Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Soumettez vos réactions

Cette France meurtrière du sens et de l’histoire

Par Bernard Corcos

1772 : Sous la direction de Diderot et D’Alembert, une poignée d’hommes répondant aux noms de Montesquieu, de Rousseau, de Voltaire, de Jancourt, de De Prades, publient l’Encyclopédie. L’affaire est risquée et la tâche incommensurable mais le but est noble : faire sortir le peuple de l’obscurité dans laquelle le maintiennent ensemble la Monarchie de droit divin et le Clergé depuis le Haut Moyen-Age. On appellera ces hommes « les Lumières ».

1940 : La France vient de pactiser avec le Diable, signant en bas du sang des innocents. En guise de célébration, l’Etat Français offre en holocauste à Hitler des centaines de milliers d’êtres humains, de ses vieillards, de ses femmes et de ses enfants.

2004 : La France embrasse l’idéologie du Hezbollah. De ce même Hezbollah membre d’une organisation criminelle et terroriste aux ramifications planétaires qui, s’appuyant sur les textes islamiques fondateurs selon lesquels la vie terrestre importe peu au regard de la vie après la mort, glorifie la mort au nom de l’Islam. Ce même Hezbollah, fondateur du Jihad Islamique, qui envoie les enfants de ses membres se faire exploser au milieu d’autres enfants dans des cafés, des cinémas et des discothèques. Cette même idéologie qui inspire les poseurs de bombes du RER Saint-Michel, de l’avenue de Friedland et du TGV Paris-Lyon. Cette même idéologie qui, de Riyadh à Marseille, de Tel Aviv à Nairobi, du Darfour à Amsterdam, exhorte à travestir l’Histoire, à tromper, à kidnapper, à assassiner, à lapider, à violer, à égorger, à décapiter, ici une responsable humanitaire irlandaise, là un pamphlétaire néerlandais, ici encore des journalistes occidentaux, devant les caméras du monde. Ce même Hezbollah reconnu comme organisation terroriste par l’Union Européenne, mais désormais tout bas au nom de la paix des cités, pour ne pas se faire caillasser comme le fut Lionel Jospin par la rue palestinienne.

Car les autorités françaises, fallait-il qu’elles soient aveugles et sourdes, viennent de reconnaître au Hezbollah le droit de diffuser sur les ondes ses abjections télévisées, dont on croirait qu’elles ont été produites par Satan Lui-Même, financées par la redevance audiovisuelle que le citoyen français paye chaque année sur les deniers de son travail.

Désormais, le peuple de France, des villes comme des banlieues, va recevoir en plein face la bouillie nauséabonde des excréments de la pensée, produite sous la marque « Al Manar ». Ces injures à l’humanité qui, faisant écho à cette vieille et sombre « idéologie française », se destinent secrètement à étouffer très insidieusement toute velléité de conscience éclairée et un peu libre. Plus tard, dans quelques générations, le peuple de France pourra alors épouser, de gré ou de force, la religion de la Mort.

En invitant le Hezbollah à la table démocratique et en lui octroyant le droit d’y vomir la haine et le sang, la France, combattante de la Liberté, tremblant dans ses bottes, s’incline devant une autre France. Cette France meurtrière du Sens et de l’Histoire, de ses principes, de ses croyances et de ses buts. Aujourd’hui, toutes celles et ceux qui croyaient en la Vérité et en la Vie viennent, à leur tour, de se faire poignarder dans le dos.



Retourner à l'article Cette France meurtrière du sens et de l’histoire

Vous allez pouvoir personnellement participer à l’enrichissement éditorial de en nous faisant parvenir vos articles, réactions et commentaires pour nous les soumettre vous pouvez, utiliser votre logiciel de messagerie habituel en cliquant ici

Vos textes seront publiés dans la mesure du possible dans la rubrique « courrier des lecteurs de  ».

Pour la publication, votre anonymat peut être respecté et votre courrier selon votre demande sera « anonyme » ou ne sera signé que de vos initiales ou de votre nom de plume ou d’un pseudonyme . Vous pouvez aussi nous préciser pour publication en plus de votre identité, vos titres, adresses et email.

Nous respectons votre vie privée et vos coordonnées personnelles ne seront en aucun cas diffusées sans votre accord préalable.

desinfos.com ne conserve aucune donnée personnelle sur le site.