Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Soumettez vos réactions

70 ans après la rafle du Vel d’hiv : Des petits-enfants de justes parmi les nations se rendent en Israël

Alors que la France s’apprête à commémorer le 70ème anniversaire de la rafle du Vel d’Hiv, la Fondation France Israël permettra à des descendants de Justes parmi les Nations, âgés de 18 à 30 ans, de rendre hommage à la mémoire de leurs grands parents qui, au péril de leur vie, ont celles de Juifs en danger.

Selon Nicole GUEDJ : « L’histoire des Justes parmi les Nations, ces hommes et ces femmes d’exception qui ont sauvé des Juifs pendant la Seconde Guerre Mondiale, est emprunte de courage, de dévouement et d’humilité. Aujourd’hui, nous voulons célébrer l’histoire de cette France qui s’est élevée contre la barbarie nazie et la transmettre en exemple aux nouvelles générations françaises et israéliennes.  »

Parmi les petits-enfants de Justes parmi les Nations qui participeront à ce voyage inédit figurent des descendants de policiers et de gendarmes qui ont sauvé des Juifs durant la Rafle du Vel d’Hiv. Andy Roux, arrière petit-fils d’Eugénie et Albert Roux, Justes parmi les Nations du Chambon-sur-Lignon, village distingué dans son entier par l’Etat d’Israël, appartiendra également à la délégation. A noter également, la présence de Léa Cazenave, arrière petite-fille de Marie et Jean Cazenave qui ont caché le père du bébé éprouvette René Frydman et sa famille durant la guerre.

Durant quatre jours, ces héritiers d’une histoire « à part », en passe de devenir des « Ambassadeurs de la mémoire » se rendront à Yad Vashem, découvriront le nom de leurs grands-parents sur le Mur des Justes parmi les Nations, rencontreront des rescapés de la Shoah dont certains protégés par les familles des membres de la délégation de la Fondation France Israël. Plusieurs rencontres avec des Israéliens (écoliers, kibboutznikim, soldats de Tsahal, entrepreneurs…) seront également initiées pour pérenniser les liens indéfectibles qui unissent l’histoire des Justes parmi les Nations à celle de l’Etat d’Israël.

Amélie Lafon, arrière petite-fille de Léonie et Gabriel Magimel, Justes parmi les Nations, explique pourquoi elle a accepté de prendre part au voyage de la Fondation France Israël : « L’histoire de mes arrière-grands-parents, cachant un Juif dans leur ferme, est une histoire que j’ai toujours entendue dans ma famille mais toujours racontée comme quelque chose de normal. J’ai grandi dans un village marqué à jamais par cette période tragique de l’histoire J’ai grandi avec ce devoir de mémoire. Mais à la question « qu’aurais-je fait à leur place ? », j’ai toujours été incapable de répondre honnêtement. Je peux en revanche expliquer pour je veux participer au voyage. Pour rendre hommage et parce que c’est un honneur et une fierté pour moi de représenter toute ma famille. L’histoire de mes arrière-grands-parents et celle des Sin Blima qu’ils ont cachés est avant tout une histoire de famille. L’histoire d’une grande famille qu’il nous faut continuer d’écrire jour après jour. »
http://memoiresdejustes.jimdo.com/



Retourner à l'article 70 ans après la rafle du Vel d’hiv : Des petits-enfants de justes parmi les nations se rendent en Israël

Vous allez pouvoir personnellement participer à l’enrichissement éditorial de en nous faisant parvenir vos articles, réactions et commentaires pour nous les soumettre vous pouvez, utiliser votre logiciel de messagerie habituel en cliquant ici

Vos textes seront publiés dans la mesure du possible dans la rubrique « courrier des lecteurs de  ».

Pour la publication, votre anonymat peut être respecté et votre courrier selon votre demande sera « anonyme » ou ne sera signé que de vos initiales ou de votre nom de plume ou d’un pseudonyme . Vous pouvez aussi nous préciser pour publication en plus de votre identité, vos titres, adresses et email.

Nous respectons votre vie privée et vos coordonnées personnelles ne seront en aucun cas diffusées sans votre accord préalable.

desinfos.com ne conserve aucune donnée personnelle sur le site.