Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Soumettez vos réactions

Chronique de Michaël Bar-Zvi | Tet Hechvan 5773 25 Octobre 2012

C’est la première visite officielle d’un chef d’Etat au Hamasland dirigé par Ismaïl Hanieh. Cette légitimation du pouvoir islamiste du Hamas, au détriment de l’Autorité palestinienne a eu pour conséquence immédiate la reprise des bombardements sur Israël et l’arrêt des manœuvres communes de Tsahal avec l’armée américaine.

Ami de Khaled Mechaal, qu’il héberge dans un hôtel 5 étoiles de Doha depuis son départ précipité de Damas, et soutien des Frères musulmans, l’émir du Qatar est venu, comme d’habitude, avec un petit chèque de 250 Millions de dollars, pour, comme le dit le communiqué du Hamas : « reconstruire les infrastructures de la bande de Gaza ».

Pourquoi les dirigeants qataris ont-ils choisi de soutenir les terroristes du Hamas et non Abou Mazen et l’autorité palestinienne ? Probablement pour les mêmes raisons qu’ils ont soutenu les opposants à Khadafi, Moubarak et aujourd’hui Bachar el Assad en Syrie. L’argent qatari n’a pas seulement l’odeur de son pétrole, mais aussi celui d’un calcul stratégique et géopolitique. Estimant que les islamistes ont le vent en poupe ces derniers mois, le Qatar a cessé toute aide financière à l’Autorité palestinienne, malgré les protestations d’Abou Mazen.

N’ayant pas encore d’assise suffisamment forte en Cisjordanie, les islamistes ont préféré appeler au boycott des élections municipales qui n’ont guère mobilisé les habitants de cette région encore sous contrôle de l’Autorité palestinienne. Le double jeu du Qatar, présent dans de nombreuses opérations financières et de spectaculaires campagnes de philanthropie devrait inquiéter les chancelleries européennes.

Le Qatar s’achète une virginité morale auprès des pays démocrates pour mieux soutenir au Proche-Orient, et bientôt en Occident les pires éléments de l’islamisme radical. Les investissements dans les secteurs de luxe comme l’hôtellerie ou les clubs de football ne sont pas anodins et ont aussi une signification géopolitique qui, je l’espère, n’échappe évidemment pas aux supporters inconditionnels du PSG !



Retourner à l'article Chronique de Michaël Bar-Zvi | Tet Hechvan 5773 25 Octobre 2012

Vous allez pouvoir personnellement participer à l’enrichissement éditorial de en nous faisant parvenir vos articles, réactions et commentaires pour nous les soumettre vous pouvez, utiliser votre logiciel de messagerie habituel en cliquant ici

Vos textes seront publiés dans la mesure du possible dans la rubrique « courrier des lecteurs de  ».

Pour la publication, votre anonymat peut être respecté et votre courrier selon votre demande sera « anonyme » ou ne sera signé que de vos initiales ou de votre nom de plume ou d’un pseudonyme . Vous pouvez aussi nous préciser pour publication en plus de votre identité, vos titres, adresses et email.

Nous respectons votre vie privée et vos coordonnées personnelles ne seront en aucun cas diffusées sans votre accord préalable.

desinfos.com ne conserve aucune donnée personnelle sur le site.