Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Soumettez vos réactions

La préparation du désengagement vue par la presse Israéliene

service de Presse de l’ambassade de France en Israël

Pérès a suggéré que les serres des habitants des implantations juifs de la Bande de Gaza soient cédées en l’état aux Palestiniens, pour qu’ils en tirent des revenus ; il a aussi proposé que les Palestiniens développent les plages de Gaza comme attraction pour les touristes étrangers.

Accord habitants des implantations-administration

Le Haaretz fait état d’un accord entre la moitié des agriculteurs qui habitent le Goush Katif et l’administration chargée du désengagement, sur l’échange de terres agricoles en territoire israélien après le désengagement.

Sur les 166 agriculteurs qui travaillent actuellement dans la bande de Gaza, 60 d’entre eux se sont mis d’accord avec l’administration et recevront 1600 hectares de terres arables près du kibboutz Zikim ; un deuxième groupe de 20 agriculteurs devraient recevoir 500 hectares à côté du moshav Mavkiim.

A signaler, les terrains agricoles seront accordés aux agriculteurs qui ont accepté de partir, en plus du terrain jouxtant la maison qui leur a déjà été promis. La méthode d’indemnisation dans ce cas se traduira par « un hectare contre un hectare ». C’est à dire que dans les faits, les agriculteurs qui accepteront de partir recevront le double de terrain de ce qui est en leur possession aujourd’hui, souligne le quotidien.

Par ailleurs, les Palestiniens ont notifié à Israël qu’ils ne veulent prendre aucune position dans le débat sur la question de savoir s’il faut détruire les maisons du Goush Katif. c’est ce qui ressort d’un document de travail élaboré au bureau du Premier ministre en second, Shimon Pérès, d’après le Maariv.

Ce texte ajoute que les Palestiniens sont divisés sur la question et ne parviennent pas à se fixer une ligne commune et claire. C’est pourquoi ils préfèrent que ce soit Israël qui décide lui-même.

Par ailleurs, les Etats-Unis et l’Europe ont fait savoir qu’ils s’opposent à la destruction des maisons. Sondage du Maariv Le sondage d’opinion bi-mestriel du Maariv démontre que le taux de soutien au désengagement a chuté de 9 % en quinze jours, pour tomber à 50 % des personnes interrogées. En revanche, les adversaires du désengagement restent minoritaires, à 38 %.
Ceci, alors que pendant de longs mois, la cote d’approbation se situait aux alentours de 60 %, fait valoir le commentateur du journal.

En revanche, la cote du Premier ministre Ariel Sharon a légèrement remonté pour se situer à 46 points, au lieu de 39 points il y a quinze jours. Les réfractaires vont recevoir dimanche du renfort, ajoute le Maariv : des dizaines de milliers de Juifs américains doivent participer à une grande manifestation à New York contre le désengagement.



Retourner à l'article La préparation du désengagement vue par la presse Israéliene

Vous allez pouvoir personnellement participer à l’enrichissement éditorial de en nous faisant parvenir vos articles, réactions et commentaires pour nous les soumettre vous pouvez, utiliser votre logiciel de messagerie habituel en cliquant ici

Vos textes seront publiés dans la mesure du possible dans la rubrique « courrier des lecteurs de  ».

Pour la publication, votre anonymat peut être respecté et votre courrier selon votre demande sera « anonyme » ou ne sera signé que de vos initiales ou de votre nom de plume ou d’un pseudonyme . Vous pouvez aussi nous préciser pour publication en plus de votre identité, vos titres, adresses et email.

Nous respectons votre vie privée et vos coordonnées personnelles ne seront en aucun cas diffusées sans votre accord préalable.

desinfos.com ne conserve aucune donnée personnelle sur le site.