Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Soumettez vos réactions

Bertrand Delanoë, en ouverture du meeting du candidat François Hollande à Vincennes, recevait l’ex-terroriste Salah Hamouri à la Mairie de Paris dix jours plus tôt

Hélène Keller-Lind

L’affaire est scandaleuse... recevoir un ex-terroriste membre du FPLP à la Mairie de Paris était inconcevable. Car quel mérite de Salah Hamouri pouvait justifier, voire expliquer un tel geste. Mais que le Maire de Paris, lui-même, le reçoive, se faisant même photographier en compagnie de ce repris de justice est ahurissant...

Le Président du CRIF commentait cette rencontre ainsi : « il est particulièrement choquant de voir que le Maire de Paris a accepté de rencontrer personnellement Salah Hamouri. Certes, nous dit-on, l’entretien était de nature privée, en tête à tête, le Maire lui aurait exprimé ses convictions et la photo de la rencontre a été « volée ». Cela importe peu. Est-ce que le Maire de Paris est disposé à rencontrer par lui-même tous les détenus français, trafiquants, terroristes, escrocs et autres, sortant d’une prison étrangère, pour s’enquérir de leur avenir ? Non, bien sûr. Qu’il le veuille ou non, la rencontre a un caractère politique et met indirectement en cause l’honorabilité de la justice israélienne. Cette rencontre sera exploitée. C’est une faute ».

Bertrand Delanoë qui a reçu un ex-terroriste ouvre le meeting de François Hollande

On aurait donc pu imaginer que le Maire de Paris ferait profil bas après une telle faute. Ce serait sans doute mal le connaître. Dix jours plus tard, en effet, il était en vedette américaine ouvrant le meeting du candidat à la présidence de la République, François Hollande. Il s’en prenait au candidat-président Nicolas Sarkozy, dont le meeting se tenait à peu près en même temps place de la Concorde à Paris. Selon Le Figaro le Maire déclarait « Le peuple de France veut gouverner à gauche avec François Hollande »...Évoquant un « moment historique », Bertrand Delanoë a estimé qu’il fallait "un homme, une personnalité pour cristalliser cette espérance. Cet homme c’est François Hollande ».

Un ex-terroriste, prônant « une lutte de tension » sur OummaTV, reçu par une série de municipalités de gauche

La question d’une gouvernance de la gauche se pose pourtant lorsque l’on sait que ce même Salah Hamouri a été reçu depuis son arrivée en France pour y mener librement une campagne de délégitimation d’Israël et de lutte « contre l’occupation », par une série de municipalités de gauche. Après Paris le 5 avril, Valenton, « dans un stade qui porte son nom » Les 5 et 6 avril ce personnage condamné pour terrorisme a été reçu par les Maires de Saint-Denis et Tremblay-en-France

A Stains le Maire et d’autres personnalités le recevaient le 7 avril. Parmi elles, Azzédine Taibi, Conseiller général.

Le 8 avril, ce héros à la mode FPLP était interviewé par Oumma TV. Prouvant qu’il est un militant aguerri il place le mot « occupation » encore et encore, expliquant qu’il aurait été arrêté pour avoir été « dangereux pour la sécurité de l’occupation ». Mais n’aurait été qu’un prisonnier politique. Puis rapportant qu’il aurait subi « des interrogatoires très longs » avec « 24, 48 heures » d’affilée « sur une chaise, menotté pieds et mains, isolé ». Etc. Il se plaint d’un traitement inhumain au motif qu’il n’aurait reçu de visites que pendant 45 minutes tous les quinze jours, etc. - ceux qui comparent son sort à celui de Guilad Shalit qui ne reçut aucune visite pendant 5 ans devraient revoir leur comparaison...-. Pourtant, il n’a pas été aussi isolé qu’il le dit aussi car il dit avoir reçu des milliers de lettres et cartes de soutien. Et il oublie de dire que les autorités françaises lui ont souvent rendu visite...
Il prétend, par ailleurs, que les prisonniers de Gaza n’ont pas reçu de visites depuis « la guerre de 2008 ». Même s’il est peu vraisemblable qu’ils n’aient pas reçu de visites de leur avocat ou de la Croix-Rouge. Mais personne ne le contredira dans ce type de média... Enfin il se prononce pour la lutte – on le comprend mal par moments et on entend « lettre » car, bien que sa mère française soit enseignante, selon le site qui lui est consacré, son français est hésitant -, mot répété plusieurs fois...La manière douce, comme celle qui est pratiquée selon lui par la France, ne fera pas avancer cette lutte et il faut donc, dit-il, en s’adressant « au monde », « une lutte de tension » - comprendre violente, donc -

Le 12 avril Salah Hamouri était reçu en héros à Niort. Il aurait « passé 7 ans dans les geôles israéliennes pour délit d’opinion » selon certains de ses soutiens, fustigeant « arbitraire et acharnement israélien »....

Selon La Nouvelle République, Salah Hamouri a protesté de son innocence, présentant ainsi sa détention : « Pendant les 3 ou 4 premiers mois, ça a été particulièrement difficile, car nous étions interrogés 21 heures par jour, nos cellules étaient très petites – murs gris et petite lumière jaune – et on a fait pression sur moi en me laissant apercevoir l’interrogatoire de mon père dans une pièce voisine. Le but était de nous soutirer des informations, des aveux… » Il tente ainsi d’expliquer les aveux bien réels qu’il a faits et qui ont contribuer à motiver sa peine.

Interrogé par le journaliste, Salah Hamouri dresse un tableau apocalyptique de ce qui se passerait à Jérusalem : « C’est de plus en plus difficile, là-bas, c’est la loi du plus fort avec confiscation de terres et de maisons, construction d’un mur, discrimination totale, restrictions de circulation, tribunaux militaires illégaux… » Pourtant il dit vouloir y retourner, ce qu’il justifie ainsi : « C’est le pays où j’ai vécu et grandi et je serai plus utile là-bas, à travailler avec des associations comme France Palestine Solidarité, à servir de relais sur place. » Le journaliste ajoute, utilisant prudemment le conditionnel : « Il y aurait aujourd’hui encore 4.600 prisonniers palestiniens dans les prisons israéliennes, des hommes, des femmes et même environ 80 enfants de 8 à 16 ans ».

Bien évidemment, la députée-maire P.S. de Niort, Geneviève Gaillard, l’a reçu en sa Mairie.

Enfin, il faut faire un petit tour par la liste des donateurs souvent modestes et piégés y étant allés de leur obole pour soutenir l’ex-terroriste http://www.salah-hamouri.fr/souscription Dons à adresser au Président de son Comité de soutien, Jean-Claude Lefort qui a été secrétaire particulier de Georges Marchais...Il se targue, entre autres, de participer à la campagne anti-israélienne BDS, illégale en France...



Retourner à l'article Bertrand Delanoë, en ouverture du meeting du candidat François Hollande à Vincennes, recevait l’ex-terroriste Salah Hamouri à la Mairie de Paris dix jours plus tôt

Vous allez pouvoir personnellement participer à l’enrichissement éditorial de en nous faisant parvenir vos articles, réactions et commentaires pour nous les soumettre vous pouvez, utiliser votre logiciel de messagerie habituel en cliquant ici

Vos textes seront publiés dans la mesure du possible dans la rubrique « courrier des lecteurs de  ».

Pour la publication, votre anonymat peut être respecté et votre courrier selon votre demande sera « anonyme » ou ne sera signé que de vos initiales ou de votre nom de plume ou d’un pseudonyme . Vous pouvez aussi nous préciser pour publication en plus de votre identité, vos titres, adresses et email.

Nous respectons votre vie privée et vos coordonnées personnelles ne seront en aucun cas diffusées sans votre accord préalable.

desinfos.com ne conserve aucune donnée personnelle sur le site.