Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Soumettez vos réactions

Préserver la démocratie israélienne

Raphaël Draï

Pour quel motif ? Cette député était présente sur le trop célèbre bateau turc : le Mawi Marmara , qui se proposait, on s’en souvient, de forcer le blocus anti- terroriste de Gaza .Elle était également accusée de nier l’existence même de l’État dont elle était néanmoins une représentante élue. Fort du respect de nos deux principes, l’on ne mettra pas en cause la décision souveraine de la Cour suprême israélienne.

Il en va de même d’ailleurs avec la décision, prise il est vrai dans un autre domaine, du Conseil constitutionnel français qui vient de déclarer l’illégalité de la disposition fiscale prévoyant de taxer à 75 % les revenus dépassant annuellement le million d’euros. Si l’on a toujours 24 heures pour maudire ses juges, quels qu’ils soient, il faut respecter leur décision au titre cette fois du principe de responsabilité.

Cependant, comme le disait Victor Hugo, « le soleil n’est pas plus grand que la pensée » . Dans tous les cas l’exercice de la critique reste légitime et salutaire puisque la Cour suprême d’Israël vient , chemin faisant , de valider juridiquement la candidature politique d’une ennemie de la démocratie israélienne et sans doute de la démocratie tout court.

Il s’agit de savoir alors quel type de comportement est ainsi dangereusement gratifié car si la dite députée lutte pour la création d’un État palestinien, elle ne prend aucun des risques réels de cette lutte. Elle est couverte formellement mais abusivement par un mandat électif qui l’autorise à jouer en toute impunité les chauves -souris de la fable, souris pour les uns, oiseau pour les autres.

Ce jeu là est trop facile et n’honore guère ceux et celles qui le jouent. Le comportement d’un autre « h’aver Knesset », Ahmed Tibi n’est pas plus glorieux et l’on peut comprendre qu’il finisse par chauffer les oreilles de quelques uns de ces israéliens qui sont si peu ses concitoyens à ses propres yeux. Aucune autre démocratie au monde ne le tolérerait et certainement pas la démocratie américaine fort chatouilleuse sur ce sujet. En Israël, il n’en va pas tout à fait de même.

Les multiples pressions qui s’exercent sur cet État et qui le présentent comme un État raciste ou pratiquant l’apartheid contraignent parfois telle ou telle de ses autorités à en rajouter dans le sens contraire. Au risque, cette fois, de porter atteinte à la notion même de contrat social.

Dans une démocratie digne de ce nom, prétendre en être le ou la députée exige a minima que l’on adhère à sa loi fondamentale et qu’on ne cherche pas à la dénaturer au profit de ses fieffés ennemis . Au delà des règles constitutionnelles, nombre de législations démocratiques et qui entendent le rester pénalisent ces sortes de conduites, duplices et destructrices, lorsqu’elles sévissent. Il faut alors se souvenir de ce qu’écrivait Alexis de Tocqueville, si je ne me trompe : la liberté n’a pire ennemi qu’elle même.

Tandis que 2012 s’achève et que l’année 2013 s’annonce selon le pronostic de François Hollande « très, très dure », il faut souhaiter que ce pronostic ne se vérifie nulle part et qu’à cette fin la liberté et la responsabilité cheminent réellement de conserve, s’éclairant l’une par l’autre.



Retourner à l'article Préserver la démocratie israélienne

Vous allez pouvoir personnellement participer à l’enrichissement éditorial de en nous faisant parvenir vos articles, réactions et commentaires pour nous les soumettre vous pouvez, utiliser votre logiciel de messagerie habituel en cliquant ici

Vos textes seront publiés dans la mesure du possible dans la rubrique « courrier des lecteurs de  ».

Pour la publication, votre anonymat peut être respecté et votre courrier selon votre demande sera « anonyme » ou ne sera signé que de vos initiales ou de votre nom de plume ou d’un pseudonyme . Vous pouvez aussi nous préciser pour publication en plus de votre identité, vos titres, adresses et email.

Nous respectons votre vie privée et vos coordonnées personnelles ne seront en aucun cas diffusées sans votre accord préalable.

desinfos.com ne conserve aucune donnée personnelle sur le site.