Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Soumettez vos réactions

« Le mariage pour tous », une loi d’exception ?

Raphaël Draï | Radio J , le 12 novembre 2012

Pourtant, au lieu d’amender ce projet qui ne concerne finalement qu’une minorité de citoyens, le gouvernement a préféré changer d’habillage linguistique. Désormais, dans la nouvelle langue de bois , plutôt que de parler de mariage entre homosexuels , il faudra dire « mariage pour tous » . On se demande ce qui dans ce nouveau conditionnement sémantique l’emporte vraiment : le souci du bien commun ou la persévérance dans la démagogie .Car l’on aura beau dire ou faire, le mariage, entendu dans son sens immémorial, concerne l’union d’un homme et d’une femme, et non pas l’appariement de deux êtres du même genre.

Le débat à la fois juridique et moral n’épargnera personne. Si ce projet était adopté , ce serait au nom de la dite loi que l’officier d’ état civil procéderait à l’union indifférenciée de personnes de même sexe et de personnes de sexe différent .Une autre difficulté surgirait alors du fait d’une autre loi selon laquelle, en France , il n’est pas possible de se marier religieusement si l’on ne s’est pas auparavant marié civilement .Que vaudra ce préalable lorsqu’il s’agira par exemple pour un rabbin de prononcer les sept Bénédictions , sachant que les futurs époux sous le dais nuptial sont passés , à leur corps défendant , par cette cérémonie dite égalitaire mais surtout confusionnelle ?

Si elle était votée , une telle loi confinerait à une loi d’exception ,couverte par l’invocation à un principe général, ne concernant, répétons le, qu’une minorité de citoyens néanmoins déterminés à bouleverser les catégories les plus fondamentales de la parenté et de la généalogie .Une loi de cette sorte ne serait - elle pas un passage à l’acte contre une loi d’une toute autre dimension dont le judaïsme est également porteur et garant ?Dans ces conditions , et s’il persistait dans ses vues , il importe à tout le moins que le législateur ne confonde d’aucune manière ces deux sortes d’unions , ou prétendues telles ; qu’il les distingue dans l’énoncé même de la loi et dans les modalités de sa mise en oeuvre pour que la cérémonie conduite au nom de celle- ci ne fasse pas violence à la foi et aux obligations multiséculaires des uns ou des autres .

On est ainsi conduit à s’interroger sur les mobiles du gouvernement en cette affaire .L’expression « mariage pour tous » est abusive comme quoi que ce soit d’aussi général .S’il se veut tellement généreux , pourquoi le gouvernement ne s’attache t –il pas plutôt à concrétiser d’autres mots d’ordre qui concernent cette fois la France entière ,par exemple un emploi pour tous , ou un toit pour tous , ou deux repas quotidiens pour tous , ou la sécurité pour tous , ce qui le mettrait au passage en conformité avec les obligations énoncées dans la Constitution ?Lorsqu’il s’est agi en 2011 d’interdire le port de la burka , le Parlement français a fait valoir le principe dit de « l’ordre public immatériel » , aux lourdes conséquences , selon lequel nul ne peut s’imaginer disposer de son propre corps ou de son propre état individuel au détriment notamment de la sécurité collective .Le projet du mariage homosexuel procède sans doute d’une promesse de campagne .Mais un chef d’ Etat , quel qu’il soit , peut –il porter atteinte , pour des mobiles partisans et électoralistes , non pas seulement à telle ou telle modalité de l’ordre public, matériel ou non, mais à ce qui affecte son essence même ? Qu’en pensez vous ?



Retourner à l'article « Le mariage pour tous », une loi d’exception ?

Vous allez pouvoir personnellement participer à l’enrichissement éditorial de en nous faisant parvenir vos articles, réactions et commentaires pour nous les soumettre vous pouvez, utiliser votre logiciel de messagerie habituel en cliquant ici

Vos textes seront publiés dans la mesure du possible dans la rubrique « courrier des lecteurs de  ».

Pour la publication, votre anonymat peut être respecté et votre courrier selon votre demande sera « anonyme » ou ne sera signé que de vos initiales ou de votre nom de plume ou d’un pseudonyme . Vous pouvez aussi nous préciser pour publication en plus de votre identité, vos titres, adresses et email.

Nous respectons votre vie privée et vos coordonnées personnelles ne seront en aucun cas diffusées sans votre accord préalable.

desinfos.com ne conserve aucune donnée personnelle sur le site.