Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Soumettez vos réactions

Tout ce qui est rare est cher. (Adam Smith) « Jusqu’où faut-il aller ? »

« Important ensemble de documents (lettres, circulaires laissez-passer, etc…), en allemand, polonais et yiddish, provenant des archives du ghetto de Lodz, manuscrits, tapuscrits, imprimés (dont le numéro 9 du Ghetto-Zeitung, en yiddish, daté du 2 mai 1941, 4pp.) ou stencils (dont la liste nominative des décès, avec les prénoms et adresses, entre le 15 et le 20 juillet 1940 ; des listes de distributions de nourriture, etc…) sur papier, formats divers, une trentaine de pièces, plusieurs dizaines de ff. »

Demander de l’argent pour des archives du ghetto de Lodz où l’on signale entre autres la liste nominative des décès avec les prénoms et adresses est indécent et choquant.
Il est vrai qu’il est nécessaire et primordial que ces documents ne soient pas détruits ; il est bon qu’ils soient signalés à l’attention des historiens et chercheurs et que leurs détenteurs soient informés que ces papiers ont une valeur vis-à-vis de l’Histoire – et même quelquefois valeur de preuve, mais pourquoi associer une valeur matérielle au poids de ces documents ?

Dans le cadre d’une vente aux enchères, on pourrait imaginer une institution comme le CDJC en compétition avec Yad Vashem… surrenchéris par des collectionneurs nostalgiques du IIIe Reich…

Ces documents ne sont pas des livres ou des affiches. Il appartient aux officiers ministériels de rappeler à leurs clients vendeurs, au nom d’une certaine éthique, que ces documents doivent être donnés et non vendus à une institution dont la vocation est de les conserver et de les faire connaître. Sinon de quel ministère le commissaire-priseur est-t-il l’officier ? Et que penserait la personne qui, à l’origine, a, sans doute, arraché, caché et sauvegardé ces documents, si ce n’est pour transmettre aux générations futures des preuves de l’assassinat des juifs de Pologne ?... Le prix de la mémoire est autre.

Jacqueline Frydman



Retourner à l'article Tout ce qui est rare est cher. (Adam Smith) « Jusqu’où faut-il aller ? »

Vous allez pouvoir personnellement participer à l’enrichissement éditorial de en nous faisant parvenir vos articles, réactions et commentaires pour nous les soumettre vous pouvez, utiliser votre logiciel de messagerie habituel en cliquant ici

Vos textes seront publiés dans la mesure du possible dans la rubrique « courrier des lecteurs de  ».

Pour la publication, votre anonymat peut être respecté et votre courrier selon votre demande sera « anonyme » ou ne sera signé que de vos initiales ou de votre nom de plume ou d’un pseudonyme . Vous pouvez aussi nous préciser pour publication en plus de votre identité, vos titres, adresses et email.

Nous respectons votre vie privée et vos coordonnées personnelles ne seront en aucun cas diffusées sans votre accord préalable.

desinfos.com ne conserve aucune donnée personnelle sur le site.