menée contre l’arsenal nucléaire sioniste a été conduite par le Fatah. Elle a eu pour commandant le martyr Khalil Al-Wazir (Abou Jihad) ».

Note : il s’est agi d’une attaque contre un bus transportant des travailleurs à l’installation de recherche nucléaire de Dimona en 1988 au cours de laquelle trois personnes ont été tuées.


« Le saviez-vous ?
La première mission en mer dans l’histoire de la révolution palestinienne a été menée par des héris du Fatah sous le commandement de l’héroïne Dalal Mughrabi ».

Note : En 1978, la terroriste Dalal Mughrabi a dirigé l’attaque la plus meurtrière contre Israël quand elle a débarqué avec d’autres terroristes sur la côte israélienne, a détourné un bus et assassiné trente-sept civils, dont douze enfants.


« Le saviez-vous ?
La première femme à rechercher le martyre qui mena à bien une opération militaire au cours de l’Intifada palestinienne a œuvré sous le commandement de la Brigade des Martyrs d’Al-Aqsa [ mosquée à Jérusalem ]. Elle a été accomplie par Wafa Idris, qui était la première femme à rechercher le martyre de l’Intifada Al-Aqsa ».

Note : Wafa Idris a commis un attentat-suicide à Jérusalem en 2002 et devient ainsi la première femme terroriste suicide de l’Intifada Al-Aqsa. Une personne a été tuée et cent-cinquante personnes ont été blessées par son attentat. Idris travaillait pour le Croissant-Rouge palestinien à Ramallah. Elle portait un uniforme du Croissant-Rouge pour passer le poste de contrôle et entrer en Israël et elle transportait la bombe avec elle dans l’ambulance.

« Le saviez-vous ?
La première mission contre une cible israélienne hors du territoire occupé ou arabe a été l’opération de Munich menée par le Fatah sous le commandement du commandant martyr Salah Khalaf Abou Iyad, l’un des commandants exceptionnels du Fatah. Elle a été accomplie pour soutenir la demande d’une présence et une représentation palestiniennes au sein des instances internationales ».

Note : onze athlètes israéliens ont été assassinés aux Jeux Olympiques de 1972 à Munich par les membres de l’organisation palestinienne Septembre Noir.

« Le saviez-vous ?
Les premiers à transformer l’Intifada d’Al-Aqsa en escalade militaire ont été des combattants du Fatah qui ont intensifié les opérations de tireurs d’élite contre des colons en Cisjordanie et ont tiré sur des colonies dans la bande de Gaza ... »

« Le saviez-vous ?
La première opération menée pour rechercher le martyre dans la bande de Gaza a été accomplie par Bahaa Al-Din Said qui recherchait le martyre. Ce héros du Fatah de la zone du centre appartenait aux forces de sécurité préventive du Fatah. Ce fut un tournant dans la lutte pour le territoire palestinien dans la bande de Gaza ».

Note : Il s’agit d’une infiltration dans l’implantation juive de Kfar Darom, en 2000 au cours de laquelle un soldat a été tué.

« Le saviez-vous ?
Les premiers à lancer une roquette depuis la bande de Gaza contre l’ennemi sioniste ont été les héros des Brigades des Martyrs d’Al-Aqsa, les commandants Jihad Al-Amarin et Majdi Al-Khatib, pour être exact ».

« Le saviez-vous ?
La mission qui a fait le plus de victimes a été une opération du Fatah. Les Martyrs Abd Al-Rahman et Samer Imad l’ont menée en janvier 2003. Elle a tué trente personnes et en a blessé plus de deux cents ».

Note : Il s’agit d’un double attentat-suicide dans la station centrale de bus de Tel-Aviv qui a tué vingt-trois personnes (non pas trente comme cela est dit ).

I learned in prison that the earth drew back

before Dalal, the sea raged and could not bear

that a [Dalal] would arise from it

[She] remained days at sea, Allah’s eye

guards and protects the rifle."
 

Ce n’est pas la première fois que le Fatah glorifie des terroristes et des attentats terroristes sur Facebook. Palestinian Media Watch a montré que sur la page Facebook du Fatah figure une photo des huit terroristes qui ont attaqué l’Hôtel Savoy en 1975, et que la page Facebook de la branche libanaise du Fatah montre une photo d’une femme attachant une ceinture d’explosifs sur son fils.

Ce n’est pas la première fois que le Fatah glorifie Dalal Mughrabi sur sa Page Facebook. Palestinian Media Watch a révélé la teneur d’un poème faisant son éloge sur cette page.
« Voici Dalal, mon amour éternel :
J’ai adoré la lutte avec passion,
Dans les yeux de la jeune femme
J’ai adoré la Palestine
Par la carabine de la jeune femme
J’ai souhaité le martyre,
Avec la jeune femme
Dalal, ma jeune femme mystérieuse
Mon inspiration djihadiste révolutionnaire
Je l’aimais mais je ne connaissais que son nom
Dalal Mughrabi
La légende de Mughrabi a grandi,
S’est répandue en moi, incomparable
Comme les arbres, elle est devenue une jeune femme
J’ai appris en prison que la terre s’est reculée
devant Dalal, la mer faisait rage et ne pouvait supporter
qu’une [Dalal] Mughrabi s’offrant en sacrifice prenne naissance en elle
[Elle] est restée des jours en mer, que les yeux d’Allah
Gardent et protègent le fusil ».



















Retourner à l'article Consulte ma page Facebook et dis-moi qui je suis : le Fatah glorifie le terrorisme, incite à la haine et supprime Israël

Vous allez pouvoir personnellement participer à l’enrichissement éditorial de en nous faisant parvenir vos articles, réactions et commentaires pour nous les soumettre vous pouvez, utiliser votre logiciel de messagerie habituel en cliquant ici

Vos textes seront publiés dans la mesure du possible dans la rubrique « courrier des lecteurs de  ».

Pour la publication, votre anonymat peut être respecté et votre courrier selon votre demande sera « anonyme » ou ne sera signé que de vos initiales ou de votre nom de plume ou d’un pseudonyme . Vous pouvez aussi nous préciser pour publication en plus de votre identité, vos titres, adresses et email.

Nous respectons votre vie privée et vos coordonnées personnelles ne seront en aucun cas diffusées sans votre accord préalable.

desinfos.com ne conserve aucune donnée personnelle sur le site.