Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Soumettez vos réactions

Leila Shahid ou l’obscurité de la raison

Victor Perez

« Je ne perçois pas de haine dans les émissions de cette chaîne » a t-elle déclaré sur France 2. « Je suis pour la liberté de toutes les chaînes » et pour l’autorisation de l’expression critique « dans le respect de ceux qu’on critique » (sic).

Tout observateur sérieux de la vie diplomatique sera stupéfait de cette prise de position qui s’oppose à son devoir de réserve de diplomate et s’inscrit, de surcroît, dans l’opposition à une décision de politique intérieure française.

Mais, nonobstant ce petit « détail", quel crédit peut être accordé aux paroles de celle qui soupçonna Israël d’avoir empoisonner le Raïs -sans en apporter la moindre preuve- quand on feuillette quelques compte-rendus de certains débats, journaux d’informations ou encore jeux de cette chaîne qui se prénomme Le Phare ( sic ) ???

Aucune confiance, cela va de soi. Qu’on en juge !

  • « (…) Rends les ventres des mères stériles et assèche le sperme des pères afin que, peu à peu, les croyants non musulmans et les mécréants disparaissent  ».
  • «  Toute l’histoire juive , selon les critères sionistes, est fondée sur la falsification, dans le but de mettre en exergue la particularité de ces gens, je ne dirais pas de ce peuple, bâtie sur la haine et le rejet de l’autre (…). C’est sur cela qu’est fondée la psychologie juive (…). C’est ce qui leur accorde le droit de faire aux autres tout ce qu’ils font … »
  • « Il est du devoir de tous les musulmans de mener le jihad pour éradiquer ce virus introduit au cœur de la nation, et l’effacer de la carte »
  • « Si chaque musulman verse un sot d’eau sur Israël , l’entité sioniste disparaîtra par les eaux »

Etc., etc., etc.,

Que penserait Mme Shahid, si ces mêmes propos - après quelques petites modifications - étaient tenus sur une quelconque longueur d’onde à l’encontre de la communauté arabo-musulmane et/ou du peuple ’’palestinien" par le tenant de l’extrême droite française, Jean-Marie Le Pen ? Ou étaient diffusés sur la fréquence juive par un porte-parole du CRIF ou du Consistoire Israélite ? Ou, encore, par une télévision israélienne ??? D’autant plus, si cette dernière affirme -à l’instar du Secrétaire général du Hezbollah, Hassan Nasrallah- que « la caméra est une arme » !!!

Gageons sans crainte, dans ces hypothèses, que secondée à juste titre par quelques médias nationaux français, elle dénoncerait cette «  haine  » du Front National, exigerait l’arrêt de toute diffusion sur la fréquence juive et/ou assurerait Israël de tout son mépris et justifierait ainsi la poursuite de son combat qui s’appuierait, alors, sur les valeurs universelles de la République Française. Ce qui n’est pas, on en conviendra, tout à fait le cas.

En conséquence, on est consterné de s’apercevoir que Leila Shahid -par toutes ses déclarations contraires au respect des valeurs françaises et à l’entente entre communautés- ne soit pas rappeler à l’ordre par le gouvernement français et se sente, ainsi, en terrain conquis.

Ce qui nous mène à croire, finalement, que la compréhension française est embrumée par le pouvoir de nuisance de Mme Leila Shahid. Littéralement de l’arabe : « Nuit (du) Martyr ». Ce qui suggère, facilement on l’admettra, une promesse de nébulosité à tous ces opposants.



Retourner à l'article Leila Shahid ou l’obscurité de la raison

Vous allez pouvoir personnellement participer à l’enrichissement éditorial de en nous faisant parvenir vos articles, réactions et commentaires pour nous les soumettre vous pouvez, utiliser votre logiciel de messagerie habituel en cliquant ici

Vos textes seront publiés dans la mesure du possible dans la rubrique « courrier des lecteurs de  ».

Pour la publication, votre anonymat peut être respecté et votre courrier selon votre demande sera « anonyme » ou ne sera signé que de vos initiales ou de votre nom de plume ou d’un pseudonyme . Vous pouvez aussi nous préciser pour publication en plus de votre identité, vos titres, adresses et email.

Nous respectons votre vie privée et vos coordonnées personnelles ne seront en aucun cas diffusées sans votre accord préalable.

desinfos.com ne conserve aucune donnée personnelle sur le site.