Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Soumettez vos réactions

L’antisémitisme vu par l’Union Européenne

Deletto

« L’Europe a arrêté une définition de l’antisémitisme », annonce dans le Yediot Aharonot Eldad Beck, correspondant du journal à Berlin." La presse israélienne énonce un certain nombre de cas d’antisémitisme et ses propres interprétations.

Extrait de la revue de la presse israélienne du 11 mai 2005 établie et publiée par l’ambassade de France à Tel Aviv

Maintenant, c’est officiel : nier le droit à l’existence de l’Etat d’Israël est une forme d’antisémitisme, et les actes de terrorisme dirigés contre les Juifs découlent de l’antisémitisme - souligne le journaliste.

Il s’agit d’une prise de position officielle de l’Union européenne, dans un document détaillé qui définit l’antisémitisme avec précision et trace une limite claire entre la critique acceptable de l’Etat d’Israël et la critique proprement « antisémite ». La définition a été élaborée par l’Observatoire européen de l’antisémitisme et de la xénophobie, dont le siège est à Vienne (Autriche).

Le Yediot ajoute que ce document pose que nier le droit à l’existence de l’Etat d’Israël, dans le cadre du droit à l’autodétermination du peuple juif, et les appels ouverts à tuer les Juifs ou à leur nuire sont des actes antisémites.

Les attaques verbales ou physiques contre l’Etat d’Israël, en tant que « collectivité juive », peuvent être assimilées à l’antisémitisme. De cette manière, l’UE endosse le point de vue selon lequel les attentats terroristes contre les Juifs - en Israël et dans le monde - sont des fruits de l’antisémitisme.

Cette définition a été formulée après des débats très vifs au sein de l’Union européenne, concernant le caractère du « nouvel antisémitisme » qui a fait son apparition en Europe ces cinq dernières années. Il s’agit d’une « première définition de travail », dont le but est de permettre aux institutions de l’UE et aux Etats membres de lutter plus efficacement contre le phénomène.

Ce document a été communiqué aux communautés juives de l’Union, et le Yediot Aharonot a pu en recevoir une copie.

Sont définis comme antisémites :

la négation de la Shoah ; le refus de reconnaître le droit à l’autodétermination du peuple juif ; l’affirmation que l’existence de l’Etat d’Israël a un caractère raciste ; le fait d’exiger d’Israël d’appliquer des standards différents de ceux mis en pratique dans les autres pays démocratiques ; la comparaison entre Israël et l’Etat allemand nazi, etc.



Retourner à l'article L’antisémitisme vu par l’Union Européenne

Vous allez pouvoir personnellement participer à l’enrichissement éditorial de en nous faisant parvenir vos articles, réactions et commentaires pour nous les soumettre vous pouvez, utiliser votre logiciel de messagerie habituel en cliquant ici

Vos textes seront publiés dans la mesure du possible dans la rubrique « courrier des lecteurs de  ».

Pour la publication, votre anonymat peut être respecté et votre courrier selon votre demande sera « anonyme » ou ne sera signé que de vos initiales ou de votre nom de plume ou d’un pseudonyme . Vous pouvez aussi nous préciser pour publication en plus de votre identité, vos titres, adresses et email.

Nous respectons votre vie privée et vos coordonnées personnelles ne seront en aucun cas diffusées sans votre accord préalable.

desinfos.com ne conserve aucune donnée personnelle sur le site.