Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Soumettez vos réactions

Ehoud Barak : « nous n’en sommes qu’au début et il faut s’attendre à des épreuves, pas seulement à Gaza »

Hélène Keller-Lind

Lors d’une conférence de presse donnée au ministère de la Défense à Tel Aviv, Ehoud Barak expliquait que « il y a quelques heures, l’échelon politique a ordonné à Tsahal de lancer l’opération Pilier de Défense à Gaza. La précision des renseignements, donnés à la fois par l’Agence de Sécurité d’Israël – Shabak - et notre Renseignement militaire, ainsi que l’action précise de Tsahal, a conduit à l’élimination du chef militaire du Hamas [Ahmad] Jabari. Nous avons également frappé la plupart des missiles Fajr longue portée [ missiles iraniens ], des infrastructures additionnelles du Hamas, ainsi que d’autres éléments terroristes.

Israël ne veut pas la guerre. Mais les provocations constantes du Hamas ces dernières semaines, en particulier les tirs incessants de roquettes d’artillerie et de mortiers contre le cœur de nos collectivités du Sud, le tunnel qui a explosé loin à l’intérieur du territoire israélien, le missile anti-char tiré sur une jeep - aussi à l’intérieur d’Israël -, cela nous a forcé la main et poussé à agir avec à la fois précision et fermeté.

Il faut être clair : Israël ne tolérera pas une situation dans laquelle il y a des tirs incessants [de roquettes] sur nos citoyens. Aucun pays aimant la vie n’accepterait cette situation.

Les objectifs de l’opération sont les suivants :

Renforcer notre dissuasion
Infliger des dommages sérieux au réseau des lance-roquettes
Porter un coup douloureux au Hamas et aux autres organisations terroristes
Minimiser les dommages chez nous ».

Pas de solution miracle et des épreuves à venir alors que l’opération n’en est qu’à ses débuts

Toutefois, ajoutait-il, « il n’existe pas de « solution miracle ». À l’heure actuelle, alors même que nous sommes ici, il y a des tirs ininterrompus de missiles contre nos villes. Mais, pendant cette opération, nous allons atteindre les objectifs mentionnés.

Au cours de ces dernières heures, j’ai parlé avec des maires et des conseils régionaux partout dans le sud du pays. Je tiens à les féliciter pour leur résilience et le courage des civils dans toutes les communautés de cette région. C’est de là que vient notre force dans cette bataille que nous menons aujourd’hui.

Nous en sommes encore au début de cette affaire, et non à la fin, et nous nous attendons à des épreuves complexes à venir. Il faudra être vigilant, non seulement à Gaza, mais aussi en Israël et en Judée et en Samarie. Mais sur le long terme, je crois que cette opération contribuera à renforcer notre dissuasion et à rétablir le calme dans le sud. J’appelle les dirigeants de la région à agir avec sang-froid, afin de promouvoir la stabilité et rétablir le calme afin que nous ne soyons pas - Dieu nous en préserve - entraînés dans une aggravation de la situation ».

Le ministre de la Défense exprimait toute sa satisfaction au Chef d’État-major, Benny Gantz, au directeur de l’Agence de Sécurité d’Israël – Shabak -, Yoram Cohen, au chef du renseignement militaire et son personnel, à l’armée israélienne, au système « Dôme de Fer » et ses opérateurs, et bien sûr à l’armée de l’Air » ; il leur souhaitait de continuer à réussir au cours de l’opération, ajoutant que « l’armée israélienne recevra un soutien total pour faire tout ce qui est nécessaire pour rétablir le calme dans le sud ».



Retourner à l'article Ehoud Barak : « nous n’en sommes qu’au début et il faut s’attendre à des épreuves, pas seulement à Gaza »

Vous allez pouvoir personnellement participer à l’enrichissement éditorial de en nous faisant parvenir vos articles, réactions et commentaires pour nous les soumettre vous pouvez, utiliser votre logiciel de messagerie habituel en cliquant ici

Vos textes seront publiés dans la mesure du possible dans la rubrique « courrier des lecteurs de  ».

Pour la publication, votre anonymat peut être respecté et votre courrier selon votre demande sera « anonyme » ou ne sera signé que de vos initiales ou de votre nom de plume ou d’un pseudonyme . Vous pouvez aussi nous préciser pour publication en plus de votre identité, vos titres, adresses et email.

Nous respectons votre vie privée et vos coordonnées personnelles ne seront en aucun cas diffusées sans votre accord préalable.

desinfos.com ne conserve aucune donnée personnelle sur le site.