Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Soumettez vos réactions

Israël est pour une conférence de paix en Grande-Bretagne mais après le retrait de la Bande de Gaza

Le Premier ministre britannique, Tony Blair, discutera des détails de cette conférence avec les dirigeants israéliens et palestiniens lors d’une visite au Proche-Orient en décembre, croit savoir le Daily Telegraph de source diplomatique haut placée.

Blair, qui fait d’un règlement du conflit une priorité de sa politique étrangère, avait évoqué la question avec le président américain George Bush le mois dernier à Washington.

Les deux hommes disent voir dans le décès d’Arafat une occasion de sortir de l’impasse le processus de paix au Proche-Orient et Bush a promis de profiter de son deuxième mandat pour contribuer à la création d’un Etat palestinien dans le cadre d’un accord de paix.

La conférence pourrait, selon le Daily Telegraph, être annoncée après l’élection du successeur de Yasser Arafat à la présidence palestinienne le 9 janvier, si elle se solde par la victoire du Premier ministre modéré Mahmoud Abbas et non celle de Marwan Barghouti.

Chef du Fatah pour la Rive Occidentale, Barghouti est emprisonné à vie en Israël après avoir été reconnu coupable d’avoir commandité des attentats meurtriers contre des Israéliens.

« Il pourrait y avoir une conférence à Londres », confirme le secrétaire au Foreign Office, Jack Straw, dans les colonnes du quotidien The Independent. Le chef de la diplomatie britannique précise qu’il s’agirait d’un événement « plus discret » que les précédentes conférences internationales consacrées à la situation au Proche-Orient.

De source autorisée américaine, toutefois, on a déclaré à Reuters qu’une telle réunion ne pourrait avoir lieu que si des progrès sont réalisés dans le cadre de la « feuille de route » internationale pour la paix, actuellement « gelée » par les poursuite des violences sur le terrain.

De source politique israélienne, on déclare ne pas être au courant d’un soutien américain à l’idée britannique et on souligne qu’Israël continue à s’opposer à une telle idée. « Pourquoi pareille conférence ? Pour faire simplement pression sur Israël. Pour le moment, c’est un voeu pieux de la part des Britanniques. »

En outre, ajoute-t-on de même source, Ariel Sharon ne serait pas prêt à envisager l’idée avant d’avoir mis en oeuvre son plan de retrait total de la bande de Gaza prévu avant la fin de l’année 2005.


  JERUSALEM, 6 décembre (XINHUANET) — Un haut responsable israélien a affirmé qu’Israël prendrait part à une conférence internationale sur la paix au Proche-Orient, prévue en début 2005 à Londres, si Washington exprimait son soutien à un tel sommet. 

 Le responsable a tenu ces propos en réaction à des informations de presse selon lesquelles la Grande-Bretagne aurait obtenu l’aval des Etats-Unis pour organiser une telle conférence, selon l’édition internet de ce lundi du quotidien israélien Ha’aretz. 

 Le Premier ministre Ariel Sharon serait peu enthousiaste pour un tel sommet, mais le ministre des Affaires étrangères Silvan Shalom, qui représentera Israël, s’est dit favorable à cette réunion, d’après Ha’aretz. 

 Toujours selon le responsable israélien, Israël maintient ses réserves sur les conférences de ce type, craignant qu’elles n’imposent un accord contraignant. 

 Le quotidien britannique Daily Telegraph a rapporté lundi, en citant d’importantes sources diplomatiques non identifiées, que ladite conférence serait annoncée probablement après l’élection présidentielle palestinienne du 9 janvier prochain, et que l’annonce de ce sommet serait faite en cas d’élection du dirigeant palestinien modéré, Mahmoud Abbas, comme président palestinien pour succéder à Yasser Arafat. 

 Cette conférence, prévue pour fin janvier ou début février, devrait enregistrer la participation de ministres des Affaires étrangères, mais il n’est pas encore clair si l’Etat hébreu y enverra une délégation, selon le Daily Telegraph. 

 Le gouvernement britannique n’a fait aucun commentaire sur ce reportage jusqu’à présent



Retourner à l'article Israël est pour une conférence de paix en Grande-Bretagne mais après le retrait de la Bande de Gaza

Vous allez pouvoir personnellement participer à l’enrichissement éditorial de en nous faisant parvenir vos articles, réactions et commentaires pour nous les soumettre vous pouvez, utiliser votre logiciel de messagerie habituel en cliquant ici

Vos textes seront publiés dans la mesure du possible dans la rubrique « courrier des lecteurs de  ».

Pour la publication, votre anonymat peut être respecté et votre courrier selon votre demande sera « anonyme » ou ne sera signé que de vos initiales ou de votre nom de plume ou d’un pseudonyme . Vous pouvez aussi nous préciser pour publication en plus de votre identité, vos titres, adresses et email.

Nous respectons votre vie privée et vos coordonnées personnelles ne seront en aucun cas diffusées sans votre accord préalable.

desinfos.com ne conserve aucune donnée personnelle sur le site.