Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Soumettez vos réactions

Le « partenaire pour la paix » palestinien se fait partenaire du Hamas pour le terrorisme

Hélène Keller-Lind

Des citations édifiantes publiées par Palestinian Media Watch

Palestinian Media Watch – PMW -, Observatoire des Médias Palestiniens, vient de publier un Bulletin qui liste nombre de déclarations faites par des dirigeants du Fatah ou que l’on trouve dans les médias officiels palestiniens qui ne peuvent être publiés dans l’aval de Mahmoud Abbas. Sous ce titre à la fois éloquent et étayé : « le Fatah glorifie les roquettes du Hamas tirées depuis Gaza contre Israël et soutient le conflit armé ».

Or, en externe Mahmoud Abbas prétend avoir renoncé à la lutte armée. Or, il soutient clairement le Hamas inscrit sur la liste des organisations terroristes de la plupart des pays occidentaux....

Dans le Bulletin de PMW on trouve ce genre de déclaration :

Abbas Zaki, membre du Comité central du Fatah qui avouait en septembre 2011 sur Al-Jazeera que demander des « frontières de 67, le départ des « colons » et Jérusalem comme capitale ne sont que des premières étapes pour détruire Israël, ce qu’il ne convient pas de dire en externe. Il qualifiait alors Benyamin Netanyahou et Barack Obama de « tas de merde »

« Qu’Allah bénisse le Hamas...rien d’autre ne compte pour moi que la défaite d’Israël »

Jamal Muhaisen, membre du Comité central du Fatah qui a accusé le Hamas par le passé d’empêcher le Fatah de présenter des candidats dans la Bande de Gaza :

« nous félicitons et saluons toutes les mains qui ont lancé une roquette sur Israël »

Nabil Shaath [ négociateur à vie ] :

« Qu’Allah ait pitié du héros * du Hamas * Ahmed Al-Ja’abari »

Jibril Rajoub, membre du bureau du Fatah, particulièrement venimeux à l’égard d’Israël, encensant en son temps les ravisseurs de Guilad Shalit, ou l’utilisation de grenades contre des civils israéliens ou encore qualifiant les Israéliens de « Satans » :

« Nous ne remettrons pas nos épées dans leur fourreau avant qu’il y ait un État »

Mahmoud Al-Aloul, membre du Comité central du Fatah, en faveur de la glorification des terroristes, notamment Dalal Mughrabi, qui accuse fréquemment Israël d’être un État raciste :

« on espère que le Printemps arabe va créer un climat approprié pour la lutte armée palestinienne ».

Quant à la branche armée du Fatah, elle a publié des déclarations de ce type :

« Nous continuerons à mener des « attaques jusqu’à ce que la toute dernière partie de la Palestine soit libérée ». On notera qu’en ce qui les concerne, la « Palestine » s’étend sur la totalité d’Israël Ce que vient de rappeler pour la énième fois le logo choisi par le Fatah pour marquer son 48ème anniversaire...

« La lutte armée est « la seule solution pour libérer la terre et éradiquer l’occupation ».

« Nous voulions « répliquer et venger son sang si pur » [ celui d’Ahmed Al-Ja’abari, chef militaire du Hamas particulièrement sanguinaire, éliminé par Israël après des dizaines de tirs sur Israël ]

Un éditorialiste du quotidien officiel palestinien écrivait :

« Leur performance héroïque [ du Hamas et du Jihad Islamique ] a réussi à conduire des attentats en Israël...L’attentat contre un bus [ à Tel Aviv ], blessant vingt personnes, [ a été ] un acte qui a déconcerté les dirigeants israéliens ».

Fatah et OLP ont condamné l’Opération Pilier de Défense israélienne

PMW note que si le Fatah et l’OLP ont condamné l’Opération Pilier de Défense menée par Israël pour détruire l’infrastructure terroriste du Hamas ils n’ont pas condamné les attaques terroristes perpétrées par le Hamas contre les Israéliens. Bien au contraire, comme on vient de le voir.

Le Hamas autorisé à célébrer sa « victoire » en Judée Samarie à Naplouse et Hébron

Par ailleurs les « frères ennemis » que sont le Fatah et le Hamas depuis 2007 et la séparation palestinienne en deux entités séparées lors de combats sanglants semblent se réconcilier sur le dos d’Israël. En effet, le Fatah a participé aux célébrations marquant la venue de Khaled Meshal, chef politique du Hamas dans la Bande de Gaza où il a prononcé un discours de haine contre Israël.

Et ce jeudi une manifestation du Hamas pour marquer à la fois l’anniversaire de la création du mouvement terroriste et sa « victoire contre Israël, sa résistance héroïque » a été autorisée à Naplouse. Des milliers de manifestants chantant ce slogan « de Gaza à la Cisjordanie, notre unité est dans l’honneur, réconciliation nationale, Fatah, Hamas et le Front Populaire pour la Libération de la Palestine »

L’épisode coranique du Sijjil étant évoquée pour cette occasion : la tradition veut qu’à l’aube de l’islam à La Mecque Allah avait mis en déroute les éléphants d’une armée hérétique voulant détruire des combattants musulmans en leur lançant des pierres....

Cette manifestation sera suivie d’une manifestation similaire à Hébron ce vendredi, jour de prière. L’excitation sera sans doute à son comble.

Manifestations qui se déroulent alors qu’on constate une recrudescence des violences anti-israéliennes en Judée Samarie... Ce qui équivaut, bien entendu, à verser de l’huile sur le feu...

Le Fatah sera autorisé en contrepartie à célébrer son anniversaire dans la Bande de Gaza. Des célébrations devant se tenir sous le slogan « État et victoire »



Retourner à l'article Le « partenaire pour la paix » palestinien se fait partenaire du Hamas pour le terrorisme

Vous allez pouvoir personnellement participer à l’enrichissement éditorial de en nous faisant parvenir vos articles, réactions et commentaires pour nous les soumettre vous pouvez, utiliser votre logiciel de messagerie habituel en cliquant ici

Vos textes seront publiés dans la mesure du possible dans la rubrique « courrier des lecteurs de  ».

Pour la publication, votre anonymat peut être respecté et votre courrier selon votre demande sera « anonyme » ou ne sera signé que de vos initiales ou de votre nom de plume ou d’un pseudonyme . Vous pouvez aussi nous préciser pour publication en plus de votre identité, vos titres, adresses et email.

Nous respectons votre vie privée et vos coordonnées personnelles ne seront en aucun cas diffusées sans votre accord préalable.

desinfos.com ne conserve aucune donnée personnelle sur le site.